A LA UNE »
Cyprès ou thuya ?

Airelle rouge, Canneberge ponctuée, Myrtille rouge

Airelle rouge, Canneberge ponctuée, Myrtille rouge, Vaccinium vitis-idaea

Botanique

N. scientifique Vaccinium vitis-idaea
Famille Ericacées
Origine Europe, Asie, Amérique du Nord
Floraison mai à août
Fleurs blanc rosé
Typeplante de terre de bruyère
Végétationvivace
Feuillage persistant
Hauteur20 à 30 cm
Toxicitébaies comestibles

Planter et cultiver

Rusticité très rustique, -39 °C
Exposition ombre claire à mi-ombre
Soltourbeux, humifère, terre de bruyère
Acidité très acide à acide
Humidité humide à frais
Utilisationpetits fruits, couvre-sol, plante médicinale, mellifère, ornementale
Plantationprintemps, automne
Multiplicationboutures, semis
Airelle rouge, Canneberge ponctuée, Myrtille rouge, Vaccinium vitis-idaea

L’airelle rouge, Vaccinium vitis-idaea, est un sous-arbrisseau appartenant à la famille des Éricacées, tout comme les bruyères. Vaccinium vitis-idaea est largement réparti dans l’hémisphère nord, de l’Europe jusqu’en Asie et en Amérique du Nord, dépassant parfois le cercle boréal. En France, l’airelle rouge se trouve en sous-bois sous les conifères, dans les tourbières, dans les landes subalpines jusqu’à 3000 m. Moins utilisée que la myrtille, l’airelle rouge est un fruit qui se consomme comme la canneberge. C’est à a fois une plante ornementale, médicinale et comestible.

Description de l’airelle rouge

Vaccinium vitis-idaea est un petit arbrisseau aux branches souples, allongées, semi-rampantes et ramifiées. Il s’étend lentement par drageonnement. Il fait un couvre-sol de 10 à 30 cm de haut. Les jeunes rameaux grêles et verts sont légèrement velus, aux tiges anguleuses, parfois ailées.

Les feuilles, persistantes, sont alternes, ovales, obtuses, coriaces et au rebord enroulé. Le limbe vert est luisant dessus, ponctué de taches brunes sur le revers.

Les fleurs naissent en mai-juin sur les branches de l’année précédente, puis parfois de nouveau en juillet-aout, lors d’une remontée sur le bois de l’année. Les fleurs sont en forme de clochettes cireuses de moins d’un centimètre, blanches à rosées, à 5 lobes. Elles attirent de nombreux insectes,  abeilles, syrphes, bourdons... Elles sont mellifères et autofécondes.

Les fruits sont de petites baies rouge vif, de 5 à 10 mm de large, acidulées. Ils sont matures en été et en automne. Ils renferment de petites graines noires.

Quels sont les besoins de l’airelle rouge ?

Vitis vitis-idaea apprécie l’ombre ou la mi-ombre, mais sera plus productif en fruits avec quelques heures d’ensoleillement. Il est implanté en automne ou au printemps dans une terre acide à très acide, avec un ajout de tourbe et de terre de bruyère si le sol ne l’est pas assez. L’airelle rouge se chlorose en sol insuffisamment acide. L’airelle apprécie un sol qui se maintient toujours frais.

Ses racines supportent mal d’être perturbées. La transplantation se fait à partir de plantes en pot, elles sont démoulées du pot, avec la motte plantée telle que, directement dans la terre appropriée, puis arrosée régulièrement.

Utilisation de l’airelle rouge

On peut faire une tisane à partir des feuilles séchées. La plante est médicinale, les feuilles sont diurétiques, apéritives, et antiseptiques. Les airelles rouges ou leur jus sont efficaces contre les maux de gorge.

Les fruits, à la saveur acidulée, sont plutôt consommés séchés ou cuits, considérés comme meilleurs lorsqu’ils ont gelé. Les airelles rouges font de délicieuses confitures et compotes ou accompagnent les plats de viande.

Multiplier l’airelle rouge

Elle se multiplie par bouturage en été ou en novembre. Les graines seront semées directement à leur maturité, soit avant l’hiver, bien nettoyées de la pulpe du fruit. Elles ont besoin d’une stratification froide pour germer.

Le saviez-vous ?

Vaccinium vitis-idaea peut être confondu avec Arctostaphyllos uva-ursi ou busserole, qui porte également des baies rouges, non toxiques, mais relativement insipides. Pour les différencier, il faut observer le revers des feuilles : tacheté pour l’airelle rouge ou avec une nervation en réseau pour la busserole.

Espèces et variétés de Vaccinium

Le genre comprend plus de 450 espèces

  • Vaccinium myrtillus, la myrtille
  • Vaccinium corymbosum, la myrtille d’Amérique
  • Vaccinium microcarpum, la canneberge à petits fruits
  • Vaccinium oxycoccos, la canneberge européenne
  • Vaccinium macrocarpon, canneberge à gros fruits
  • Vaccinium vitis-idaea ‘ Koralle’, fruits plus gros
  • Vaccinium vitis-idaea ‘Red Candy’, gros fruits
  • Vaccinium vitis-idaea ‘Chloé’, 2 fructifications par an
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Canneberge à gros fruits, Airelle à gros fruits, Cranberry, Vaccinium macrocarpon Canneberge à gros fruits, Airelle à gros fruits, Cranberry, Vaccinium macrocarpon

Vaccinium macrocapon, la canneberge, airelles à gros fruits, ou cranberry, est un arbrisseau appartenant à la famille des Éricacées, proche des bruyères et de la gaulthérie. Elle est originaire...

Myrtille de Floride, Myrtille œil de lapin, Vaccinium ashei Myrtille de Floride, Myrtille œil de lapin, Vaccinium ashei

Vaccinium ashei, la myrtille de Floride ou américaine est un arbuste fruitier appartenant à la famille des Éricacées. Il est originaire de sud-est de l'Amérique du Nord, présent au bord[...]

Myrtillier commun, Myrtille sauvage, Vaccinium myrtillus Myrtillier commun, Myrtille sauvage, Vaccinium myrtillus

Vaccinium myrtillus est le nom scientifique de la myrtille sauvage, ou myrtillier commun. Il pousse naturellement en Europe, dans la plupart des massifs montagneux, sous la forme d'un petit...

Russule de velours rouge, Russule rouge cinabre, Russula rubra Russule de velours rouge, Russule rouge cinabre, Russula rubra

D'un beau rouge de velours, la russule rouge apporte sa touche vive, tirant sur le rose, à cette grande famille de Basidiomycètes commune dans nos régions

Vos commentairesAjouter un commentaire