Abromeitiella tapissante

Abromeitiella tapissante, Deuterocohnia brevifolia

Botanique

Nom latin  : Deuterocohnia brevifolia
Synonyme  : Abromeitiella brevifolia
Famille  : Broméliacées
Origine  : Amérique du Sud
Période de floraison : hiver
Couleur des fleurs  : fleurs vert acide
Type de plante : plante xérophyte, broméliacée terrestre
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : coussinet large jusqu'à 90 cm, en dôme

Planter et cultiver

Rusticité  : non rustique, jusqu'à -2 °C
Exposition  : soleil à mi-ombre
Type de sol : drainant, pauvre en matière organique
Acidité du sol  : acide à neutre
Humidité du sol  : sec en hiver, arrosé en été
Utilisation : plante d'intérieur, serre, véranda, extérieur en été
Plantation, rempotage : fin de printemps, début d'été
Méthode de multiplication : rejets, semis

Deuterocohnia brevifolia, synonyme d’Abromeitiella brevifolia (le genre Abromietiella est refondu aujourd’hui dans les Deuterochnia), est une plante vivace appartenant à la famille des Broméliacées. Cette plante vivace est une petite broméliacée xérophyte, terrestre et tapissante, originaire du sud de la Bolivie et d’Argentine. Elle pousse en coussinet dense capable de recouvrir de large pan de roche, ou les anfractuosités, en région très aride. Elle s’abreuve alors du brouillard et de quelques pluies annuelles. Deuterocohnia brevifolia, est une très jolie plante que l’on cultive comme un cactus. Sa culture est assez facile.

Description de Deuterocohnia brevifolia

L’abromeitellia tapissante se présente sous forme d’un amas serré de rosettes. Chaque petite rosette mesure 2,5 à 5 cm de diamètre. Elles sont formées de courtes feuilles grasses et pointues, plus ou moins dentées, vert vif sur le dessus, et lignées de blanc sur le dessous. Ces rosettes s’allongent et se divisent chaque année. Lorsque le nombre de rosettes est faible, la croissance est lente, mais au fur et à mesure que la plante s’étoffe, elle devient exponentielle.

Chaque rosette est portée par une tige qui s’allonge au fur et à mesurent que les feuilles du bas se dessèchent. Le coussinet repose donc sur un amas de feuilles sèches qui retiennent l’humidité, et où se développent les racines. Plus Deuterocohnia brevifolia grandit, s’étale, s’arrondit, et vieillit, moins elle dépend du sol pour se développer. Elle est capable de produire presque une boule de rosette, ou encore des amas moutonnants, s’élargissant parfois au-delà des 90 cm.

Les fleurs apparaissent de façon sporadique en culture, généralement en hiver. De courts épis émergent à peine des feuilles centrales, et produisent quelques fleurs tubulaires vert acide.

Comment cultiver Deuterocohnia brevifolia ?

Deuterocohnia brevifolia est une plante de zone aride, qui se cultive un peu comme un cactus.

Petite, l’abromietiella tapissante est très tributaire du sol. Celui-ci doit être extrêmement drainant, s’écouler et sécher rapidement après chaque arrosage.

Elle demande un sol minéral et grossier, à base de gravier (non calcaire) et de pouzzolane, avec peu d’élément fin et pas de matière organique. Elle préfère un sol à tendance acide, et sera arrosée uniquement à l’eau douce.

L’exposition est très ensoleillée à mi-ombre, ses feuilles peuvent bruler au soleil en situation un peu trop chaude. Deuterocohnia brevifolia apprécie d’être installée dehors à la belle saison. À partir de mai, les arrosages peuvent être réguliers, par le dessus, sur les feuilles, éventuellement avec un léger dosage d’engrais liquide. Ils sont faits préférentiellement le matin. Les feuilles vertes ont ainsi le temps de sécher complètement durant la journée. De plus, un arrosage en plein soleil peut bruler les feuilles.

Deuterocohnia brevifolia doit être rentrée au sec dans une pièce fraiche en hiver. Elle est rustique jusqu’à -2 °C ; elle se maintient facilement dans une pièce aux environs de 10 °C, avec un léger arrosage une à deux fois seulement durant l’hiver : c’est une saison de repos.

Les transplantations sont effectuées uniquement pendant les mois chauds. Elle peut être installée un pot large et plat, qu’elle finira par remplir puis déborder, ou être appuyée sur quelques roches trouées, façon rocaille, qu’elle va recouvrir peu à peu.

Comment multiplier Deuterocohnia brevifolia ?

Les graines peuvent être semées en été.

Les rosettes de feuilles en bordure sont facilement prélevées, en emportant le plus possible de la tige inférieure, où les feuilles sont sèches. Elles présentent généralement des racines à ce niveau. Ces boutures sont faites dans les mois les plus chauds. Il est déconseillé de diviser une plante entière en plusieurs gros morceaux : l’équilibre sous « la jupe » de cette broméliacée est alors trop perturbé.

Espèces et variétés de Deuterocohnia

Une vingtaine d’espèces dans le genre

  • Deuterocohnia lorentziana, en coussinet bleuté
  • Deuterocohnia chrysantha, plante plus grosse, aux feuilles rougissantes
  • Deuterocohnia brevifolia ssp.chlorantha, une forme aux feuilles plus épineuses
Lire aussi
Les dangers du jardinage Les dangers du jardinage

Gare aux outils de jardinage que nous laissons souvent traîner ici ou là, lorsque l'on a des enfants. Savez-vous que ce type d'accident est parmi les plus courant en France. Bien évidemment , on...

Le jardinage urbain Le jardinage urbain

Marre de la grisaille de nos villes ! Qu’à cela ne tienne, pourquoi ne pas créer un jardin sur le balcon, la terrasse ou même sur le toit des immeubles. Les citadins ont besoin de ce retour à...

Le jardinage avec les enfants Le jardinage avec les enfants

Le contact des enfants à la nature est spontané et intuitif. Naturellement portés à aller à la découverte des petites bêtes, des plantes, de l’eau et de la terre, les enfants éprouveront un...

La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale ! La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale !

Des grenades, des bombes... Voilà un artillerie bien lourde qui pourrait causer quelques dégâts si elle n'était destinée à fleurir nos villes de manière secrète et révolutionnaire. Focus sur les «...

Vos commentairesAjouter un commentaire