Les oomycètes

Oomycète non identifié
Oomycète non identifié

Lorsque le jardinier parle de mildiou, de fonte des semis ou de la maladie de l'encre, il les associe à des champignons pathogènes. Pourtant dans la réalité il s'agit d'oomycètes. Découverte...

Que sont les oomycètes ?

Les oomycètes, autrefois classés parmi les champignons, en sont pourtant éloignés. Leur paroi cellulaire est composée de cellulose comme chez les plantes, contrairement aux champignons dont la paroi cellulaire est composée de chitine. Ce sont en fait des micro-organismes aquatiques ayant perdu leurs propriétés de photosynthèse. Contrairement aux champignons, ils ne peuvent survivre que dans le milieu aqueux, c'est à dire qu'ils sont propagés par l'eau sur les végétaux qu'ils colonisent. Eau de pluie, d'irrigation ou simplement stockée dans le sol, amènent leur cortège d'oomycètes ces agents pathogènes provoquant de célèbres maladies comme les divers mildious et la fonte des semis.

Mais ils ne s'attaquent pas seulement aux végétaux ! Vivants dans l'eau, ils causent des dégâts importants dans les fermes aquacoles, notamment dans les écloseries de saumons et dans les productions de crustacés. Si minuscules soient-ils, ils constituent une menace dans les domaines de l'agriculture et de la pisciculture.

Principaux oomycètes du jardin

Les oomycètes sont très présents au jardin, où ils se développent allègrement dès que les conditions d'humidité sont favorables. Ils se divisent en plusieurs genres et espèces plus ou moins virulents :

  • Le genre Phytium est par exemple responsable de la fonte des semis, cette maladie qui éradique les plantules semées en un temps record, mais aussi du pourrissement de la pelouse.

  • La maladie de l'encre (Phytophtora cinnamomi ou Phytophtora cambivora), détruit le cambium des racines et du collet des châtaigniers. Des écoulements noirs sont visibles à la base du tronc, ce qui a donné son nom à cette terrible maladie qui n'a toujours pas de traitement curatif.

  • Les différents mildious sont causés par diverses espèces d’oomycètes. Phytophtora infestans est sans doute le plus célèbre puisqu'il fait des ravages sur deux stars du potager et de la culture maraîchère : la pomme de terre et la tomate. Il a été responsable de milliers de morts en causant quelques unes des grandes famines européennes du XIXème siècle.

  • Plasmopara viticola, le mildiou de la vigne, arrivé du Nord des États-Unis au XIXeme siècle, est lui aussi très virulent. Seule une prévention accrue pourra protéger la vigne de ses attaques.

  • Peronospora sparsa s'attaque aux rosiers et aux petits fruits rouges. Il est connu sous le nom de 'mildiou du rosier' et se traduit par de petites tâches jaunes et un feutrage blanchâtre sur le feuillage et les boutons. Cet oomycète cause des dégâts irrémédiables sur les tissus.

Un espoir pour les cultures

La prévention est généralement de mise face aux oomycètes. En connaissant leur mode de propagation, il est plus facile de prévenir leur apparition en drainant bien le sol et en évitant d'arroser le feuillage par exemple. Les pulvérisations de bouillie bordelaise ou de purin de prêle fonctionnent aussi, mais une fois ces micro-organismes présents, il est dur de les éradiquer.

Des études menées par des chercheurs de l’Institut Sophia Agrobiotech du centre INRA PACA apportent pourtant un espoir sous le nom d'Ascomycota sp., un champignon qui empêche la croissance des oomycètes et les détruit. Lorsque le champignon sporule, il produit une molécule possédant des propriétés oomycides. D'après les études, 100% de mortalité est observée dès 1 mg/L. Le champignon pourrait donc être utilisé comme agent de biocontrôle à la place des traitements chimiques.

Lire aussi
Installation d'un arrosage automatique pour le potager Installation d'un arrosage automatique pour le potager

Mr Collinet habitant à Marseille : Je souhaite mettre en place dans mon jardin un arrosage automatique (goutte à goutte) pour le potager. Comment faut-il faire ? Les 3 principales contraintes...

Un potager au balcon Un potager au balcon

Nulle raison de se priver de la joie de récolter des légumes frais cultivés de façon naturelle sous prétexte que vous ne possédez qu'un simple balcon. A la fois décoratif et utile, cet aménagement...

Le calendrier du potager Le calendrier du potager

Ce tableau donné à titre indicatif présente les périodes de semis, de repiquage et de récolte pour les principaux légumes et pour un climat moyen (type Ile-de-France). Pour chaque espèce, il existe...

Débuter un potager Débuter un potager

Des légumes fraîchement cueillis et regorgeant de saveur qui n’en a pas rêvé ? Sautez le pas en créant votre potager : plaisir des sens garanti ! Le choix de l’emplacement Plusieurs...

Vos commentairesAjouter un commentaire