Les ollas, une technique d'arrosage ancestrale

Une olla par Oya Environnement au pied d'un fraisier
Une olla par Oya Environnement au pied d'un fraisier

Technique d'arrosage ancestrale et très efficace, l'olla permet d'alimenter les plantes en eau directement au niveau des racines. Écologique, économique, elle n'a que des avantages. Découverte...

Les ollas, un système d’irrigation qui a fait ses preuves

Fière de ses 4000 ans d’existence, cette technique d'arrosage fait toujours des merveilles surtout dans le Sud de l'Europe où elle reste très utilisée.

Le terme Olla vient de l'espagnol qui veut dire 'marmite' ou 'pot'. La olla est un contenant en terre cuite micro-poreuse, revêtant le plus souvent la forme d'une jarre. Elle est dotée d'une ouverture dans sa partie supérieure surmontée d'un couvercle.

La olla est enterrée au pied d'une plante puis remplie d'eau et refermée. Seul le col de la jarre dépassera légèrement du sol afin de pouvoir réalimenter la olla en eau.

Sa constitution poreuse permet à l'eau de s'échapper doucement et directement au niveau des racines des plantes assurant ainsi un arrosage ciblé et très efficace. La plante ne puise que ce dont elle a réellement besoin et ne subit plus de stress hydrique.

Des économies en perspective

Les ressources en eau de la planète étant comptées, ce système d'arrosage offre une solution toute trouvée pour préserver la ressource. C'est une économie d'eau de 50 à 70 % qui est réalisée en utilisant ce système. Sans compter votre énergie dépensée habituellement à arroser, car la olla n'est remplie en moyenne qu'une fois par semaine !

Les différents types de ollas

Le système peut fournir de l'eau à toutes sortes de plantes, du géranium dans une jardinière à un olivier en pleine terre.

Pour les jardinières et les potées on utilisera des ollas 'à planter'. En forme de toupies, elles possèdent une partie inférieure en pointe qui est plantée dans le substrat. L'eau est placée dans le réservoir de la partie supérieure, qui reste à la surface du mélange. Ces ollas de petit volume (0,25 l) existent en versions naturelles, émaillées ou même décorées de motifs. Elles sont très pratiques en cas de départ en vacances pour assurer un arrosage pendant une semaine à 10 jours.

En pleine terre on préférera les ollas 'à enterrer'. Il en existe de tous les volumes :

  • 0,30 litre pour les petites plantes ou les potées ;
  • 1,5 litres pour les plantes isolées ;
  • 5 litres ou 10 litres pour les arbustes ou les arbres, voire même pour le potager.

Avantages de la technique

Cette technique d'arrosage regroupe de nombreux avantages :

  • Elle permet des économies d'eau conséquentes et réduit le travail d'arrosage au strict minimum.
  • Elle assure une diffusion de l'eau en profondeur ; la terre n'est pas mouillée en surface, les 'mauvaises herbes' ne germent pas, ce qui réduit le travail de désherbage.
  • Les racines puisent la quantité d'eau nécessaire à leurs besoins. Leur croissance est harmonieuse puisqu'elles ne sont plus soumises au choc hydrique.
  • Les plantes sont moins exposées aux maladies propagées par les gouttes d'eau sur le feuillage (oomycètes).

Lire aussi
Conseils pour un arrosage efficace Conseils pour un arrosage efficace

L'arrosage est nécessaire pendant la période estivale. Mais l'eau est une ressource désormais chère et rare, il convient donc qu'il soit économique et efficace. Quelques conseils pour économiser...

Comment économiser l'eau et limiter l'arrosage ? Comment économiser l'eau et limiter l'arrosage ?

L'eau devient rare et en conséquence devient plus chère alors économisons-la. Quelques conseils pour la préserver. Limitez au maximum les pertes d’eau par évapotranspiration grâce au...

L'arrosage des plantes d'extérieur en hiver L'arrosage des plantes d'extérieur en hiver

En hiver, le premier réflexe du jardinier consisterait à ne pas intervenir au niveau des arrosages sur les plantes installées en pleine terre ou en pots au jardin. Certes, les précipitations sont...

Un livre technique consacré à l'arrosage automatique Un livre technique consacré à l'arrosage automatique

Marcel Bouchet de Bordeaux : Potager de 250m2 + quelques parterres de fleurs ( 3 à 15 m2) éloignés les uns des autres et du potager. Plus des projets : 6 pêchers à planter, 30 m de framboisiers...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Frangipane (89 yonne)
    Personnellement je j'installe au pied de mes tomates et courgettes au moment de la plantation. L'eau ne se disperse pas partout.
    Répondre à Frangipane
    Le 29/07/2017 à 12:19
  • Chantal .P (PACA)
    J'ai des hérissons dans le jardin sont-ils nuisibles pour mes petites tortues de 1 an ?
    Répondre à Chantal .P
    Le 26/07/2017 à 23:05