Alchémille mollis, Manteau de notre dame

Alchémille mollis, Manteau de notre dame, Alchemilla mollis
Alchémille mollis, Manteau de notre dame, Alchemilla mollis

Botanique

Nom latin  : Alchemilla mollis
Famille  : Rosacées
Origine  : Europe, Asie
Période de floraison : juin
Couleur des fleurs  : vert chartreuse
Type de plante : plante ornementale
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 0.30 à 0,45 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustique, -39°C
Exposition  : soleil à mi-ombre
Type de sol : plutôt lourd
Acidité du sol  : acide à neutre
Humidité du sol  : normal à frais, voire humide
Utilisation : bordure, massif, potée
Plantation, rempotage : printemps, automne
Méthode de multiplication : division, semis

Alchemilla mollis, le manteau de notre dame, est une plante herbacée vivace de la famille des Rosacées. Originaire des milieux ouverts et frais du Caucase et de l’Europe septentrionale, l’alchémille est une plante ornementale facile de culture, charmante par sa forme et sa couleur. Alchemilla mollis met en valeur presque toutes les plantes que l’on lui associe.

Description du manteau de notre dame

Alchemilla mollis, est une plante formant une touffe vigoureuse de courtes tiges : une boule de feuilles presque parfaite. La plante, dans de bonnes conditions, peut former un dôme de 60 cm de large. Ses grandes et belles feuilles au long pétiole, d’un vert bleuté, sont palmées et très légèrement lobées, au rebord dentelée. Jeunes, elle se déplie sous forme d’un éventail. Relativement glabre sur leur surface, elles sont hydrophobes et au lieu de se mouiller, la surface des feuilles maintient les gouttelettes de rosée ou de pluies sous forme de billes rondes. De la même façon, l’évapotranspiration de la plante produit, au matin, de minuscules perles d’eau accrochées au rebord de la feuille. Elle offre alors un spectacle fascinant.

Les fleurs sont portées à partir de juin bien au-dessus du feuillage, en nuage un peu flou. Les fleurs sont en forme de minuscules étoiles jaune acide. Ce brouillard de couleur vive met grandement en valeur les fleurs différemment colorées. Les fleurs de l’alchémille mollis produisent ensuite des graines, le nuage de fleur prend alors des teintes plus dorés et s’alourdit.

La plante disparait presque en hiver, et reste protégée du froid sous la terre, quelques bourgeons affleurent en surface, quelques vieilles feuilles persistent si la plante n’est pas nettoyée en automne.

Culture de l’alchémille mollis

Le manteau de notre dame se plante au printemps ou en automne, dans un sol normal à frais et plutôt lourd, de type argileux. Alchemilla mollis se plait à mi-ombre, on lui évitant le plein soleil aux heures les plus chaudes qui grille ses feuilles, sauf si ses racines sont en terre humide. D’autre part, le soleil matinal met merveilleusement en valeur le perlage des gouttelettes sur les feuilles.

Alchemille mollis est facile de culture. Lorsqu’elle est implantée au printemps, elle demandera des arrosages dès qu’il fait trop sec durant l’été. La plantation en l’automne est plus aisée.

Les fleurs produisent un grand nombre de graines, d’où les éventuels semis spontanés. Pour éviter le semis spontané, les hampes florales peuvent être coupées au mois d’aout. Les plants d’alchémille mollis sont nettoyés en fin de saison. L’espace libéré entre chaque touffe est une place idéale pour les tulipes ou les crocus.

Multiplier l’alchémille mollis

Alchemilla mollis se ressème parfois spontanément si ses graines tombent sur de la terre nue et non sarclée. Les jeunes plantules sont reconnaissables dès les premières vraies feuilles et peuvent être transplantées durant le printemps, lorsque la terre est encore bien fraiche.

Les semis donnent de très bons résultats après avoir subi le froid hivernale : c’est la stratification. Les graines sont semées avant l’hiver. Laissées à l’extérieur, elles germeront au printemps.

Les gros pieds d’alchémille mollis peuvent être divisés de septembre à octobre.

Le saviez-vous ?

Le manteau de notre dame porte le nom de genre ‘Alchemilla’ car les alchimistes récoltaient les gouttelettes perlant des feuilles de l’alchémille. Cette eau recueillie, appelée eau céleste, était considérée comme la plus pure et entrait dans la fabrication de la pierre philosophale.

Espèces et variétés de Alchemilla

Le genre comprend 300 espèces,
Alchemilla alpina, une espèce des alpes, véritable « manteau de notre dame »
Alchemilla conjoncta, une autre espèce alpine aux feuilles palmatilobées
Alchemilla vetteri, espèce plus petite
Alchelimilla vulgaris ou Xanthochlora, une plante proche et médicinale

Lire aussi
Le retour du printemps pour notre plante exotique Le retour du printemps pour notre plante exotique

Cet article fait suite à la fiche Protéger efficacement une plante exotique en hiver ou nous avions pris comme exemple la protection d'un jeune bananier, que nous retrouvons ici... Au début du...

André Le Nôtre André Le Nôtre

André Le Nôtre a marqué de son empreinte le Monde du jardin et pour cause ! Il nous a laissé un somptueux héritage qui inspire encore des milliers de jardiniers 300 ans après sa mort. Un artiste...

Le sucre et notre santé Le sucre et notre santé

Le sucre est au coeur d’une polémique quant aux méfaits qu’il peut avoir sur notre santé. Le sucre, une fois de plus, est mis au pilori nutritionnel, carrément classé comme drogue par...

Biscuits fleuris de Dame Floradiane Biscuits fleuris de Dame Floradiane

Mélanger tous les ingrédients en finissant par la farine. Bien pétrir le tout, puis étaler régulièrement avec un rouleau à pâtisserie sur un bon cm d’épaisseur. Découper suivant formes...

Vos commentairesAjouter un commentaire