Rince-bouteille pleureur

Rince-bouteille pleureur, Callistemon viminalis 'Hot Pink'

Botanique

Nom latin  : Callistemon viminalis
Famille  : Myrtacées
Origine  : Australie
Période de floraison : mars à juillet, puis sporadiquement
Couleur des fleurs  : rouge
Type de plante : arbuste d'ornement méditerranéen
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 4 à 8 m

Planter et cultiver

Rusticité  : peu rustique, -8°C, à réserver aux régions au climat doux
Exposition  : soleil à mi-ombre
Type de sol : tolérant
Acidité du sol  : légèrement acide à neutre
Humidité du sol  : sec à humide
Utilisation : isolé, massif, conteneur
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : boutures, marcottages, semis

Callistemon viminalis, le rince-bouteille pleureur, est un arbuste ornemental appartenant à la famille des Myrtacées. Callistemon viminalis est originaire de la côte est de l’Australie, ou il croît en zone semi-ombragée au bord des cours d’eau.

L’arbre à goupillons pleureur est très cultivé dans le monde entier, et existe sous de nombreux cultivars. Il est rustique pour les zones aux hivers doux, en climat océanique ou méditerranéen, mais  supporte bien aussi la culture en conteneur pour les autres régions.

Description du rince-bouteille pleureur

Callistemon viminalis dans la nature peut produire un arbre d’une dizaine  de mètres de hauteur. Ses branches, longues et flexibles,  faites d’un bois sec et cassant,  sont plus ou moins pendantes, selon la variabilité naturelle. Lorsqu’il est cultivé l’arbuste reste généralement plus petit,  de 4 à 6 m de hauteur, d’autant que les formes sélectionnées sont souvent plus compactes.  Par exemple, la variété Callistemon viminalis ‘Capitaine Cook’ ne dépasse guère les 2 m pour s’étaler plutôt en largeur, son port est nettement retombant.

Les feuilles vert olives sont coriaces, allongées, aux  rebords lisses. Elles sont densément implantées sur la branche. Les petites fleurs rouge vif, ou  magenta pour la variété ‘Hot Pink’  sont rassemblées autour de la branche, formant les  goupillons avec  leurs longues  étamines colorées. Les goupillons, larges de 5 cm de diamètre pour environ 7 cm de longueur, retombent généralement en bout de branche. Cependant, le bourgeon terminal développe à nouveau de multiples feuilles, puis un autre goupillon, tandis que l’ancien produit de petits fruits en cupule. Le rince-bouteille pleureur peut ainsi fleuri plusieurs fois dans l’année.

Culture du rince-bouteille pleureur

Callistemon viminalis aime un sol drainant et riche.  Malgré son origine australienne, il supporte bien les apports d’engrais  normaux, riches en azote et phosphate.  Il demande une exposition ensoleillée à mi-ombre ; en ombre totale, le rince-bouteille vit mais sa floraison sera plus décevante. De même, s’il devient résistant à la sécheresse une fois bien enracinée, sa floraison et son développement  harmonieux sont tributaires d’un approvisionnement régulier en eau. Il craint les vents violents, son bois sec est cassant.

Callistemon viminalis  est moyennement rustique, il résiste jusqu’à -6 °C. Là où les hivers sont trop rudes, il se cultive en conteneur. Le pot du callistemon pleureur est sorti à l’extérieur dès que le temps sera  suffisamment doux,  puis arrosé très régulièrement tous les semaines, voire deux fois par semaines lorsqu’il fait chaud.

Le Callistemon pleureur en pot  est placé hors-gel à l’automne dans un endroit frais et lumineux, avec des arrosages plus espacés ; le manque d’eau va éviter qu’il ne tente de croitre en hiver sous une lumière insuffisante.

Taille et entretien

Théoriquement, Callistemon viminalis  ne nécessite pas vraiment de taille régulière, si ce n’est enlever les branches mortes ou cassées par le vent. Une taille légère après la première floraison peut le rendre plus florifère  pour le reste de l’année, mais détruit l’effet pleureur qui rend cette espèce attractive.

En revanche, une taille sévère, de moitié ou des 2/3 de l’arbuste,  tous les quelques années, va limiter son développement, tout en permettant au rince-bouteille pleureur de renouveler ses longues branches souples.

Multiplication

Les cultivars ne se reproduisent que par bouturage, avec des rameaux  lignifiés, ou semi-lignifiés.

Espèces et variétés de Callistemon

80 espèces dans ce genre :
Callistemon citrinus, le plus commun, aux feuilles citronnées
Callistemon pytioïdes, l’une de espèce les plus rustiques
Callistemon sebieri, aux épis crème à rose carné
Callistemon salignus, à fleurs blanches
Callistemon viminalis ‘Hot-pink’, aux goupillons rose vif
Callistemon viminalis ‘Capitaine Cook’, une forme plus compacte retombante
Callistemon viminalis ‘Little John’, autre forme très compacte
Callistemon viminalis ‘Hannah Ray’, très pleureur

Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Mettre une poire en bouteille Mettre une poire en bouteille

Voici comment obtenir une belle poire dans une bouteille afin de la noyer dans de l’eau de vie... plus tard ! Les étapes de la mise en bouteille Choisir une bouteille en verre non coloré,...

Eau du robinet ou eau en bouteille ? Eau du robinet ou eau en bouteille ?

L'eau est un élément essentiel à notre survie, car notre organisme en consomme en moyenne 2,5 litres par jour. Eau du robinet ou eau en bouteille font donc partie de notre quotidien, mais laquelle...

Création d'un jardin Création d'un jardin

Exemple de création de jardin par Rossano BARBONE Voici un jardin que j'ai réalisé pour une grande entreprise de vin prestigieux. Le dessin de ce jardin de 250 m2 a été guidé par différents points...

Un jardin tout en longueur Un jardin tout en longueur

Une demande de Nicolas Mulet J'ai un terrain qui est tout en longueur 20 m sur 80 m avec une légere pente. Notre proposition d'aménagement Platanus x acerifolia Cercis siliquastrum Sophora japonica...

Vos commentairesAjouter un commentaire