Bambou géant

Bambou géant, Phyllostachys bambusoides dans le sud de la France

Botanique

Nom latin  : Phyllostachys bambusoides
Origine  : Sud de la Chine, Nord de l'Inde
Type de plante : feuillage décoratif
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : de 4 à 20 m
Toxicité : Non toxique, pousses comestibles

Planter et cultiver

Rusticité  : -18 à -20°C, très rustique
Exposition  : Plein soleil
Type de sol : Fertile et frais
Acidité du sol  : Neutre à acide
Humidité du sol  : frais
Utilisation : haie, écran, bosquet, forêt, bac
Plantation, rempotage : Toute l'année hors période de gel pour les plants en pot
Méthode de multiplication : Bouturage de rhizome, division de touffe
Taille : pas de taille nécessaire, gare au développement par les rhizomes
Maladies et ravageurs : Pucerons, tétranyque

Phyllostachys bambusoides est un bambou géant originaire de Chine. Les qualités ornementales de ce bambou ne manquent pas en raison de son gigantisme. Ses dimensions peuvent être considérables pour peu que les conditions essentielles à sa culture lui soient apportées (été chaud, sol fertile et frais).

Dans le Sud de la France, ce bambou peut atteindre 18 à 20 m de haut pour des chaumes de 8 à 10 cm de diamètre. Son feuillage abondant, composé de feuilles de 15 à 20 cm de long, charge les cimes chaque année d'avantage. Plus communément, dans un jardin du milieu de la France, il peut mesurer plus de 10 m si un peu d'espace lui est offert pour que ses rhizomes puissent s'étendre.

Phyllostachys bambusoides est un bambou traçant. Ses rhizomes ondulent juste sous la surface dans une zone d'environ 0 à - 20 cm. A la différence des bambous plus petits, ils sont plus gros et moins nombreux. Ils s'enfoncent moins dans le sol et sont donc plus facilement domptables. Si une barrière anti-rhizome est une solution toute trouvée, il n'en est pas moins facile de le conserver sur son territoire sans aucune protection, pour peu qu'il soit isolé et que l'on puisse circuler autour. Les quelques pousses annuelles qui perceront la surface seront brisées (à l'occasion d'une tonte de gazon par exemple) ou récoltées.

Les pousses de Phyllostachys bambusoides sortent tardivement au mois de juin voire juillet. D'un diamètre déjà égal à celui du chaume final, elles sont de couleur brun ocre, couvertes de taches un peu plus foncées qui leur confèrent des allures de tenue de camouflage. Cette sortie tardive présente l'avantage d'une croissance encore plus rapide que celle d'autres bambous plus précoces,  car elle est favorisée par la chaleur de l'été. Ce sont les premières pousses qui bénéficient d'une bonne croissance,  profitant de réserve encore intacte. Les suivantes courent le risque de ne pas correctement s'aoûter et de ne pas résister à l'hiver.

Comme tous les bambous, ce géant est un gourmand qui appréciera une bonne dose d'engrais au printemps et en été (éviter l'engrais en automne qui fragiliserait le feuillage en hiver). A défaut d'engrais, du fumier correctement décomposé, épandu en fin d'hiver, lui sera bénéfique.

Le saviez-vous ?

Deuxième bambou le plus cultivé dans ce pays pour ses pousses comestibles, il sert également à la construction d'échafaudage. Son bois, particulièrement solide et de bonne qualité, est utilisé au Japon pour la confection d'objets artisanaux comme le shakuhachi (flûte droite) ou le chasen (fouet à thé).

Un pic de croissance de 1,08  m en 24 h a été observé sur une pousse de phyllostachys bambusoides à la Bambouseraie d'Anduze.

Espèces et variétés de Phyllostachys

Le genre comprend plus de 80 espèces
Phyllostachys bambusoides 'Castillonis'. Chaume jaune avec le sillon internodal vert.
Phyllostachys bambusoides 'Castilloni-inversa'. Chaume vert avec le sillon internodal jaune.
Phyllostachys bambusoides 'Holocrysa'. Chaume entièrement jaune.

Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Le Lucky bambou Le Lucky bambou

Devenu un objet de décoration à part entière s'intégrant parfaitement dans les intérieurs modernes et épurés contemporain, le Lucky bambou trouvera sa place chez vous. Souvent offert par des amis...

Le bambou, ami ou ennemi ? Le bambou, ami ou ennemi ?

Les plantes sélectionnées pour un aménagement paysager n’échappent pas aux phénomènes de mode. Cependant, comme pour toutes les nouveautés, il est important d’avoir un minimum de...

Osier, rotin, bambou, que choisir ? Osier, rotin, bambou, que choisir ?

L'osier, le rotin, et le bambou sont des matériaux souvent confondus bien qu'ils aient des caractéristiques bien différentes. Ils sont tous issus de plantes distinctes et sont utilisés de manières...

La structure d'une fleur La structure d'une fleur

Comportant une énorme diversité de formes, de coloris, de parfums et de tailles, les fleurs ont pourtant toutes la même structure leur permettant d'abriter les organes sexuels et donc de produire...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Michel (Moselle)
    Je voudrais savoir une fois sa taille atteinte disant 18metres les racines elles quelle taille font elle dans le sol en profondeurs et quel surface prennent elle
    Répondre à Michel
    Le 21/09/2013 à 14:16
  • Sophie FY
    Ouaaaaaaaaaaaaaaa
    Répondre à Sophie FY
    Le 18/05/2012 à 12:01
  • Nadia Abrikous Salhi
    Bonjour j'aimerais un conseil quand je suis dans mon jardin j'ai un batiment d'environ 7m je n'est aucune intimité quand je suis dans mon jardin j'ai l'impression de jouer une piece de theatre c nul du coup je sort rarement jaimerais savoir quelles solutions pour me proteger du voisinage? merci d'avance pour vos reponse ca me rendra la vie plus joyeuse
    Répondre à Nadia Abrikous Salhi
    Le 15/12/2011 à 14:50
  • Mitchau (Auvergne)
    Au sujet de ces bambous géant, on nous dit qu'il faut faire attention à leur prolifération, que ses rhizomes sont très faciles à prélever. Contradictoirement, le prix de la bouture est pour ma part inabordable. c'est dommage.
    Répondre à Mitchau
    Le 05/04/2008 à 13:17