Bougie d’eau, Plante à bougies, Oronte, Flamme d’eau, Cryptocoryne américaine

Bougie d’eau, Plante à bougies, Oronte, Flamme d’eau, Cryptocoryne américaine, Orontium aquaticum
Bougie d’eau, Plante à bougies, Oronte, Flamme d’eau, Cryptocoryne américaine, Orontium aquaticum

Botanique

Nom latin  : Orontium aquaticum
Famille  : Aracées
Origine  : Amérique du nord
Période de floraison : avril à mai
Couleur des fleurs  : jaune
Type de plante : vivaces à fleurs
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 30 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique, -15°C
Exposition  : ensoleillée à mi-ombre
Type de sol : vase riche, limon
Acidité du sol  : acide à légèrement alcalin
Humidité du sol  : sur berge à complètement immergée
Utilisation : bassin, mare, étang
Plantation, rempotage : printemps, automne
Méthode de multiplication : éclat de rhizome, semis

Orontium aquaticum, la plante à bougies, est une plante aquatique de la famille des Aracées. Unique espèce du genre Orontium, la bougie d’eau est originaire des zones de tourbières et marécages nord-américains, distribuée surtout sur les côtes atlantiques.

L’oronte est une plante de bassin appréciable et originale dans sa forme, mais de développement lent. Elle peut être utilisée en plante de berge ou complètement immergée, mais elle sera magnifique semi-immergée sous quelques centimètre d’eau, avec ses grandes feuilles déperlantes, hérissées de ses bougies.

Description de la plante à bougies

Orontium aquaticum s’installe lentement et croît à partir d’un rhizome épais de 1, 5 à 3 cm de diamètre. La plante est caduque et disparait en hiver, le rhizome est protégé du gel par une hauteur d’eau, ou enfoncé dans la vase des berges. Au printemps, la plante développe rapidement un beau feuillage et ses inflorescences. Les feuilles peuvent être immergées, flottantes ou aériennes. Les plus grandes sont longues de 30 cm pour 10 cm de large et sont portées par de longs et solides pétioles. Elles montrent un limbe gris bleuté, recouvert d’une cire hydrophobe : elles semblent ne pas pouvoir se mouiller. Les petites fleurs sont regroupées en inflorescence étroite, le spadice, typique des aracées. En revanche, la spathe, qui est décorative chez la plupart des arums, est minuscule et tombe rapidement chez l’oronte. Le spadice jaune est porté par un épais pédoncule blanc un peu renflé sous les fleurs. La plante dans son ensemble montre un beau feuillage bleuté, et de multiples bougies blanches et jaunes, érigées ou semi-érigées.

Les fleurs sont pollinisées par les insectes et produisent des fruits ronds, contenant chacun une graine.

Culture de la plante à bougies

Orontium aquaticum est une plante facile à cultiver mais lente à se développer. Elle apprécie un milieu riche en matière organique, un sol limoneux, ou un terreau riche, d’un ph à tendance acide. Elle peut être utilisée comme plante de berge ou plante de bassin, mais plus elle sera en eau profonde, plus elle nécessitera d’ensoleillement direct.

  • si le rhizome est enterré sous plus de 40 cm d’eau, les feuilles sont immergées sous l’eau, seules les inflorescences émergent, il lui faut le plein soleil.

  • sous 25 à 30 cm d’eau, les feuilles sont flottantes : la plupart des feuilles se placeront bien à plat sur le fil de l’eau, c’est une manière de récupérer le plus possible de rayonnement solaire. Les bougies émergeront bien au-dessus. Dans ces conditions, il faut lui éviter la concurrence de voisines

  • le rhizome installé sous 0 à 20 cm d’eau, les feuilles sont aériennes et se dressent de 30 à 45 cm au-dessus du niveau de l’eau. Elle peut supporter alors la mi- ombre, mais ses feuilles seront plus jolies au soleil. Orontium aquaticum peut montrer une certaine sensibilité aux fortes gelées si son rhizome n’est pas protégé par une couche d’eau qui le maintienne hors gel.

La plante à bougies donne le meilleur d’elle-même sous 10 à 20 cm d’eau. Mais son conteneur pourra être éventuellement placé plus en profondeur en hiver, pour la protéger du froid, puis remonté au printemps.

Multiplier Orontium aquaticum

Les graines sont semées en pot de terre immergées dès que les fruits se détachent du spadice. Elles germent tout de suite.

Les divisions reprennent sans difficulté au printemps.

Le saviez-vous ?

Les fruits et les rhizomes d’Orontium aquaticum étaient consommés autrefois, séchées ou cuits. Frais, ils piquent comme autant de minuscules aiguilles en bouche.

Espèces et variétés de Orontium

1 seule espèce dans le genre

Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Le retour du printemps pour notre plante exotique Le retour du printemps pour notre plante exotique

Cet article fait suite à la fiche Protéger efficacement une plante exotique en hiver ou nous avions pris comme exemple la protection d'un jeune bananier, que nous retrouvons ici... Au début du...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

Vos commentairesAjouter un commentaire