La marcescence

Feuillage marcescent sur cet arbuste alors que les autres arbres aux alentours ont perdu leurs feuilles
Feuillage marcescent sur cet arbuste alors que les autres arbres aux alentours ont perdu leurs feuilles

Certains arbres et arbustes conservent leurs feuillages ou des parties aériennes desséchées durant leur repos végétatif. Ni vraiment persistant, ni vraiment caduque, ce feuillage est nommé 'marcescent'.

Qu'est-ce que la marcescence ?

La marcescence est un terme botanique venant du latin 'Marcescere' qui signifie se flétrir.

Il qualifie les végétaux gardant leur feuillage ou certaines parties aériennes comme les bractées florales pendant leur période de repos.

Les arbres et arbustes paraissent alors persistants si on les observe de loin. Certains ne conservent que le feuillage flétri, d'autres restent verts d'une part mais avec une partie de leurs feuilles brunes.

Les feuilles flétries ne tomberont que lorsque de nouvelles pousses viendront les remplacer après la période de repos végétatif. Cette dernière n'intervient pas forcément en hiver, elle peut aussi correspondre à une période sèche où la plante entre en dormance pour se protéger de la chaleur et du manque d'eau.

Curieusement la marcescence s'apparente plus aux plantes caduques qui perdent toutes leurs feuilles à une période donnée et durant quelques mois qu'à la persistance qui consiste à garder le même feuillage tout au long de l'année et ce, quelle que soit la période.

Certaines espèces d'arbres sont marcescentes seulement dans leur jeunesse ou seulement dans leur partie basse et perdent leurs feuilles sommitales.

Dans certains cas extrêmes d'intempéries, comme une tempête ou une très longue période de gel, le feuillage flétri peut tomber et la plante se trouve alors sans feuilles.

Quelles sont les plantes marcescentes ?

Le charme, le hêtre et les chênes sont les plus représentatifs du phénomène de marcescence. Certaines espèces de châtaigniers aussi, bien que la marcescence soit rare sur les sujets âgés.

Du côté des arbustes, certaines variétés de rhododendrons mais aussi d'Hydrangeas sont marcescentes. Dans ce derniers cas, se sont les inflorescences fanées qui se conservent d'une année sur l'autre sans tomber. Elles magnifient le jardin en hiver lorsqu'elles sont couvertes d'une fine couche de givre.

Autre arbuste moins connu car d'origine africaine, le Dombeya  (famille des Malvacea) dont les pétales présent sur la corolle des fleurs restent rattachés à la plante jusqu'à l'apparition de nouvelles pousses bien vertes.

Intérêts des végétaux marcescents

Les hêtres et les charmes sont idéaux pour créer des haies brise-vue. Le feuillage prend en hiver une douce teinte ocre sublimée par le gel.

Compromis entre arbustes persistants dont le décor ne varie jamais, et caduques qui sont souvent bien tristes durant la morne saison, les végétaux marcescents sauront trouver leur place dans tous les jardins.

Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

La division d'une plante La division d'une plante

Non, il ne s'agit pas là de problèmes mathématiques mais bien d'une pratique de jardinage ! La division des souches, des touffes ou des racines est une méthode qui permet de multiplier une plante...

Vos commentairesAjouter un commentaire