Creek mat-rush, Mat-rush vert

Creek mat-rush, Lomandra hystrix

Botanique

Nom latin  : Lomandra hystrix
Synonymes  : Xerotes hystrix, Lomandra longifolia subsp Hystrix
Famille  : Asparagacées
Origine  : Australie
Période de floraison : printemps
Couleur des fleurs  : jaunâtre
Type de plante : plante vivace
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 40 cm à 60 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : peu rsutique, jusqu'à -7 °C
Exposition  : mi-ombre à ombre
Type de sol : très tolérant
Acidité du sol  : très acide à très basique
Humidité du sol  : normal à frais
Utilisation : massif, plante comestible, permaculture
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : semis, division

Lomandra hystrix est une plante vivace ornementale graminiforme au feuillage persistant ; ce n’est pourtant pas une graminée, car elle est apparentée aux hémérocalles, elle fait partie de la famille des Xanthoréacées (Asparagacées, Liliacées). Lomandra hystrix est originaire de l’est de l’Australie. Elle croît aux abords des forêts pluvieuses, souvent en zone marécageuse ou au bord des cours d’eau.

Cultivée pour son port en fontaine et son feuillage vert, Lomandra hystrix est de très belle tenue : une plante graminiforme idéale pour adoucir les paysages en zone d’ombre ou mi-ombre, elle montre de plus une tolérance importante aux diverses conditions de culture.

Description de Lomandra histrix

Lomandra histrix est rhizomateuse, mais forme une souche très compacte. Ses feuilles sont en rosette basale, longues de 80 à 100 cm et étroites de 1à 2 cm, vertes. Ces feuilles sont épaissies à la base. Elles sont en même temps solides et souples ce qui permet un port en fontaine, bien arrondi, très décoratif. Lomandra histrix est de croissance vigoureuse, et forme assez rapidement un beau massif.   Son feuillage fin reste vert toute l’année.

Les inflorescences printanières se développent sur des tiges ne dépassant pas la hauteur des feuilles.   Bien plus discrètes que celles des hémérocalles, elles ne sont pourtant pas sans intérêt. Les fleurs sont disposées en verticilles sur une hauteur d’épi de 50 cm. Elles sont très petites de 3 à 4 mm, mais nombreuses et très parfumées. Elles comprennent 6 courts tépales jaunes.

Lomandra histrix est dioïque : il faut au minimum un plant mâle et un plant femelle pour que la plante fructifie : elle produit 3 graines maximum par fleurs. 

Lomandra histrix est une espèce proche de Lomadra longifolia. A part quelques détails sur le feuillage, on peut les différencier par leur inflorescence, nettement ramifiée chez Lomandra histrix.

Comment cultiver Lomandra histrix ?

Lamondra histrix n’est rustique que jusque -7 ° C. Sa culture en pleine terre est donc limitée aux régions aux hivers doux, sur la côte ou en climat méditerranéen.   En revanche, cette plante supporte tout à fait la culture en potée, ce qui permet de la cultiver ailleurs en l’hivernant en serre froide, ou de profiter de son parfum sur une terrasse.

Lomandra histrix est très tolérant sur ses conditions de culture et supporte tous types de sol en exposition ombragée à mi-ombre. Cette plante vivace préfère disposer d’une terre toujours fraiche à humide, mais supporte les inondations et ne meurt pas en cas de sécheresse. Elle montre une croissance rapide et forme rapidement de beaux massifs. En sol humide, Lomandra histrix peut être planté toute l’année, mais si l’hiver est capable d’amener des températures un peu limites, Lomandra histrix sera planté de préférence au printemps.

Comment multiplier Lomandra histrix ?

Les touffes peuvent être divisées au printemps ou en septembre.

Les graines sont semées sur une surface toujours humide et à la chaleur. Elles germent en 6 semaines.

Le saviez-vous ?

Lomandra histrix est considéré comme une plante comestible : ses feuilles épaissies à leur base sont riches en amidon et sont consommées en tant que légume. Les fleurs et les graines peuvent l’être aussi éventuellement.

Espèces et variétés de Lomandra

Une cinquantaine d’espèces, toutes originaires d’Océanie :

Lomandra longifolia, Lomandra confertifolia, Lomandra filiformis…

Lire aussi
La structure d'une fleur La structure d'une fleur

Comportant une énorme diversité de formes, de coloris, de parfums et de tailles, les fleurs ont pourtant toutes la même structure leur permettant d'abriter les organes sexuels et donc de produire...

A quoi sert une fleur ? A quoi sert une fleur ?

Qu'elles possèdent une exubérante beauté ou qu'elles soient très discrètes, les fleurs ont toutes la même fonction : celle d'abriter les organes reproducteurs de certaines plantes ayant évolué au...

L'eau de fleur d'oranger L'eau de fleur d'oranger

Merveilleuse fragrance se développant dans les pâtisseries ou les entremets, l'eau de fleurs d'oranger n'a pas son pareil pour sublimer les recettes de sa note toute en fraîcheur et en subtilité....

La fleur de sel n'est pas une fleur La fleur de sel n'est pas une fleur

On pourrait aisément imaginer une délicate fleur faite de cristaux de sel à la manière des flocons de neige... Mais cette image n'est valable que dans le monde de la poésie car la réalité est toute...

Vos commentairesAjouter un commentaire