Cèdre de l’atlas

Cèdre de l’atlas, Cedrus atlantica 'Glauca' de couleur bleue

Botanique

N. scientifique Cedrus atlantica
Famille Pinacées
Origine montagnes d’Afrique du nord
Espèces proches Cedrus libani
Floraison septembre
Fleurs cônes
Typeconifère
Végétationvivace
Feuillage persistant
Hauteur30 à 40 m

Planter et cultiver

Rusticité rustique jusqu’à - 21°C
Exposition mi-ombre jeune, puis ensoleillée
Solsol meuble et profond, même calcaire
Acidité tolérant
Humidité normal à sec
Utilisationisolé, forêt, menuiserie
Plantationautomne
Multiplicationsemis
Cèdre de l’atlas, Cedrus atlantica 'Glauca' de couleur bleue

Le cèdre de l’atlas, Cedrus atlantica, est un magnifique conifère persistant, de la famille des Pinacées, originaire des montagnes de l’Afrique du nord, notamment l’Atlas. Bien rustique, cette espèce très décorative de grand développement est assez couramment plantée dans les parcs et les jardins. Plusieurs variétés horticoles ont vu le jour, parfois de plus petit développement, ce qui le rend plus adapté au jardin du particulier. Le cèdre de l’atlas ne doit pas pour autant être confondu avec le cèdre du Liban, Cedrus libani.

Description du cèdre de l’atlas, et distinction par rapport au cèdre du Liban, Cedrus libani

Cedrus atlantica est un grand arbre persistant pouvant atteindre 30 à 40 m de haut. Ses branches sont plutôt dressées lorsqu’il est jeune, puis, prenant de l’âge, l’arbre s’élargit, au point de prendre un magnifique port tabulaire : les branches s’aplatissent en éventails horizontaux.

L’arbre est de grande longévité et sa croissance est lente, même lorsqu’il est juvénile. Les jeunes rameaux sont longs, fins, gris jaunâtre et nettement pubescents (le cèdre du Liban montre des rameaux faiblement pubescents, gris foncé). Ses aiguilles sont vertes à bleues, longues de 15 à 25 mm (le cèdre du Liban montrent des aiguilles vert sombre plus longues).

La floraison apparait en septembre, en de gros cônes dressés, de 5 à 8 cm de haut, de forme ovoïde à cylindrique, déprimés au sommet (chez le cèdre du Liban, les cônes sont rétrécis aux 2 extrémités). Les cônes se décrochent lentement des branches au bout de 2 années de maturation, libérant au vent des graines fortement ailées.

Les variétés horticoles

  • Cedrus atlantica 'Glauca', est une sélection extraordinaire, d’un bleu intense.

  • Cedrus atlantica 'Fastigiata' est une forme colonnaire, pouvant atteindre 20 m de hauteur pour 5 m de large. Etant de croissance lente, il tient plus facilement dans un petit jardin. Il existe aussi une forme ‘Glauca’ plus bleu de la forme fastigiée.

  • Cedrus atlantica 'Pendula' et Cedrus atlantica 'Glauca Pendula' ont une forme d’arbre pleureur. Les branches s’allongent au point qu’on peut les palisser sur une pergola ! Ces cèdres pleureurs sont beaucoup plus larges que haut, de plus petit développement que le cèdre de l’atlas d’origine.

  • Cedrus atlantica 'Pyramidalis' et ‘ Glauca Pyramidalis’ : coniques, leurs branches serrées sont plus dressées.

  • Cedrus atlantica ‘Aurea’, montre des rameaux aux jeunes aiguilles dorées, qui deviennent vert clair.

Culture du cèdre de l’atlas

Cedrus atlantica montre un enracinement pivotant et puissant : il demande un sol profond, mais tolère les sols superficiels calcaires, si la roche est suffisamment fragile, pour que ses racines y pénètrent. En revanche, les sols trop argileux et gorgés d’eau sont à proscrire. Ce cèdre supporte la sécheresse, et les fortes températures estivales, il tolère les hivers froids et neigeux mais périt lorsque la température descend à -25 C.

Cedrus atlantica craint le brouillard, mais supporte la pollution atmosphérique. Les jeunes cèdres poussent à mi-ombre, plus grands, ils aiment le plein soleil.

Le cèdre de l’atlas est planté de préférence en automne, il peut aussi être repiqué jusque fin mars, si le sol n’est pas gelé. A surveiller : les éventuelles attaques de chenilles processionnaires.

Espèces et variétés de Cedrus

4 espèces dans ce genre que sont Cedrus atlantica, Cedrus libanotica, Cedrus brevifolia et Cedrus deodora
Cedrus brevifolia, est de plus petit développement
Cedrus deodara, le cèdre de l’Himalaya
Cedrus atlantica 'Fastigiata', en colonne
Cedrus atlantica 'Glauca', de couleur bleue
Cedrus atlantica 'Glauca Pendula' et Cedrus atlantica 'Pendula', les cèdres pleureurs
Cedrus atlantica 'pyramidalis', conique
Cedrus atlantica ‘Aurea’, une forme jaune

Lire aussi
Pézize du cèdre, Géopore du cèdre, Geopora sumneriana Pézize du cèdre, Géopore du cèdre, Geopora sumneriana

La pézize du cèdre est peu fréquente à rare. Découvrons ce champignon étonnant et son milieu de vie.

Thuya d'Occident, Thuya du Canada, Cèdre blanc, Thuja occidentalis Thuya d'Occident, Thuya du Canada, Cèdre blanc, Thuja occidentalis

Le thuya d'occident peut faire de sympathiques arbres ou arbrisseaux paysagers, disponibles en cultivars nains ou compacts.

Cèdre du Japon, Cryptoméria, Cryptomeria japonica Cèdre du Japon, Cryptoméria, Cryptomeria japonica

Arbre sacré du Japon, le cryptoméria est très présent dans la culture japonaise. Dans son pays d'origine, c'est un grand arbre qui exprime toute sa noblesse à proximité de nombreux[...]

Les arbres truffiers Les arbres truffiers

Amateurs de bonne chère, voilà une excellente nouvelle : planter des arbres truffiers est à la portée de tous ! Quels sont les arbres susceptibles d'héberger ces fameux champignons ?[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Pierre et Brigitte (Sud Ouest)
    Nous découvrons ce site, et nous en sommes extrêmement satisfaits.
    Répondre à Pierre et Brigitte
    Le 19/05/2020 à 09:20
  • Aurore (Indre et loire)
    Ce site est juste formidable, on trouve tout ce que l'on veux !! Je suis au Lycée Agricole alors cela m'aide !! bisous bisous
    Répondre à Aurore
    Le 20/11/2014 à 14:57