Savoir choisir et entretenir son bougainvillier

Il rappelle les régions méditerranéennes ensoleillées et les vacances de rêve sous le chant des cigales ! Le bougainvillier, star des façades du Sud du pays constitue le meilleur choix pour profiter d'un décor fleuri à souhait une bonne partie de l'année.

Bougainvillier aux bractées très colorées
Bougainvillier aux bractées très colorées

De la couleur à foison !

Le bougainvillier est une grimpante originaire des zones tropicales et subtropicales d'Amérique du Sud. Cette plante incontournable dans les magazines de jardinage et de déco vous fait envie ? Apprenez à la connaître avant de vous lancer dans sa culture car elle demande beaucoup de soleil et de chaleur ! Si toutes les conditions sont réunies, le bougainvillier est une plante vigoureuse et de croissance rapide qui se couvre de bractées colorées de mai à octobre, voire même bien plus longtemps dans les régions les plus privilégiées. Rose vif, fuchsia, mauve, rouge, jaune ou blanc, le bougainvillier ne vous décevra pas et saura s'adapter à votre décor.

Comment bien choisir son bougainvillier ?

  • Choisissez un sujet sain, aux tiges bien lignifiées à leur base et produisant de nouvelles pousses vert brillant.

  • Examinez le revers des feuilles et sous les bractées, souvent des cochenilles peuvent s'y loger, vous les reconnaîtrez à leur aspect farineux. Sur les tiges, les cochenilles à bouclier prennent un autre aspect, celui de petits pustules ronds marrons collés à la tige. Les bougainvilliers maintenus sous serres sont parfois sensibles aux aleurodes ou thrips. Conclusion : si vous voyez des bestioles pulluler sur la plante, changez de point de vente !

  • Le plus judicieux pour choisir un bougainvillier demeure de s'adresser à un spécialiste ou directement en pépinière si vous habitez une région où le bougainvillier pousse en pleine terre sans souci. Le spécialiste pourra vous orienter vers les sujets les plus vigoureux et les cultivars vous assurant le plus de chances de réussite dans votre zone de culture.

  • Sous nos latitudes, on observe surtout les variétés de couleur fuchsia et rouge, ceci n'est pas un hasard : les blancs, jaunes et oranges sont bien plus délicats !

  • Autre point de vérification avant d'acquérir votre bougainvillier : le pot. Si les racines dépassent exagérément du pot, ou qu'en sortant la motte les racines forment un dense chignon, oubliez ; Votre plante aura bien du mal à reprendre car elle était en souffrance depuis fort longtemps !

Des conditions de culture spécifiques

Originaire des zones tropicales, le bougainvillier a besoin d'une exposition plein Sud abritée des vents froids et de nombreuses heures d'ensoleillement annuel pour produire ses fameuses bractées colorées durant de longs mois.

Il apprécie la présence d'un mur dont le matériau restituera la chaleur longtemps dans la soirée, voilà pourquoi il est plus souvent planté en façade qu'en buisson isolé. Dans les pays tropicaux, il est parfois conduit sur tige formant au fil du temps un arbre très coloré, voire taillé en arbuste de bosquet pour réaliser des haies basses chatoyantes et orner de vastes massifs.

Dans nos régions, il a vraiment besoin de la chaleur et de la protection d'un mur exposé plein Sud. Il poussera d'ailleurs plus difficilement sur une pergola ou un grillage. À propos de pergola : à moins que vous n'appréciez la présence constante du balai dans vos mains, évitez de planter votre bougainvillier sur une pergola surmontant une entrée ou une terrasse car les bractées se renouvellent sans cesse et celles qui fanent tombent au moindre coup de vent !

Autre besoin spécifique : un sol très drainé, car cette plante redoute les excès d'humidité au niveau des racines c'est aussi pour cela, qu'une fois bien installée, elle résiste parfaitement à la sécheresse ! N'oubliez pas qu'un terrain humide favorise le gel et cette plante n'est pas très rustique bien que pouvant supporter des températures négatives (0 à - 5 °C selon les variétés).

Le bougainvillier se contente d'une terre meuble, même caillouteuse ou sablonneuse de pH neutre à acide. Si vous le plantez en terre grasse et argileuse, ménagez une butte constituée d'un mélange de terre, de sable de rivière et de compost.

Dans les régions moins privilégiées, cultivez le bougainvillier en pot sur une terrasse ou un balcon afin de pouvoir l'hiverner dans une pièce très lumineuse et hors gel durant la mauvaise saison. Il est cependant important de savoir qu'il est rare de réussir cette culture car cette plante a besoin d'enfoncer son système racinaire profondément dans le sol, elle n'est donc pas faite pour vivre bien longtemps en pot !

Comment entretenir son bougainvillier ?

La culture du bougainvillier est bien différente selon si elle est menée en pleine terre ou en pot. Dans le premier cas (si chaleur, sol drainé et soleil sont au rendez-vous), vous n'aurez presque aucun gestes d'entretien à fournir pas plus que d'arrosage. Dans le second, il faudra être constamment aux petits soins.

  • En pleine terre, il sera nécessaire d'arroser régulièrement seulement les deux premiers étés pour assurer la reprise, ensuite vous n'arroserez qu'en cas de sécheresse prolongée !

    La bougainvillée n'a pas besoin d'engrais pour fleurir abondamment en pleine terre, au contraire ! Un engrais trop riche pourrait favoriser le développement des tiges au détriment de la floraison.

    La taille n'est pas obligatoire mais permet de garder un port plus compact et maîtrisé tout en évitant le fouillis végétal.

  • En pot, la donne change du tout au tout ! Puisque la plante a besoin de plein soleil et de chaleur, l'évaporation sera très importante en pot en été. Il sera nécessaire d'arroser copieusement et régulièrement votre bougainvillier. Laissez sécher le substrat sur 3 cm en surface avant d'arroser à nouveau. Ajoutez de l'engrais liquide à l'eau d'arrosage tous les 15 jours. Autre option : griffez un mélange de poudre de corne broyée et de sang séché au pied de la plante dès avril et renouvelez l'opération tous les deux mois jusqu'en septembre.

    En automne, lorsqu'il est hiverné, réduisez les arrosages et ne laissez jamais d'eau dans la coupelle. C'est aussi le bon moment pour le tailler afin qu'il prenne le moins de place possible.

    Placez-le dans une pièce très lumineuse recevant au moins le soleil du matin ou de l'après-midi. La pièce devra être maintenue à plus de 8 °C, température où les feuilles commencent à tomber. Réduisez encore les apports d'eau si la pièce est peu chauffée pour n'arroser que lorsque le substrat est presque sec.

Lire aussi
Savoir choisir son palmier Savoir choisir son palmier

Florian DUROUSSET de la pépinière Bio Jardins nous conseille sur le choix de son palmier à planter au jardin.

Le bougainvillier Le bougainvillier

Philippe LANGLOIS de la pépinière JEAN REY nous parle du bougainvillier et nous conseille sur sa culture.

La culture du bougainvillier La culture du bougainvillier

Plante évoquant la douceur méditerranéenne, le bougainvillier est frileux et demande des conditions de culture bien particulières. Explications...

Réussir la culture du bougainvillier en pot Réussir la culture du bougainvillier en pot

Toujours somptueusement coloré, le bougainvillier orne les façades des maisons du bassin méditerranéen avec brio. Dans ces contrées au doux climat, ils se développe en pleine terre ne réclamant...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Dnal (Vendée pays de loire)
    Merci pour ces précieux conseils faciles à comprendre. J'aime+++.
    Répondre à Dnal
    Le 27/06/2021 à 08:01