Pollens et rhume des foins

Pollen accumulé en bordure de route
Pollen accumulé en bordure de route

Pour les personnes souffrant de rhinites allergiques saisonnières, le printemps et son explosion de végétaux synonyme pour d’autres de joie et de renouveau, reste une période angoissante accompagnée de tout son cortège de symptômes gênants.

Qu’est ce que le rhume des foins ?

Le rhume des foins est une réaction allergique aux pollens présents dans l’atmosphère. Il se traduit par une inflammation des voies respiratoires, une conjonctivite, des crises d'éternuement, une sensation de nez bouché, voire un écoulement nasal, et même des démangeaisons au niveau du palais, du nez et des oreilles.

Dans certains cas l’encombrement des sinus peut provoquer une sensation très désagréable d’étau autour de la mâchoire et au niveau du front.

Quels sont les principaux pollens en cause ?

  • Février, mars : Aulne, noisetier et mimosa ;
  • Fin mars début avril : frêne, peuplier, saule ;
  • Avril : bouleau, charme, chêne ;
  • Mai : pinacées, oseille, graminées ;
  • Juin : orties, châtaigner ;
  • Juillet, août, septembre: armoise, ambroisie, pariétaire.

Ces dates peuvent varier en fonction de la météo et de la région dans laquelle vous vous trouvez.

Prévention

  • Ne sortez pas en cas de forts vents car la concentration de pollens en mouvement dans l’atmosphère augmente.
  • Tentez de limiter les activités sportives à l’extérieur.
  • Lavez-vous les cheveux tous les soirs.
  • Aérez votre maison le matin tôt et posez des filtres à pollens dans la voiture.
  • Sortez toujours munis de lunettes de soleil et d’une casquette qui vous protègeront un peu. - Ne tondez pas la pelouse ou si vous ne pouvez pas faire autrement munissez-vous d’un masque.
  • Évitez les aliments gras, ceux contenant de la levure, l’alcool et le lait de vache.

Traitement

Consultez un médecin qui vous prescrira des antihistaminiques en comprimés. Pour les conjonctivites un collyre sera également nécessaire. Certains symptômes inflammatoires plus important nécessiteront l’emploi de la cortisone, voire une mise sous nébuliseur.

Si le rhume des foins est très gênant et vous invalide durant une très longue période, un allergologue sera en mesure, après bilan complet, de mettre en œuvre une désensibilisation.

Cette technique a pour but de réhabituer progressivement le corps à accepter les substances étrangères qui déclenchent l'allergie. L’administration répétée de doses croissantes d'une solution d'allergène, permet à la longue (6 mois à 5 ans) au corps d’accepter sans réaction la substance en cause. Cette désensibilisation ne peut être pratiquée que sous contôle étroit d’un spécialiste.

Lire aussi
Création d'un jardin Création d'un jardin

Exemple de création de jardin par Rossano BARBONE Voici un jardin que j'ai réalisé pour une grande entreprise de vin prestigieux. Le dessin de ce jardin de 250 m2 a été guidé par différents points...

Un jardin tout en longueur Un jardin tout en longueur

Une demande de Nicolas Mulet J'ai un terrain qui est tout en longueur 20 m sur 80 m avec une légere pente. Notre proposition d'aménagement Platanus x acerifolia Cercis siliquastrum Sophora japonica...

Un jardin à mi-ombre Un jardin à mi-ombre

Une demande de Gilles Petit Je viens de créer un jardin d'ornement sur une des facades ( 4 fenêtres se partagent le mur à 1m20) de ma maison (Longueur de 8 mètres sur 1 à 2 m de largeur) , exposé...

Un carré de jardin Un carré de jardin

Une demande de Patrice BASSEZ J'ai un carré de jardin de 3.5*4.5m à aménager mais je ne sait quoi y mettre. Ce carré est relativement ombragé et il y a un moulin de 2m de hauteur en plein centre....

Vous aimerez...
Création d'un jardin

Création d'un jardin

Un jardin tout en longueur

Un jardin tout en longueur

Un jardin à mi-ombre

Un jardin à mi-ombre

Un carré de jardin

Un carré de jardin

Vos commentairesAjouter un commentaire