Héliotrope du Pérou

Héliotrope du Pérou, Heliotropium arborescens 'Scentropia Silver'

Botanique

Nom latin  : Héliotrope du Pérou, Heliotropium arborescens
Synonyme  : Heliotropium peruvianum
Origine  : Amérique du Sud
Période de floraison : juillet à octobre
Couleur des fleurs  : pourpre à bleu
Type de plante : plante vivace cultivé comme une annuelle
Type de végétation : arbrisseau
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 50 à 100 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : non rustique, 1°C
Exposition  : soleil à mi-ombre
Type de sol : sol riche et humifère
Acidité du sol  : légèrement acide à légèrement basique
Humidité du sol  : frais à normal
Utilisation : massif ensoleillée, potée, jardinière
Plantation, rempotage : au printemps, après les dernière gelées
Méthode de multiplication : boutures, semis

L’héliotrope du Pérou, Heliotropium arborescens, ou Heliotropium peruvianum, est un arbrisseau appartenant à la famille des Boraginacées. Originaire du Pérou, cette plante non rustique est néanmoins cultivée en Europe depuis plus d’un siècle. De culture facile et longuement florifère, elle dégage un puissant et agréable parfum. Bien que vivace et arborescente, l’héliotrope du Pérou est souvent cultivé en annuelle, au sein des massifs ensoleillés. Plusieurs variétés en sont disponibles, sélectionnées soit pour leur parfum, soit pour leur couleur, dont le fameux héliotrope ‘Marine‘, connu pour ses fleurs bleu nuit.

Description de l’héliotrope du Pérou

Heliotropium arborescens produit des tiges qui se lignifient en vieillissant. Bien mené, Il forme un petit arbuste de 60 cm environ, un peu plus large que haut. Les feuilles sont persistantes, lancéolées et alternes, au limbe vert sombre et gaufré. Les fleurs apparaissent en haut des tiges à partir de juillet, puis tout le reste de l’été. Elles sont regroupées en panicules plus ou moins aplatis. Chaque petite fleur est bien dessinée, à la corolle soudée s’ouvrant sur 5 lobes bleus, lavande, blanc ou pourpre. Les fleurs dégagent un parfum suave, approchant de la vanille, ou pour certain cultivar, sentant la cerise cuite. Elles sont mellifères et attirent également les papillons. Elles produisent quelques graines dans chaque fruit.

Cultiver l’héliotrope du Pérou

Heliotropium arborescens aime un sol riche et humifère, qui conserve une certaine humidité toute l’année. Il est installé au jardin en position ensoleillée au moins la moitié de la journée, dès que les gelées ne sont plus à craindre, soit mi-mai. Il se plait en pleine terre, mais prenez soin alors de le placer près du passage pour profiter pleinement de son parfum. C’est aussi une excellente plante pour jardinière, du moment qu’on ne la laisse pas souffrir de soif. L’héliotrope du Pérou croît rapidement dans un sol bien amendé, ou avec des apports d’engrais réguliers.

Helioptropium arborescens peut être acheté au printemps, de manière à bien choisir la variété désirée. Pour les variétés difficiles à trouver comme l’excellent et lumineux Heliotropium arborescens ’Aurea’, au lieu de laisser disparaitre la plante à la fin de la saison, celle-ci peut être levée et hivernée en serre ou véranda hors-gel, à une température de 1 à 10 °C. Elle repartira en pleine forme au printemps après une taille de la moitié de sa hauteur.

L’héliotrope du Pérou peut aussi être mené en tige, comme un fuchsia.

Semer l’héliotrope du Pérou

Semer l’héliotrope du Pérou est une bonne façon d’obtenir un grand nombre de plantes et aussi un peu de diversité dans les couleurs et les parfums. Bien que la germination soit parfois capricieuse, les graines lèvent sous châssis froid en mars-avril. Elles seront repiquées en godets individuels, puis en place en mai-juin. Le semis peut aussi être fait en juillet, et les plantules sont hivernées hors- gel, pour être repiquée au printemps. Il faut pincer les plantules pour les obliger à se ramifier et obtenir ainsi des plantes compactes et ramifiées.

Bouturer l’héliotrope du Pérou

Le bouturage est possible au printemps, à température entre 15 et 20 °C, à l’étouffé.

Espèces et variétés de Heliotropium

Plus de 250 espèces dans le genre
Heliotropium europeus, une plante de nos contrées
Heliotropium foetherianum, une espèce arborescente
Heliotropium indicum, Héliotrope à feuille d’Ormin
Heliotropium microphyllum, héliotrope à petites feuilles et fleurs crème
Heliotropium arborescens ’Marine’, ou ‘Marina’, l’héliotrope marine, bleu foncé
Heliotropium arborescens ‘White Lady’, aux fleurs blanches
Heliotropium arborescens ‘Aurea’, au feuillage vert anis
Heliotropium arborescens ‘ Lord Roberts’ au feuillage pourpre

Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

La division d'une plante La division d'une plante

Non, il ne s'agit pas là de problèmes mathématiques mais bien d'une pratique de jardinage ! La division des souches, des touffes ou des racines est une méthode qui permet de multiplier une plante...

Vos commentairesAjouter un commentaire