A LA UNE »
Les yuccas rustiques

Clématite vigne-blanche, Clématite des haies, Herbe aux gueux

Clématite vigne-blanche, Clématite des haies, Herbe aux gueux, Clematis vitalba

Botanique

Nom latin  : Clematis vitalba
Famille  : Renonculacées
Origine  : Europe, Asie centrale
Période de floraison : juin
Couleur des fleurs  : blanche
Type de plante : plante sauvage
Type de végétation : vivace grimpante ligneuse
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : tige jusqu’à 25 m de long

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique, -24°C
Exposition  : ensoleillée à mi-ombre
Type de sol : riche limoneux à tendance calcaire
Acidité du sol  : légèrement acide à basique
Humidité du sol  : sec à frais
Utilisation : cloture, massif, couvre-sol, médicinale avec précautions
Plantation, rempotage : haie, lisière des bois, friche
Méthode de multiplication : semis, bouturage au printemps

La clématite vigne-blanche, Clematis vitalba, appartenant à la famille des Renonculacées, est une espèce de clématite indigène en France. Elle déploie ses longues branches en s’accrochant sur les arbres ou arbustes le long des haies, en lisière de forêt ou sur les friches. Elle est facile à reconnaitre avec ses fruits soyeux, appelés cheveux de la vierge, qui reste longtemps présent sur la plante.

Description de la clématite des bois

Clematis vitalba produit des lianes vigoureuses s’allongeant jusqu’à 25 m. Ses longues tiges se lignifient avec le temps : son écorce d’abord lisse, devient gris jaunâtre et se détache en lanières longitudinales.

Les jeunes rameaux sont gris vert et sillonnés, ils portent des feuilles opposées, composées de 3 à 9 folioles ovales et pointus. Ce sont les pétioles qui sont volubiles et qui s’enroulent autour du moindre support en contact. Clematis vitalba, est caduc pour les folioles, mais ses pétioles persistent, même desséchés pour ancrer solidement la plante.

Les fleurs sont disposées en panicules, longuement pédonculés. Les fleurs sont blanchâtres, nombreuses et petites, régulières à 4 ou 5 sépales, velus sur les 2 faces. Elles montrent un cœur ébouriffé d’étamines et sont odorantes le soir.

Les fleurs fécondées par les insectes produisent des graines : les akènes sont regroupés en boules soyeuses et duveteuses argentées, qui restent longtemps accrochées aux branches, très décoratives dans les frimas d’hiver. Elles finissent par être dispersées par le vent.

Ecologie de Clematis vitalba

La clématite vigne-blanche pousse au soleil ou à mi- ombre, portée par les ronces, pruneliers, ou arbres de plus grande taille. Si son pied peut être ombragé, ses branches cherchent la lumière. Elle préfère les sols riches en azote, de type argileux et limoneux, caillouteux, sur un sous-sol calcaire. Clematis vitalba supporte des sols relativement secs.

Clematis vitalba est une plante nitrophile, qui aime l’azote, elle est indicatrice de milieux riches en azote.

La clématite des bois nourrit de nombreux insectes, outre lors de la pollinisation par les abeilles et bourdons, elle sert de nourriture à plusieurs papillons dont le laventie des clématites, ainsi que d’autres insectes encore. Elle est tout un petit milieu riche de biodiversité.

Clematis vitalba dans votre jardin

Qu’elle y soit venue spontanément, ou parce que vous le décidez, la clématite des bois peut trouver une place dans un jardin qui se veut au service de la biodiversité. Elle demande cependant une certaine maitrise, car ses longues tiges s’épaississent et peuvent couvrir complètement un arbuste au point de limiter sa croissance. Elle peut être taillée sévèrement en fin d’hiver.

Usage de la clématite vigne-blanche

  • La sève était utilisée autrefois en usage externe comme antalgique, et pour la circulation du sang, mais il ne faut cependant pas oublier son caractère vénéneux, commun aux Renonculacées ; Sa sève fraiche produit des cloques sur la peau.

  • Les jeunes pousses cuites sont parfois consommées dans certaines régions.

  • Les tiges lignifiées sont solides, parfois épaisses d’1 à 2cm. Elles peuvent supporter le poids d’un enfant jouant à l’homme-singe. Elles sont parfois utilisées pour la vannerie, ou pour faire des liens.

Espèces et variétés de Clematis

200 espèces dont beaucoup sont des ornementales
Clematis armandii, au feuillage persistant, Clematis flammula, une autre espèce européenne, Clematis alpina aux fleurs retombantes, Clematis patens, dont sont issus la pluparts des hybrides à grandes fleurs

Nos fiches
Lire aussi
La culture de la vigne La culture de la vigne

Olivier CHAIGNAUD, viticulteur vous propose de découvrir une année de travail de la vigne dans son exploitation à LUSSAC dans la région Bordelaise et répond à quelques questions. Le cycle de...

Haies variées et caduques Haies variées et caduques

Une haie fleurie caduque composée d'une seule variété d'arbustes Sur l'un des côtés du jardin, où nous sommes moins souvent, nous choisi une haie caduque, à la floraison spectaculaire, composée...

La culture de la vigne (deuxième partie) La culture de la vigne (deuxième partie)

» La culture de la vigne (début) Effeuillage (fin juillet) Consiste à enlever les feuilles qui recouvrent les raisins afin d'améliorer la maturité, travail qui peut se faire manuellement ou...

Plaidoyer pour la diversité dans les haies Plaidoyer pour la diversité dans les haies

Finie la haie triste et uniforme, massive et rectiligne. La haie de jardin a évolué, vive la haie composée ! Inspirée de la haie bocagère, cette version moderne met en valeur des végétaux plus...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Mage (Champagne)
    Vendre de la clématite des haies, ça alors ! Quelle absurdité ce serait de planter délibérément cette horreur dans son,jardin ! Elle envahit tout, étouffe arbres et arbustes, se resème, ne peut pas être éradiquée ! C'est un véritable fléau.
    Répondre à Mage
    Le 19/07/2014 à 10:40