Les pas japonais

D’inspiration asiatique, les pas japonais guident le visiteur dans la découverte du jardin de façon progressive et douce, moins abrupts qu’une allée gravillonnée rectiligne, ils permettent un cheminement adapté à la flânerie et à la découverte des végétaux. Chemin sinueux aux douces courbes son utilisation peut être terrestre ou aquatique.

Pierres reconstituées pour faire des pas japonais
Pierres reconstituées pour faire des pas japonais

Présentation

Les pas japonais sont constitués de dalles de dimensions et de formes variées disposées de façon naturelle et permettant de marcher  aisément. On les utilise pour permettre le passage sur une pelouse ou pour ménager un chemin tout au long du jardin, ils peuvent aussi être utiles au franchissement d’une rivière.

Les pas japonais ne doivent pas trop être espacés pour permettre une marche naturelle : chaque dalle doit en fait accompagner le pas du visiteur sans effort. Un espacement de 40 cm sera largement suffisant au risque de devoir se transformer en kangourou pour traverser le pas japonais ce qui serait de fort mauvais goût et romprait notre belle harmonie asiatique. Il est cependant possible de jouer sur les espacements pour apporter du rythme à la balade, plus rapprochés en des lieux peu remarquables et plus éloignés pour inciter le visiteur à prendre le temps d’admirer un point de vue, une perspective ou un sujet végétal particulièrement intéressant.

Matériaux

Pas japonais

Les pas japonais doivent rester très naturels et s’intégrer parfaitement au décor. Autrefois on utilisait des pierres plates naturelles ou taillées, elles avaient pour avantage de posséder leurs formes propre et d’être toutes très différentes en restant harmonieuses.

Des rondins de bois traités peuvent aussi être installés en pas japonais. Il est possible de les faire soit même en coupant des rondelles assez épaisses dans un tronc de joli diamètre (permettant au pieds de tenir en entier) à l’aide d’une tronçonneuse. Effet naturel garanti ! Attention toutefois à les traiter contre l’humidité et les insectes. Ces dalles en bois peuvent être glissantes dans les régions où le climat est très humide.

Vous pouvez aussi avoir recours à des moules et constituer un mélange de béton coloré selon vos goûts mais le résultat sera bien sûr moins naturel. En jardinerie ou dans les magasins de bricolage vous trouverez des dalles déjà prêtes en pierre reconstituée ou en béton, de formes et de tailles diverses il ne vous reste plus qu’à faire votre choix !

Installation

Marquez le contour de votre dalle et creuser le sol légèrement plus que la hauteur de celle-ci. Etalez un lit de sable d’environ 1 cm au fond du trou puis posez votre dalle directement dessus. Veillez à bien caler les contours pour que celle-ci ne bouge pas lors des passages pour plus de confort, ainsi votre pas japonais vous accompagnera de longues années !

Lire aussi
Prunier fruitier japonais et américano-japonais, Prunus salicina x Prunier fruitier japonais et américano-japonais, Prunus salicina x

Les pruniers japonais ou américano-japonais produisent de grosses prunes rondes, très appétissantes. Elles ont été sélectionnées principalement pour la commercialisation. Ces pruniers...

Houx crénelé, Houx japonais, Ilex crenata Houx crénelé, Houx japonais, Ilex crenata

Ilex crenata, appelé houx japonais ou houx crénelé, est un arbuste au feuillage persistant de la famille des Aquifoliacées. Bien qu'il soit qualifié de houx japonais, le houx crénelé est[...]

Les érables japonais Les érables japonais

Gilles COLINET de la pépinière JEAN HUCHET nous présente cette grande famille des érables, au sein de laquelle se distinguent les érables japonais qui remportent un grand succès dans les[...]

Ophiopogon, un muguet japonais Ophiopogon, un muguet japonais

Thierry DENIS du JARDIN DU MORVAN nous présente le muguet japonais et nous conseille pour culture en massif.

Vos commentairesAjouter un commentaire