L'habillage des tiges et des racines avant la plantation

Serait-il question d'enfiler un beau costume à vos plantes avant de les installer en pleine terre ? Pas du tout ! Dans le domaine du jardinage le terme 'habillage' aurait plutôt un sens contraire puisqu'il s'agit de débarrasser la plante des parties qui compromettraient une reprise optimale.

L'habillage des tiges et des racines avant la plantation
L'habillage des tiges et des racines avant la plantation

« Habiller une plante », un terme bien spécifique

Le terme d'habillage est surtout utilisé concernant la plantation des végétaux vendus à racines nues en automne et en hiver. 'Racines nues' évoquant des plantes ayant poussé en pleine terre puis extraites à des fins de commercialisation durant leur période de repos contrairement à des plantes ayant passé leur croissance en pot.

Les plantes vendues à racines nues (arbres, arbustes, rosiers...) sont généralement bien plus vigoureuses et ont donc plus de chances de reprise, mais il va falloir procéder au fameux 'habillage' des parties aériennes et des racines pour les y aider.

Notons que la technique est aussi utilisée lors du repiquage des poireaux ou de la plantation des iris des jardins. Cette technique consiste à tailler une partie des racines et des tiges afin d'assurer une meilleure reprise en équilibrant le volume des deux et en supprimant les parties mortes ou abîmées.

Comment habiller les racines et les parties aériennes ?

Rappelez-vous que l'habillage demeure un traumatisme pour une plante déjà récemment fragilisée par son arrachage, il devra donc être effectué avec précaution et précision en supprimant seulement des parties bien distinctes si nécessaire. En effet, le producteur a pu déjà effectué un habillage parfait avant de mettre sa plante en vente, tout est donc une question d'observation et de discernement !

Examinez votre plante pour déterminer en un premier temps si elle n'a pas subi de dommages durant le transport. Si tel est le cas, des agents pathogènes pourraient s'installer sur les parties atteintes, il faut donc les supprimer en prévention, juste au dessus de la blessure à l'aide d'un sécateur. Ce dernier devra avoir été préalablement affûté et désinfecté, il le sera également entre chaque plante pour, une fois encore, éviter la propagation de maladies. Vous mettrez ainsi toutes les chances de votre côté pour favoriser la reprise.

Passez ensuite à l'examen du volume du système racinaire et faites un ratio avec celui du système aérien. Ils doivent être à peu près identiques afin que l'équilibre soit bon. Notez qu'il est toujours préférable que le système racinaire soit bien fourni, car c'est de lui dont va dépendre la reprise de la plante. Si les parties aériennes sont trop développées contrairement au système racinaire, la reprise sera compromise car les racines auront bien du mal à alimenter celles-ci. Il faudra donc les tailler en proportion. Une astuce dans ce cas consiste à ajouter de la poudre de mycorhizes au pralin et directement dans le trou de plantation. Ces micros-champignons symbiotiques vont permettre aux racines de se développer plus rapidement et d'absorber de manière très efficace les nutriments présents dans le sol.

Taillez les racines de manière régulière afin qu'elles puissent parfaitement entrer dans le trou de plantation. Attention, il n'est pas question de tailler drastiquement afin de les faire rentrer dans un trou trop étroit ! Le trou de plantation devra toujours être équivalent en volume à environ deux fois celui de la motte avant la taille. Certes, le jardinier paresseux y verra quelques inconvénients, cependant, il devra se dire qu'il est toujours mieux de faire les choses correctement dès la première fois pour être tranquille que d'avoir à recommencer plusieurs fois sans résultat !

Occupez-vous ensuite des racines secondaires et des radicelles que vous taillerez d'1/3 afin de provoquer la formation rapide d'un nouveau chevelu racinaire très fourni. Ce dernier devrait favoriser la reprise de la plante.

Pourquoi la technique de l'habillage est-elle controversée ?

Comme vous pouvez le constater, la phrase du dernier paragraphe se termine sur un verbe au conditionnel car c'est justement la taille des radicelles qui est en cause. Lorsque la plante a développé une relation symbiotique (mycorhizes) avec les micros-champignons du sol, elle risquerait d'être compromise par la taille des radicelles. Cependant, on est en droit de se demander si lors de l'arrachage puis de la mise en jauge, le bel équilibre n'a pas déjà été brisé. Un ajout de terreau enrichi en mycorhizes ou simplement de la poudre de mycorhizes versée dans le trou de plantation auront un effet bénéfique sur la reprise.

Autre souci, la taille des racines réduit l'ancrage de la plante qui va de ce fait nécessiter un bon tuteurage le temps que le système racinaire se reforme.

Cette taille aura aussi pour inconvénient de réduire les réserves de la plante, mais encore une fois, il est rare que tout le système racinaire ait été préservé lors de l'extraction de la plante, d'autant qu'un premier habillage est souvent réalisé par le producteur afin de faciliter le transport et de donner un bel aspect à la plante.

Après l'habillage

Le pralinage va permettre de protéger et de fertiliser le système racinaire. Acheté en jardinerie ou composé à partir d'eau, de terre, de compost, d'argile et parfois de bouse de vache et de mycorhizes, le pralin aidera à la reprise de la plante.

Il suffit de tremper les racines dans la substance pendant 12 h jusqu'au collet de la plante. Ensuite, installez-la immédiatement en terre !

Lire aussi
La plantation à racines nues une technique très avantageuse La plantation à racines nues une technique très avantageuse

Tous les jardiniers devraient s'intéresser de près à la plantation des arbres et des arbustes à racines nues. Pratiquée de l'automne à la fin de l'hiver, cette technique à bien[...]

Plantation et tuteurage d'un arbre en racines nues Plantation et tuteurage d'un arbre en racines nues

Céline BOUETARD des pépinières HUCHET nous conseille sur la plantation et sur le tuteurage d'un arbre en racines nues

La plantation d'un arbuste à racines nues La plantation d'un arbuste à racines nues

Quand la végétation est en dormance, de fin octobre à la mi-mars, il est alors temps de planter les arbustes à racines nues. Mais que signifie exactement ce terme ?[...]

Placer les haricots au congélateur avant le semis Placer les haricots au congélateur avant le semis

Placez vos graines de haricots dans le congélateur +/- 15 jours avant la plantation. Sortant du froid, au moment de la plantation, la graine va se développer plus vite au[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire