Erythrine crête de coq, Arbre corail

Erythrine crête de coq, Arbre corail, Erythrina crista-galli

Botanique

Nom latin  : Erythrina crista-galli
Origine  : Amérique centrale
Période de floraison : de juillet à octobre
Couleur des fleurs  : rouge
Type de plante : arbuste, petit arbre
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 2 à 3 m

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique jusqu'à -10°C
Exposition  : ensoleillée
Type de sol : tolérant
Acidité du sol  : légèrement acide à neutre
Humidité du sol  : normal à frais
Utilisation : pleine terre
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : semis, boutures

Erythrina crista-galli, l’érythrine crête de coq, est un petit arbre appartenant à la grande famille des Fabacées qui rassemblent les pois et les haricots, aussi bien que les féviers. L’érythrine crête de coq est originaire d’Amérique du Sud, du Brésil à l’Uruguay, à la marge des forets humide, ou au bord des cours d’eau. Malgré son allure très agréablement exotique et son origine australe, Erythrina crista-galli est relativement rustique, on peut donc profiter de cet arbre corail dans de nombreuses régions françaises, non pas en arbre, mais sous forme de plante herbacée.

Description de l’érythrine crête de coq

Dans sa contrée natale ou dans les régions subtropicales peu gélives, Erythrina crista-galli est un petit arbre, haut de 5 à 9 m, au tronc unique, droit et épais, et à la couronne plutôt arrondie à étalée en parasol. Ses feuilles sont caduques, tombant s’il gèle ou s’il fait trop sec. Elles sont composées de 3 grandes folioles ovales, bleu vert, avec un pétiole épineux.

Les fleurs sont extraordinaires de couleurs et de forme. Regroupées vers l’extrémité des branches en de multiples grappes, ses fleurs rouges sont fascinantes. Plutôt que la forme arrondie et froufroutante de nos pois de senteur, l’érythrine crête de coq montre des fleurs de Papilionacées atypiques, très allongées. La carène tubulaire laisse dépasser quelques bouts d’étamines et le pistil et repose sur un large et épais étendard. Riche en nectars ces fleurs attirent de nombreux insectes pollinisateurs.

Les fleurs sont autofécondes, et peuvent se transformer en gousses, de longs haricots recourbés renfermant quelques grosses graines.

L’érythrine crête de coq développe des nodules symbiotiques sur ses racines. Grâce à des rhizobiums, bactéries présentes dans ces nodules, elle est capable de se nourrir de l’azote atmosphérique ; de plus elle enrichit peu à peu le sol en azote assimilable par les autres plantes.

Comment cultiver l’érythrine crête de coq ?

Rusticité. Erythrina crista-glli est complètement rustique jusqu’à -5 °C, mais perd ses feuilles au moindre gel. Au-delà de -6 °C, ses branches, voire toutes ses parties aériennes sont détruites par le gel. Jusqu’à -10 °C, et même -15 °C avec protection de paillis et une excellente exposition, l’érythrine crête de coq se renouvelle à partir de ses racines chaque année. Cette plante n’est plus réellement arbustive alors, mais plutôt herbacée. Elle est capable de fournir plusieurs belles branches qui s’allongent de 2 à 3 m en une saison, florifères à partir de juillet.

Erythrina crista-galli demande un sol ordinaire, modérément fertile, de ph légèrement acide à neutre. Cette plante apprécie des arrosages réguliers pendant sa croissance pour bien se développer. Pour en obtenir une belle floraison, on lui trouve une exposition très ensoleillée, où la chaleur s’accumulera : un mur au sud ou sud-ouest, une cour. Elle est installée en pleine terre au printemps puis arrosée copieusement et régulièrement ensuite. Quand arrive l’hiver, la souche est protégée par un épais paillis.

Dans les zones les plus froides, les fruits ont de la difficulté à arriver à maturité.

Comment multiplier l’érythrine crête de coq ?

Le semis est facile ! Au printemps, les graines sont trempées une journée dans un verre d’eau, puis semées, enfoncées de 2 cm dans un pot de terre, maintenu très humide et à 25 °C, minimum. Les graines germent en moins d’une semaine. Les jeunes plants seront repiqués au jardin au printemps suivant. Ils demandent 4 années de culture avant d’être prêts à fleurir.

Les boutures d’été sont possibles à l’étouffée. Et sur la forme en arbre, les boutures à talons sont faites au printemps.

Espèces et variétés de Erythrina

108 espèces d’arbres et arbustes

  • Erythrina herbacea, l’érythrine herbacée
  • Erythrina speciosa, érythrine corail
  • Variété « Alba » aux fleurs blanches
  • Variété « Compacta », plus florifère
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
La dévitalisation d'une souche d'arbre La dévitalisation d'une souche d'arbre

Il est parfois difficile de se débarrasser d'une souche d'arbre. La nature reprenant bien vite ses droits, vous verrez apparaître de nombreuses pousses dès le printemps, réduisant votre travail à...

Interview de Patrick Dujardin, président de l'Arbre en pot Rouen Interview de Patrick Dujardin, président de l'Arbre en pot Rouen

Patrick Dujardin, président de l'Arbre en pot Rouen répond à nos questions. Pouvez-vous présenter votre association "Arbre en pot Rouen" et ses objectifs ? L'Arbre en Pot existe depuis 8 ans et...

L'arbre remarquable L'arbre remarquable

Certains arbres attirent le regard pour différentes raisons, découvrons-en quelques uns mais soumettez-nous aussi vos plus belles rencontres. L'arbre remarquable est un arbre qui par son histoire,...

Planter un arbre au jardin Planter un arbre au jardin

Planter un arbre nous réapprend le rythme de la nature : celui des saisons avec la floraison, les couleurs d’automne, la chute de ses feuilles ; celui des années car il prend son temps pour...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Schaeffer (PACA LE LAVANDOU)
    Nous avons des Érythrines "tête de coq" dans le jardin de la résidence. Les jardiniers qui entretiennent les espaces verts les taillent à ras du tronc et enlèvent tous les rameaux ce qui fait que nous n'avons pas beaucoup de fleurs le moment venu. Pouvez-vous me donner des précisions sur la manière de tailler ces arbustes qui ont déjà 10 ans ? merci
    Répondre à Schaeffer
    Le 21/03/2018 à 15:11