Les pesticides en chiffres

Les pesticides en chiffres
Les pesticides en chiffres

La France est le plus gros utilisateur de pesticides en Europe avec 5,4 kg utilisés en moyenne par hectare et par an. Si la situation tend à s'améliorer, les dégâts irrémédiables sont malheureusement bien là. Tour d'horizon des chiffres officiels.

La France enregistre un bien triste record : celui d'être le plus gros consommateur de pesticides d'Europe ! En terme de comparaison, les agriculteurs français utilisent quasiment les mêmes tonnages d'insecticides que les Etats-Unis pour une surface agricole 10 fois moindre !

Globalement depuis quelques années les tonnages tendent à se réduire comme l'attestent les chiffres publiés par l'Observatoire des Résidus de Pesticides (100 000 tonnes par an en 2001 pour 76 000 tonnes en 2004, soit -24%). Mais ces chiffres sont à modérer, car dans le même temps, les pesticides utilisés ont gagné en puissance et donc en toxicité !

Dans le détail, les plus gros consommateurs de pesticides sont les cultures de céréales, de maïs, de colza et la vigne. Globalement, 80% des pesticides sont utilisés pour traiter moins de 40% de la Surface Agricole Utile (SAU).

Le record revient aux viticulteurs qui utilisent à eux-seuls 20% des tonnages pour une SAU de 3% seulement ! Cette utilisation intensive sur le sol français a des effets dramatiques comme l'on s'en doute. Ainsi, selon l'Institut Français de l'Environnement (IFEN) le bilan est lourd : En France, la moitié des cours d'eau et près d'un tiers des nappes souterraines contrôlées en 2004 présentaient des traces significatives de pesticides.

Selon le Mouvement pour le Droit et le Respect des Générations Futures (MDRGF), les pesticides sont présents également dans nos aliments et notamment dans plus de 50% des fruits et des légumes produits par l’agriculture intensive !

Dans cette invasion au quotidien, la vigne et le vin sont particulièrement montrés du doigt. Selon une étude menée par les associations du Pesticides Action Network Europe (PAN-Europe) soutenue en France par le MDRGF, 100% des vins conventionnels (bio et intensifs)  testés sont contaminés par les pesticides. Les échantillons testés ont laissé paraître une moyenne de plus de 4 résidus de pesticides différents avec pour certains jusqu'à 10 pesticides détectés ! Sachant que ces produits chimiques ont des effets toxiques sur la santé (perturbations hormonales, problèmes de fertilité, perturbations du développement des fœtus...), il est plus que temps d'agir !

Suite au Grenelle de l'environnement, l'Etat Français s’est engagé à réduire de moitié en dix ans la quantité d’insecticides et d’herbicides utilisés en France. D’ici à 2010, 53 molécules à risques seront retirées du marché ou leur usage divisé par deux. Les premiers retraits du marché sont programmés d'ici la fin 2008 pour 1500 produits jugés « préoccupants » pour l’environnement et la santé.

Ce premier pas en avant devra s'accompagner de la valorisation des pratiques culturales biologiques tant chez les agriculteurs que chez les particuliers.

Lire aussi
Les pesticides Les pesticides

Sous le nom générique de pesticides se cachent de nombreux produits chimiques qui ont des rôles bien définis. Herbicides, insecticides, fongicides... Rapide tour d'horizon ! Les pesticides que l'on...

Pesticides, informations produits Pesticides, informations produits

Plus ou moins sélectifs, les pesticides sont encore très utilisés par les jardiniers. Le plan 'Ecophyto 2018' vise à réduire leur utilisation de 50% d'ici 2018. Les professionnels du jardin et de...

Jardiner sans pesticides Jardiner sans pesticides

Jardiner sans pesticides, les bonnes pratiques du jardinage pour favoriser la biodiversité. A l'horizon 2022, les particuliers n'auront plus le droit d'utiliser de pesticides chimiques dans le...

Plante araignée, Phalangère, Chlorophytum comosum Plante araignée, Phalangère, Chlorophytum comosum

Le Chlorophytum comosum ou plante araignée est une plante herbacée qui vient des forêts tropicales d'Afrique du Sud. Subissant, dans son milieu naturel, des successions de saisons sèches et de...

Vos commentairesAjouter un commentaire