Cerisier japonais

Cerisier japonais, Prunus incisa 'Kojo No Mai'

Botanique

Nom latin Prunus incisa
Famille Rosacées
Origine Japon
Floraison mars-avril
Fleurs blanc ou rosé
Typepetit arbre à fleurs
Végétationarbustive
Feuillage caduc
Hauteur6 m pour la forme naturelle, souvent moins pour les variétés horticoles

Planter et cultiver

Rusticité très rustique, jusqu'à -20°C
Exposition ensoleillé à mi-ombre
Soltolérant, non gorgé d'eau
Acidité légèrement acide à légèrement basique
Humidité normal à frais
Utilisationpour les petits espaces, en isolé, en massif, en bonsaï
Plantationnovembre à mars
Multiplicationsemis par stratification
Cerisier japonais, Prunus incisa 'Kojo No Mai'
» Proposer une photo

Prunus incisa, le cerisier à fleurs nain japonais est un arbre de petite taille appartenant à l’imposante famille des Rosacées. Il croît naturellement sur les pentes du mont Fuji, au Japon.

Prunus incisa est un excellent cerisier à fleurs adapté aux petits jardins : sa taille est modeste, sa croissance est lente, et son enracinement peu développé. En outre, sa floraison est spectaculaire, le feuillage est attractif, et c’est un arbre facile à cultiver. Sa forme et son branchage en font également un excellent sujet pour bonsaï.

Description de Prunus incisa

Le cerisier japonais nain est un arbre buissonnant culminant à 6 m environ dans sa forme botanique. Ses branches portent des feuilles alternes, plutôt petites, de 3 à 6 cm de longueur, ovales, acuminées, à la marge finement et profondément dentée. Le feuillage débourre pourpré, devient vert clair en été, avant de s’enflammer en teintes chaudes rouge-orangé à l’automne.

Les fleurs naissent avant l’apparition du feuillage, joliment mise en valeur sur un branchage bien dessiné. Bien qu’assez petites, de 2 à 3 cm de diamètre, elles se rachètent par leur nombre et leur port retombant. La corolle est blanche, tandis que le calice est rose. Fécondé par les insectes, Prunus incisa produit des drupes brunes, ressemblant à de petites cerises.

Quelques variétés horticoles du cerisier japonais nain

  • Prunus incisa ‘Pendula’, un arbre pleureur aux fleurs bien blanches. 3 m de hauteur pour 3 m de large

  • Prunus incisa ‘Kojo No Mai’, montre des entrenœuds très courts, de 1 à 2 cm, de plus, les branches se développent en zig-zag : tout l’arbuste s’en trouve nanifié et densifié. En 10 ans, il devient aussi large que haut : 2 m, à 2 min 50 s en tous sens. La floraison est particulièrement généreuse.

  • Prunus incisa ‘Oshidori’, haut de 4 m et à fleurs doubles rose pâle

  • Prunus incisa ‘Yamadei’, fleurs blanc pur, son feuillage devient doré en automne

  • Prunus incisa ‘Mikidori’, aux fleurs blanches semi-doubles et feuillage très rougeoyant en fin de saison

Planter et maintenir Prunus incisa

Le cerisier japonais se plait dans un sol frais à normalement humide, de ph ni trop acide, ni trop basique. Il est robuste et peu sujet aux maladies, tolérant au vent et facile à contenter, mais avec une croissance assez lente. Sa forme élégante naturellement ne nécessite aucune taille, si ce n’est pour dégager le ou les troncs des branches basses, si on le souhaite.

Prunus incisa se plante à partir d’arbuste à racines nues lorsqu’il n’a plus ses feuilles, donc de novembre à avril, mais en dehors de périodes de forte gelée. Les plantes en pot pourront être transplantées plus tardivement au printemps, moyennant un arrosage suivi.

Multiplier Prunus incisa

Les petites cerises contiennent des graines qui germent après un minimum de 3 mois de stratification froide : soit, semées en automne avec germination le printemps suivant ou celui d’après.

Les racines superficielles, sur des plantes non greffées, produisent des rejets au-delà du point de lésion lorsqu’elles sont abimées. Ces jeunes cerisiers japonais peuvent être transplantés en automne.

Espèces et variétés de Prunus

350 espèces sont réparties dans ce vaste genre, dont un grand nombre de fruitiers

  • Prunus laurocerasus, le laurier cerise
  • Prunus lusitanica, le laurier du Portugal
  • Prunus padus, le cerisier puant
  • Prunus serrulata, le cerisier du Japon
  • Prunus amygdalus, l’amandier commun
  • Prunus armeniaca, l’abricotier
  • Prunus domestica, le prunier commun
  • Prunus persica, le pécher
  • Prunus cerasus, cerisier acre qui produit les griottes
  • Prunus avium, le merisier
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Les pas japonais Les pas japonais

D’inspiration asiatique, les pas japonais guident le visiteur dans la découverte du jardin de façon progressive et douce, moins abrupts qu’une allée gravillonnée rectiligne, ils...

Ophiopogon, un muguet japonais Ophiopogon, un muguet japonais

Thierry DENIS du JARDIN DU MORVAN nous présente le muguet japonais et nous conseille pour culture en massif. L'Ophiopogon ou muguet japonais est une vivace ressemblant à une herbe noire qui en fait...

Les porte-greffes du cerisier Les porte-greffes du cerisier

Tour d'horizon des portes-greffes du cerisier... L’apparition du cerisier primitif est due à des mouvements humains étrangers venus de l’Est de notre territoire (Asie Mineure,...

Les érables japonais Les érables japonais

Gilles COLINET de la pépinière JEAN HUCHET nous présente cette grande famille des érables, au sein de laquelle se distinguent les érables japonais qui remportent un grand succès dans les jardins...

Vos commentairesAjouter un commentaire