Calathéa zébré, Plante zèbre

Calathéa zébré, Plante zèbre, Calathea zebrina
Calathéa zébré, Plante zèbre, Calathea zebrina

Botanique

Nom latin  : Calathea zebrina
Synonyme  : Calathea bicolor
Famille  : Marantacées
Origine  : Amérique tropicale
Période de floraison : printemps, été
Couleur des fleurs  : violette
Type de plante : plante herbacée tropicale
Type de végétation : vivace rhizomateuse
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : jusqu'à 100 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : non rustique, -2 °C
Exposition  : ombre lumineuse, lumière tamisée
Type de sol : humifère et drainant
Acidité du sol  : acide à neutre
Humidité du sol  : frais
Utilisation : plante d'intérieur, serre, véranda
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : division de la touffe au printemps
Taille : pas de taille si ce n'est d'enlever les feuilles les plus âgées
Maladies et ravageurs : cochenilles, acariens

Calathea zebrina, le calathéa zèbre ou plante zèbre est une plante tropicale appartenant à la famille des Maranthacées. Il est originaire d’Amérique tropicale, et croît aux abords des forêts humides, notamment au Brésil. Les calathéas sont des plantes d’intérieur qui demandent des conditions précises et un certain doigté pour réussir leur culture ; le calathéa zébré est sans doute l’espèce la plus aisée à cultiver de ce genre.

Description de Calathea zebrina

Le calathéa zébré est une plante dense, haute jusqu’à 1 m. Ses très courtes tiges aux feuilles alternent émerge d’un rhizome souterrain qui s’étale peu à peu. Les feuilles sont très décoratives, avec un large limbe velouté ovale et allongé, vert émeraude zébré de vert sombre. Ce limbe se tient presque horizontalement porté par un très long pétiole bien raide.

Sa croissance est relativement lente, et l’on peut espérer environ 5 à 6 feuilles nouvelles par tiges et par ans.

En culture, le calathéa zébré fleurit rarement, mais ses inflorescences ne manquent pas d’intérêt. Portées par une robuste tige, les fleurs sont réunies dans un large cône de bractées cireuses. Les bractées sont gris violacé, tandis que ses étranges fleurs asymétriques et tubulaires sont d’un beau violet vif.

Comment entretenir le calathéa zébré ?

Calathea zebrina se cultive comme une plante d’intérieur. Il a besoin d’une situation lumineuse, mais sans soleil direct, et se plait dans une lumière tamisée.

Il apprécie la chaleur, la température idéale de croissance est de 19 à 25 °C en été, et de 13 à 21 °C en hiver. Il est en fait rustique jusqu’à -2 °C, et peut supporter de brèves gelées, mais perd alors son feuillage, et redémarre au printemps.

Le calathéa zébré a surtout besoin d’une atmosphère suffisamment humide pour rester beau, car un air trop sec fait brunir le pourtour de ses feuilles.   Pour lui apporter cette ambiance, il peut donc être vaporisé à l’eau de pluie 2 à 3 fois par semaine, placé au milieu d’un environnement de plusieurs plantes vertes créant un microclimat moins sec, être installé dans une salle de bain, ou encore posé sur un plateau de billes d’argiles et d’eau.

Les arrosages sont aussi un peu délicats : ses racines doivent rester toujours légèrement humides, mais sans jamais tremper dans l’eau. Calathea zebrina est maintenu dans un sol humifère et drainant, par exemple : 1/3 de terreau, 1/3 de tourbe, et 1/3 de perlite ou sable horticole. Dans le fond du pot assez profond, 3 à 4 cm de billes d’argile améliorent encore le drainage. Les arrosages uniquement à l’eau douce (de pluie) font en sorte de maintenir cette terre humide en permanence, mais sans excès. Soit 2 à 3 arrosages par semaines de mai à septembre et 1 fois tous les 7 à 10 jours en hiver, où la surface du substrat doit sécher entre chaque arrosage. Lorsque ses feuilles se roulent, le calathéa zébré a un besoin urgent d’eau.

Ce sol assez pauvre est compensé par des apports d’engrais liquides pour plante verte, 2 fois plus dilué que sur le mode d’emploi, tous les quinze jours de mai à septembre.

Rempotage et multiplication

Un Calathéa zebrina en bonne santé demande à être rempoté presque tous les ans. Cela a le bénéfice d’éviter que le sol ne se compacte trop. Le rempotage se fait vers la fin du printemps, au début de la reprise de la croissance des nouvelles feuilles. Si la plante est très étoffée, on peut en profiter pour la diviser.

Nettoyer le Calathea zebrina

Ses feuilles sont dépoussiérées au plumeau ou à l’aspirateur réglé à la puissance la plus basse chaque semaine. Évitez de le mettre dehors sous la pluie, car il craint les coups de froid et les courants d’air. Mieux vaut utiliser un chiffon doux mouillé à l’eau de pluie.

Faire fleurir Calathea zebrina

Les fleurs ne se développent en juin que s’il connait une forme d’hivernage, soit un minimum de 2 mois avec une photopériode courte, - de 10 h de lumière, et une température plus basse, de 13 à 15 ° C.

À ne pas confondre

Le terme de plante zèbre suggère également une autre plante d’intérieur tropicale : Aphelandra squarrosa

Espèces et variétés de Calathea

Le genre comprend plus de 300 espèces

  • Calathea crocata intéressant pour ses bractées oranges
  • Calathea louisae aux feuilles allongées et brillantes, fleurs blanches
  • Calathea makoyana aux feuilles rondes et tachetées
  • Calathea makoyana aux feuilles pourpres en-dessous
  • Calathea zebrina aux belles feuilles vertes claires et zébrées
Nos fiches
Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Le retour du printemps pour notre plante exotique Le retour du printemps pour notre plante exotique

Cet article fait suite à la fiche Protéger efficacement une plante exotique en hiver ou nous avions pris comme exemple la protection d'un jeune bananier, que nous retrouvons ici... Au début du...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

Vos commentairesAjouter un commentaire