Réussir tous les semis

Nos conseils pour réussir tous vos semis du potager et du jardin d'ornement !

Semis en terrine au chaud en intérieur
Semis en terrine au chaud en intérieur

Sous abri

Le semis sous abri est une méthode très pratique pour démarrer les cultures en avance quelles que soient les conditions météorologiques et ainsi gagner du temps. On l’utilise pour les espèces frileuses, dont le cycle de développement est long, notamment les légumes, les plantes annuelles... Mais ce procédé demande une surveillance attentive et un peu de technique.

En pots ou en godets

Le semis en pot ou en godet est idéal pour préparer les plantes dont les graines sont suffisamment grosses pour être aisément installées seules dans un petit contenant individuel. Il permet aussi d’éviter les repiquages donc des manipulations délicates pas toujours supportées par certaines espèces comme la majorité des annuelles grimpantes, des légumes tels que le melon, le concombre, la courgette... et aussi des plantes d’appartement comme les kentias, les aralias... Les graines sont alors semées à raison de 3 ou 4 par godet.

En terrines

C’est souvent la première étape, avant la mise en godet, sous abri ou en pleine terre. Utilisez cette technique pour obtenir une grande quantité de plants. Prenez une terrine de 5 à 7 cm de profondeur. N’oubliez pas de percer le fond pour que l’eau s’écoule. Répandez un lit de gravier ou de billes d’argile. Mettez votre terreau pour semis et plombez à l’aide d’une batte.

Pour semer, mélangez les graines à du sable, si elles sont très fines, ou utilisez un semoir. Cette méthode s’emploie pour les plantes aux graines fines comme les pétunias, les impatiens, les salades…

4 points-clés

1 - Chaleur

Les graines ont généralement besoin de chaleur pour germer. Sous abri la température de germination varie entre 18 et 25° C. Les plantes d’intérieur, bégonias, sauges... ne germent pas en dessous de 20° C. À l’extérieur, peu de graines germent aux alentours de 0° C. C’est pourquoi, elles attendront naturellement le réchauffement de la terre, au printemps, pour germer dans le jardin.

2 - Humidité

L’humidité est nécessaire à la germination, mais en excès, elle est aussi un danger car la pourriture peut détruire le semis. Il faudra doser pour trouver le juste milieu. Ne semez jamais dans une terre collante, attendez qu’elle se ressuie. Vous pouvez favoriser ce ressuiement en la couvrant d’un film en plastique ou d’une cloche. Idéalement, pour être apte au semis, la terre doit être fraîche et s’émietter finement entre les doigts. Une fois les graines en place, arrosez à l’aide d’un pulvérisateur.

3 - Aération

Les graines sont vivantes et en dormance pendant l’hiver. Elles ont besoin d’air. Ce dernier est absent quand le sol est trop lourd, trop tassé, trop argileux ou compact. Il faut que la graine soit placée à la bonne profondeur dans une terre correctement travaillée. Pensez à ajouter des éléments allégeants tels que vermiculite ou sable.

4 - Lumière

La lumière est un élément très important, surtout durant la phase de germination. Si les plantules viennent à en manquer, elles s’étiolent et ne pourront pas être repiquées.

Sous châssis ou tunnel, il n’y a généralement pas de problème ; encore faut-il veiller à protéger les jeunes semis du soleil direct. Mais, à l’intérieur, mettez toujours vos terrines près d’une fenêtre ou installez une lampe à incandescence type “lumière du jour”.

Enfin, pour une réussite assurée, le semis doit être réalisé environ 10 semaines avant la plantation au jardin ou sur le balcon, soit dès la fin janvier début février

Lire aussi
10 conseils pour réussir ses semis 10 conseils pour réussir ses semis

Le semis est une opération magique ! A partir d'une simple graine, il est possible d'obtenir une plante ornementale ou potagère en surveillant toutes les étapes de la croissance. Pour réussir[...]

Comment réussir le semis de haricots verts ? Comment réussir le semis de haricots verts ?

Les haricots verts sont faciles à cultiver une fois qu'on a passé le cap délicat du semis : quelques gestes simples et précis assurent une récolte abondante 2 mois plus tard.[...]

Des jasmins pour tous les goûts et tous les jardins Des jasmins pour tous les goûts et tous les jardins

Les jardiniers des régions septentrionales rêvent parfois de voir pousser du jasmin dans leur jardin sans jamais oser en planter ! Pourtant avec plus de 200 espèces, dont certaines très...

La multiplication des rosiers par semis La multiplication des rosiers par semis

Expérience amusante, la multiplication des rosiers par semis est à la portée de tous. Avec un peu de patience vous obtiendrez de belles surprises !

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Arnachellum rousselle (Rodrigues)
    Merci de partager ces connaissances avec nous ! Je n'arrive jamais à réussir mes semences d'orchidées. Quelle est l'astuce ?
    Répondre à Arnachellum rousselle
    Le 05/03/2016 à 17:27