A LA UNE »
Les yuccas rustiques

L'impératrice Joséphine Bonaparte, une passionnée de botanique

Auguste Garneray - Portrait de l'impératrice Joséphine-s.d. 1813 - Aquarelle sur vélin - Paris, coll. part.

De ses origines martiniquaises, l'impératrice Joséphine Bonaparte, garda un goût prononcé pour les plantes tropicales, qu'elle ne cessa de chérir dans ses serres personnelles et le parc de sa propriété à Malmaison.

Un destin historique

Marie Josèphe Rose Tasher de La Pagerie naquit le 23 juin 1763 en Martinique où son père exploitait alors une plantation de cannes à sucre. Riche côlon, il régnait alors sur plus de 300 esclaves qu'il exploitait à loisir dans ses plantations.

La jeune femme fut une première fois mariée à Alexandre de Beauharnais de 1779 à 1794 date où celui-ci sera guillotiné. Après quelques années d'une vie sulfureuse où de nombreux amants se succèdent elle épousera Napoléon Bonaparte alors officier, en 1796. Il lui choisira le prénom de Joséphine pour effacer en quelque sorte son passé tumultueux.

Elle deviendra par son biais Impératrice consort des français de mai 1804 à décembre 1809, ainsi que Reine d'Italie de mars 1805 à décembre 1809, date de son divorce. Napoléon alors en mal d'héritiers que Joséphine ne pouvait lui donner, décida de mettre fin à ce mariage. Il lui cède alors le palais de l’Élysée, le château de Malmaison et ses 800 hectares de parc et le château de Navarre, la nommant par là même « Duchesse de Navarre ».

Elle y restera deux ans avant de se retirer dans son domaine de Malmaison où elle mourut le 29 mai 1814.

Une passion pour la botanique

De sa jeunesse en Martinique, Joséphine garda le goût des plantes exotiques. Elle est à l'origine de l'introduction de nombreuses espèces en France qu'elle fait pousser avec amour dans les serres chaudes du château de la petite Malmaison. Elle profite en ce temps des campagnes militaires de son mari et de ses conquêtes pour faire prélever des plantes directement dans la nature, dans les jardins des riches propriétaires ou dans les serres des pays concernés.

Sa passion dévorante pour la botanique la conduit aussi à commander des graines et des plantes chez les pépiniéristes les plus renommés d'Europe. Entre 1803 et 1814, de multiples espèces nouvelles furent introduites à Malmaison, notamment une impressionnante collection de bruyères du Cap et de rosiers.

Généreuse Joséphine offre des graines et des plantes en provenance de Malmaison aux grands jardins botaniques français mais aussi à certains particuliers. Elle est aussi à l'origine de l'acclimatation de certaines plantes dans les jardins botaniques de la Côte d'Azur.

Les botanistes Brisseau de Mirbel puis Bonpland seront chargés de la gestion des plantes de Malmaison jusqu'à la mort de l'Impératrice. Afin de dresser un inventaire des végétaux en sa possession, Joséphine fit appel à un autre botaniste Ventenat membre de l'Institut qui, avec l'aide de Pierre-Joseph Redouté illustrateur, publieront le fameux ouvrage "Jardin de La Malmaison" listant les plus belles plantes des serres. Joséphine finance deux autres projets qu'elle ne verra pas aboutir : "Les Liliacées" et "Les Roses" illustrés par des aquarelles de Redouté.

Lire aussi
Le jardin botanique de Deshaies en Guadeloupe Le jardin botanique de Deshaies en Guadeloupe

Vous êtez de passage en Guadeloupe, alors ne ratez pas le jardin botanique de Deshaie et sa flore luxuriante. Le Jardin Botanique de Deshaies se situe en Basse-Terre (Guadeloupe) à 40 km de Pointe...

Jardin botanique exotique du Val Rahmeh (06) Jardin botanique exotique du Val Rahmeh (06)

À quelques centaines de mètres de la frontière italienne, niché au fond d’une impasse pentue, signalé sur le front de mer par la chapelle Saint-Jacques, le jardin botanique exotique Val...

Le parc botanique Deau (17) Le parc botanique Deau (17)

Le parc botanique Deau est né d'une passion.  Colette Deau héritant d'une maison familiale et surtout d'un immense terrain totalement vierge, dessina un plan d'un jardin qui prit forme au cours des...

Le parc botanique de Cornouaille (29) Le parc botanique de Cornouaille (29)

Poussez la grande grille de ce parc botanique et découvrez les senteurs qui envahissent ce jardin ! L’aventure commence il y a 20 ans sur un terrain en friche de Combrit. Puis le jardin est...

Vos commentairesAjouter un commentaire