Le filtrage des eaux usées par les plantes

En voie de développement, la phytoépuration autrement nommée « lagunage », est une alternative intéressante aux stations d'épuration ou aux systèmes d’assainissements autonomes. Simple et naturel, le lagunage peut aussi bien être adapté aux particuliers qu'aux petites communes.

Bassins d'épuration des eaux usées au parc du chemin de l'île
Bassins d'épuration des eaux usées au parc du chemin de l'île

Principe du filtrage des eaux usées par les plantes

Le principe s'appuie sur le pouvoir de certaines plantes aquatiques à transformer les composés polluants présents dans l'eau, principalement l'azote, le phosphore, le chlore et certains métaux lourds. Ces éléments nocifs pour notre environnement constituent pourtant pour ces végétaux une source de nourriture. Les plantes abritent aussi de nombreux organismes microscopiques (bactéries, algues...) qui aident à l'épuration de l'eau. La symbiose de ces éléments est très importante : les bactéries transforment la matière organique en gaz, dont les algues se nourrissent pour croître et dégager de l'oxygène par le biais de la photosynthèse.

Le principe est applicable à grande échelle pour les communes de moins de 2000 habitants afin de remplacer les stations d'épuration classiques, ou de façon plus contenue, pour les particuliers qui pourront en profiter pour intégrer le lagunage au jardin, celui-ci constituant un intérêt écologique et paysager non négligeable.

Comment mettre en œuvre une filtration des eaux usées par lagunage ?

Un système de lagunage est un projet qui nécessite assez de place pour pouvoir créer au moins deux bassins, plus un bassin de « finition » qui pourra être considéré comme un bassin d'ornement à part entière, celui-ci pouvant accueillir des poissons ainsi que toute la faune présente dans un bassin classique.

Le premier bassin accueille les eaux usées puis se déverse dans un deuxième bassin qui après passage dans une zone moins profonde terminera sa course dans le bassin d'ornement.

Dans le cas du lagunage à macrophytes, plantes aquatiques et de berges vivent en symbiose avec algues et bactéries. Le fond des bassins sera constitué d'un substrat argileux couvert de graviers et de sable. Les eaux séjournent en moyenne 40 jours dans les bassins, le temps de se purifier.

Quelles plantes doit-on employer ?

Les plantes les plus efficaces pour un emploi en lagunage sont :

  • L'iris des marais qui réduit le nombre de coliformes fécaux et élimine les bactéries indésirables.

  • Le Scirpe (Schoenoplectus lacustris) qui absorbe et brise les composés chimiques présents dans les hydrocarbures et les phénols, et les transforme en molécules inoffensives pour l'environnement. Cette plante est aussi précieuse pour ses propriétés oxygénantes.

  • Les Carex, très ornementaux en bord de bassin, sont utilisés pour détruire les germes.

  • Les thypas, plus connus sous le nom de « massettes » très appréciés par les libellules qui aiment s'y reposer, sont de très bons filtrants pour les produits chlorés.

  • Les Juncus quant à eux, transforment les phénols, tout en oxygénant le bassin.

  • Les Phragmites australis sont des plantes qui remplissent de multiples fonctions : elles dépolluent, filtrent et oxygènent l'eau. Leurs panicules plumeuses sont du plus bel effet lorsqu'elles se meuvent dans le vent.

Lire aussi
Pompes d'évacuation pour eaux claires et eaux chargées Pompes d'évacuation pour eaux claires et eaux chargées

Une canalisation s'est rompue et a inondé la cave, une machine à laver défectueuse à transformé la buanderie en pataugeoire, des pluies diluviennes ont fait déborder la rivière et leau[...]

La phytoremédiation La phytoremédiation

Eric RENAULT de la Vannerie d'Hier nous parle de la phytoremédiation qui est la dépollution des eaux par les plantes.

Semer des plantes vivaces plutôt que de les acheter Semer des plantes vivaces plutôt que de les acheter

Peu de jardiniers se lancent dans le semis de leurs plantes annuelles et encore moins dans celui des plantes vivaces. Pourtant le semis de plantes ornementales est une activité à[...]

Les plantes gélives Les plantes gélives

Gérard BOURGES nous parle des plantes gélives comme les agrumes, les lauriers roses, les plantes grasses et de la nécessite de les protéger en hiver.

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Ludvine (92140)
    Pourquoi 40 jours en moyenne ? Peut-on faire moins ? Merci !!
    Répondre à Ludvine
    Le 23/02/2020 à 21:06
  • Veloce Origine (Rhone Alpes Auvergne)
    Pourquoi moins de 2000 habitants ? N'est-il pas possible d'y recourir avec plusieurs bassins ou (plus larges) pour de plus larges communes ?
    Répondre à Veloce Origine
    Le 26/02/2018 à 10:09
  • Kiki (Paris)
    Site extrémement bien et très conseillé pour le lycée
    Répondre à Kiki
    Le 02/10/2014 à 14:49