Palmier nain bleu

Jeune palmier nain bleu, Chamaerops humilis var cerifera

Botanique

Nom latin  : Chamaerops humilis var cerifera
Origine  : Maroc
Période de floraison : avril, mai
Couleur des fleurs  : jaune vif
Type de plante : palmier
Type de végétation : arbustive
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 2 à 5  m

Planter et cultiver

Rusticité  :  -13 °C
Exposition  : ensoleillée à mi-ombre
Type de sol : riche et humifère
Acidité du sol  : neutre à basique
Humidité du sol  : drainant
Utilisation : conteneur, véranda, extérieur
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : semis
Maladies et ravageurs : charançon rouge du palmier

Chamareops humilis var cerifera, le palmier nain bleu, est une variété de l’espèce Chamareops humilis, le palmier de méditerranée. Il appartient à la famille des Arécacées. Le palmier nain bleu est originaire des hautes montagnes de l’Atlas, au Maroc. Cette originaire montagnarde qui le rend plus rustique, ainsi que sa couleur bleue en font une variété des plus appréciées; elle est devenue plus courante aujourd’hui dans les pépinières spécialisées grâce à un bel effort de production.

Description du palmier nain bleu

Chamareops humilis var cerifera est un petit palmier cespiteux, aux multiples troncs, à la taille comprise entre 2 et 5 m de hauteur. De croissance un peu plus lente que la forme verte, il forme avec l’âge un petit bosquet de palmiers trapus, au tronc épais et court, de 20 à 25 cm de diamètre, et aux nombreuses feuilles. Les feuilles sont palmées, longues de 1 m à 1m 50, en éventail arrondi de 10 à 20 folioles effilées. Leur pétiole est assez méchamment épineux, ce qui implique de manipuler ce palmier avec précaution. La particularité de cette espèce est que le limbe des feuilles est couvert d’une pruine ou cire, bleutée. Le feuillage est bleu très clair, presque argentée.

Les fleurs éclosent en avril-mai, en de courtes grappes, à l’aisselle des feuilles les plus basses. Le Chamareops est généralement dioïque, mais pas toujours. Sa pollinisation est faite par le vent, mais aussi par association étroite avec un petit charançon, qui porte son nom d’ailleurs : Derelomus chamaeropsis ; celui-ci passe sa vie et se reproduit dans ces palmiers nains bleus.

Les fruits ne sont pas comestibles pour l’homme. Mais ils sont généralement consommés par les petits mammifères et la graines, débarrassée de la pulpe, est ainsi dispersée dans les excréments.

Quelle est la différence entre Chamaerops humilis var. cerifera et Chamaerops humilis var. argentea ?

Bien que souvent indiqués comme des synonymes, ces deux variétés au feuillage glauque sont différentes. Si la variété cerifera est bleutée sur tout le limbe, la forme argentea à des feuilles vertes sur le dessus et très blanche au revers ; de plus, elle montre un stipe un peu plus étroit.

Conditions de culture du palmier nain bleu

Chamaerops est adapté au sol caillouteux et aux conditions sèches. Il nécessite une exposition pleinement ensoleillée. Il apprécie un sol de ph neutre à basique, très drainant. On peut lui donner un mélange de terre de jardin, de terreau et de billes d’argile. Il se cultive en pot dans les régions les plus froides, mais aussi en pleine terre à partir du moment où les hivers sont assez doux. Il résiste sans protection facilement jusqu’à -8 °C et également aux embruns.

Bien sûr, les palmiers bleus nains sont moins fragiles au froid lorsqu’il montre déjà un stipe bien développé. Après une plantation en pleine terre au printemps, les 2 à 3 premiers hivers seront mieux supportés avec une protection de la couronne. Une fois bien installé dans son terrain, soit au bout de 3 ans, Chamaerops humilis cerifera se montre résistant à des gelées de -13 °C sans protection, et -15 °C avec protection.

Même s’il est résistant à la sécheresse, des apports d’eau réguliers durant l’été favorise la croissance. Cependant, le palmier bleu nain, n’apprécie pas d’être aspergé sur son feuillage (la pluie de lui fait pas le même effet). Non seulement, l’eau d’arrosage sur les feuilles enlève la pruine bleutée du feuillage, mais elle occasionne l’apparition de maladies.

Multiplier le Chamaerops humilis var cerifera

Les prélèvements de rejet n’offre qu’une maigre chance de reprise, et de plus ils mettent tant de temps à reprendre qu’au final, ils ne font pas gagner de temps par rapport au semis.

Ce palmier bleu nain est donc uniquement reproduit par semis avec des graines les plus fraiches possible, soigneusement débarrassées de leur pulpe.

Espèces et variétés de Chamaerops

Une dizaine d’espèce dans ce genre
Chamareops humilis var. humilis, la forme verte
Chamaerops humilis var. argentea
Chamaerops humilis ‘Vulcano’, version sans épine

Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Interview d'Olivier de la pépinière du charbon bleu Interview d'Olivier de la pépinière du charbon bleu

Bonjour Olivier, pouvez-vous nous présenter votre entreprise ? La pépinière est née en 1999 dans le village de Chevrières, proche de Saint-Marcellin entre Grenoble et Valence. Les plantes vivaces,...

Savoir choisir son palmier Savoir choisir son palmier

Florian DUROUSSET de la pépinière bio jardins nous parle de la bonne manière de choisir un palmier Cela commence par définir l'emplacement final du palmier car au nord on ne placera peut-être pas...

Bien choisir son lapin nain Bien choisir son lapin nain

Les animaleries et certaines jardineries proposent régulièrement de petites boules de poils prêtes pour l'adoption. Craquant à souhait, un lapin nain peut apporter beaucoup de joie au sein d'une...

Bien nourrir son lapin nain Bien nourrir son lapin nain

Les lapins nains sont de petits compagnons merveilleux, qui, pour être en bonne santé, ont besoin d'une nourriture variée. Au delà des granulés industriels et mélanges tout prêts, apprenez à...

Vos commentairesAjouter un commentaire