A LA UNE »
Poulet basquaise

Pipe-de-Hollandais à veines blanches, Aristoloche

Aristolochia fimbriata ou pipe-des-hollandais à veines blanches est une adorable petite plante d’intérieur ou d’extérieur. Peu répandue et originale, cette plante à caudex, assez coriace en culture est rampante et retombante. Elle fait merveille en suspension comme en couvre-sol au jardin.

Pipe-de-Hollandais à veines blanches, Aristoloche, Aristolochia fimbriata

Botanique

N. scientifique Aristolochia
Synonyme Aristolochia sylvicola
Origine Argentine, Brésil
Floraison été
Fleurs mélange de brun rouge, jaune et vert
Typeplante rampante sub tropicale, plante d'intérieur, plante à caudex
Végétationvivace
Feuillage semi-persistant
Hauteur1 à 3 m

Planter et cultiver

Rusticité peu rustique, jusqu'à -6 °C
Exposition ensoleillée à ombre légère
Solhumifère et drainant
Acidité légèrement acide à légèrement basique
Humidité normal
Utilisationpot suspendu, appartement, véranda, serre, pleine terre
Plantationprintemps
Multiplicationsemis
Pipe-de-Hollandais à veines blanches, Aristoloche, Aristolochia fimbriata

Aristolochia fimbriata, appelée pipe-des-Hollandais à veines blanches est une petite aristoloche subtropicale appartenant à la famille des Aristolochiacées. Cette plante vivace est originaire d’Amérique du Sud, notamment du Brésil et d’Argentine, où elle croît en couvre-sol en bordure des forêts ou dans les clairières. Par rapport aux autres Aristoloches grimpantes cultivées au jardin, Aristolochia fimbrita est beaucoup plus menue, tout en délicatesse. Elle fait merveille en panier suspendu, comme plante d’appartement, mais serait aussi utilisable en couvre-sol au jardin en climat aux hivers doux.

Description d’Aristolochia fimbriata

Aristolochia fimbriata est petite, bien qu’elle puisse allonger ses fines branches ramifiées jusqu’à 2 ou 3 m sur des plantes matures. Cette aristoloche produit un caudex, une sorte de carotte qui s’enfonce en profondeur, qui lui sert d’organe de réserve lorsque la plante se met au repos (en hiver ou en période de sécheresse). Ses branches commencent par s’ériger, puis rampent avec le poids. Ce n’est pas une plante grimpante, elle ne s’attachera pas d’elle-même à un support, elle vit en milieu sauvage comme un couvre-sol sur le sol forestier. Cela permet néanmoins d’en faire une superbe suspension : ses feuilles sont très jolies, réniformes et glabres, larges de quelques centimètres, vert tendre marbrées de veines grises (la forme naturelle est entièrement verte). Elles sont alternes et s’orientent généralement horizontalement.

Lorsque la branche pend, les petites fleurs étranges et belles sont bien visibles. Elles mesurent 3 cm de long, sont en forme de pipe hollandaise : la corolle, tubulaire et recourbée, se redresse pour s’élargir en un lobe étalé brun, rouge et jaune, pourvu d’une auréole de cils vibratiles.

Ces fleurs sont fécondées par les mouches, qui les attirent, les emprisonnent puis les libèrent. Quelques semaines plus tard, une capsule sèche s’ouvre délicatement pour libérer des graines rondes et plates.

Comment cultiver Aristolochia fimbriata ?

Aristolochia fimbriata est assez facile à cultiver, même à partir de graines. Elle apprécie un sol riche et humifère, type terreau, qui reste un peu frais à humide tout l’été sous peine de mise au repos intempestif. Cela n’empêche pas qu’elle redémarre rapidement une fois arrosée.

Elle accepte une exposition ombragée lumineuse ou semi-ombragée.

Cependant, lors de repiquage, ou rempotage, il ne faut pas toucher à la motte de racines qui ne supporte pas les perturbations, mais se contenter de la mettre dans un pot plus grand.           

La culture de Aristolochia fimbriata peut être tentée toute l’année au jardin, à partir d'une plante de quelques années, dont le caudex est assez endurci. Elle résiste jusqu’à -6 °C dans un sol très bien drainé (c’est l’humidité qui peut lui être fatale plus que le gel), peut être davantage, bien protégée de la pluie.

Comment semer Aristolochia fimbriata ?

Les graines fraiches d’Aristolochia fimbriata germent assez facilement  et une petite partie des graines germe encore après 2 ans de stockage. Elles germent au printemps, en 6 semaines environ, déposées sur du terreau humide et à peine recouvertes. Les jeunes plantes sont capables de fleurir dès la deuxième année.

Espèces et variétés de fimbriata

Environ 500 espèces dans ce genre, grimpantes pour la plupart

  • Aristolochia durior, une espèce rustique
  • Aristolochia clematitis, une espèce européenne
  • Aristolochia grandiflora, aux très grandes fleurs
  • Aristolochia littoralis, une espèce tropicale à cultiver en annuelle
  • Aristolochia elegans, de petite taille
  • Aristolochia gigantea, Aristoloche géante
Lire aussi
Aristoloche géante, Aristolochia gigantea Aristoloche géante, Aristolochia gigantea

Aristolochia gigantea, l'aristoloche géante est une plante grimpante subtropicale de la famille des Aristolochiacées. L'aristoloche géante est originaire d'Amérique du sud, elle se rencontre à...

Chancre coloré du platane, Ceratocystis fimbriata f.platani Chancre coloré du platane, Ceratocystis fimbriata f.platani

Dégâts Responsable : le champignon pathogène est Ceratocystis fimbriata f.platani Dégâts : l'arbre contaminé montre un affaiblissement progressif, les feuilles jaunissent, tombent. Des rameaux...

Les huiles blanches Les huiles blanches

Tolérées en agriculture biologique et utilisées dans le traitement hivernal des arbres et arbustes, les huiles blanches sont pourtant issues de l'industrie pétrolière. Focus sur ces huiles un peu...

Contre les aleurodes (mouches blanches) Contre les aleurodes (mouches blanches)

Dans ma serre j'avais toujours beaucoup d' aleurodes et cette année j'ai planté des touffes de basilic et quelques plants d'oeillets d'inde, plus de mouches blanches.

Vos commentairesAjouter un commentaire