A vos râteaux de jardin

Un rateau aux dents courbes
Un rateau aux dents courbes

L'automne est là. Quel plaisir de ratisser le sol couvert d'une belle litière de feuilles jaunes et rousses.

A son rythme le jardinier dénude la pelouse, fait crisser le râteau dans les allées, amasse de petits tas sous les arbres. Avant que le dernier pétiole ne se soit détaché il suffit d'effectuer ce travail grossièrement, mais régulièrement. Seul le dernier ratissage sera  peaufiné pour satisfaire le légitime souci que l'on accorde à la propreté du jardin avant la trêve hivernale.

Mais notre outil est utile à maints autres travaux tout au long de l'année et doit, en théorie, présenter une forme particulière pour chacun d'entre eux. Bien que généralement l'on acquiert un instrument pourvu de 10 à 18 dents, sa tête peut en compter de 4 à 32 sans aucun complexe. Un manche long de 150 à 180 cm permet de travailler sans trop courber le dos. Les râteaux destinés à niveler,  ramasser des végétaux ou des matériaux, ont  généralement les dents courbées; on préférera des dents droites et plus épaisses pour effectuer le « surfaçage » précédant les semis, en émiettant finement la terre. Gestes immuables du jardinier, après avoir tiré le cordeau et tracé le sillon, la denture recouvre les graines que le dos plane de la traverse plombera légèrement; « Nota que en temps pluvieux fait bon planter, maïs non mie semer, car la graine se retient au ratel » fait remarquer Le Ménagier de Paris vers l'an 1393.

RateauAu potager le râteau peut aussi servir à « reborder », c'est à dire relever la terre d'une planche vers l'extérieur pour retenir l'eau. On l'utilise encore pour égaliser les allées de sable et de gravillons, ôter les herbes de tonte, ratisser toutes sortes de détritus, et à défaut de posséder un scarificateur, gratter et enlever la mousse incrustée dans la pelouse.

Pour s'adapter au mieux aux diverses opérations de jardinage l'idéal est donc de posséder trois ou quatre râteaux de plusieurs largeurs, à dents plus ou moins espacées, plus ou moins fortes. Vous pourrez les choisir emmanchés à soie ou à douille, plus robustes en acier forgé, moins lourds en acier soudé.
Par le passé cet instrument était souvent réalisé par son propriétaire avec une simple traverse en bois et de solides clous. Pour qui en avait les moyens le forgeron les produisait tout en fer (2 modèles ci-après).

Rateau ancien

Contrairement aux râteaux des champs, cousins éloignés propres aux foins et aux moissons qui ont vaillamment servis l'agriculture jusque dans les Années 1960, l'antique « rastellus » est d'un emploi si général au jardin qu'il sera toujours d'actualité. Je terminerai sur un rappel qu'il ne faut cesser de prodiguer, ne laissez jamais votre outil à terre et remisez-le la tête en haut; le « coup du râteau » punit encore les jardiniers distraits.

Frédéric DESCHAUME

Lire aussi
La serfouette, instrument indispensable au jardin La serfouette, instrument indispensable au jardin

Découvrez la serfouette et son histoire L'origine du mot serfouette, quelquefois appelée binochon, bêchelon ou marochon selon les régions et les époques, est issue du latin « circumfodere » :...

L'émondoir, un outil de jardin délaissé L'émondoir, un outil de jardin délaissé

Connaissez-vous l'émondoir, un outil ancien que vous aurez du mal à trouver aujourd'hui Le mot émondoir, étymologiquement, vient du verbe émonder par le latin « Emundare », signifiant nettoyer....

Plantoirs ordinaires de jardin Plantoirs ordinaires de jardin

Hormis nos doigts, cet outil est certainement le plus basique de la panoplie du jardinier. Un simple bâton pointu suffit à trouer le sol pour y placer des graines ou divers plants. Des formes et...

Création d'un jardin Création d'un jardin

Exemple de création de jardin par Rossano BARBONE Voici un jardin que j'ai réalisé pour une grande entreprise de vin prestigieux. Le dessin de ce jardin de 250 m2 a été guidé par différents points...

Vos commentairesAjouter un commentaire