Clématite brûlante, Clématite flamme, Clématite poivrée, Clématite odorante

Clématite brûlante, Clématite flamme, Clématite poivrée, Clématite odorante, Clematis flammula
Clématite brûlante, Clématite flamme, Clématite poivrée, Clématite odorante, Clematis flammula

Botanique

Nom latin  : Clematis flammula
Synonyme  : Clematis flagrans
Famille  : Renonculacées
Origine  : Europe
Période de floraison : juin à octobre
Couleur des fleurs  : blanc
Type de plante : plante grimpante
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc à semi-persistant
Hauteur : 1 à 5 m

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique, -16°C
Exposition  : ensoleillée
Type de sol : tolérant
Acidité du sol  : ph acide à neutre
Humidité du sol  : normal
Utilisation : haie
Plantation, rempotage : printemps, automne
Méthode de multiplication : semis

La clématite brûlante est une clématite indigène, de la famille des Renonculacées que l’on rencontre relativement couramment en garrigue méditerranéenne, dans les milieux chauds et caillouteux, accrochées aux arbustes. Elle se rencontre aussi dans d’autre département plus au nord, et est protégée par exemple en Normandie. Si cette clématite à petites fleurs est une plante sauvage, elle est néanmoins parfois cultivée par les jardiniers, intéressante pour son abondante floraison bien blanche, plus tardive que les autres clématites, dont le parfum embaume à plusieurs mètres.

Description de la clématite flammette

Clematis flammula est volubile : ses tiges grêles, rampantes ou grimpantes s’allongent parfois jusqu’à 5 m, tandis que ses feuilles s’accrochent en s’enroulant autour du moindre support qu’elles frôlent. Les feuilles de la clématite flammette sont composées de 3 à 7 folioles étroites, portés par de longs pétioles. Ce sont les jeunes pétioles, au cours de la formation de la feuille, qui, par un mouvement de croissance en spirale, s’enroulent sur le support qui leur est présenté.

Les fleurs sont très nombreuses, disposées en panicules lâches. La fleur, de 3 cm, est composée de 4 à 5 sépales pétaloïdes blancs, et hérissée de nombreuses étamines blanches. Les fleurs dégagent un puissant parfum suave, surtout le soir, rappelant celui de l’amande pour les uns ou du miel pour les autres.

La très belle variété ‘Rubra Marginata’, appelée parfois plus simplement ‘Rubra’ montre une fleur aux sépales pourprés. C’est une clématite originale.

Comment installer sa clématite odorante ?

Clematis flammula demande une terre légère, un peu acide à neutre. Elle se contente d’un sol assez pauvre, et supporte bien la sécheresse une fois installée. Son emplacement doit être chaud et ensoleillé, tout en lui maintenant le pied ombragé. Sa vigueur naturelle en fait rapidement une belle plante qui aura particulièrement sa place pour éclaircir une haie ou agrémenter un arbuste.

Lors de la plantation, un apport de terreau permet d’alléger la terre. Le pied est incliné au niveau du sol, de tel sorte que les 10 premier cm des tiges soient enterrés et capables de produire de nouvelles racines. Le sol est tassé à la plantation par un arrosage conséquent. Durant la première année, la clématite est arrosée régulièrement, dès que la terre sèche.

Les branches sont accrochées sur leur support à l’aide de liens, le temps que les nouvelles feuilles sortent et s’enroulent.

Clematis flammula est considérée comme une plante frileuse. Cependant, elle aurait déjà résisté à -19°C dans certains jardins. Dans les régions aux hivers froids, il est bon de lui trouver un emplacement protégé. Elle est caduque si l’hiver est froid, mais peut garder une partie de ses feuilles en zone plus douce.

La taille de Clematis flammula

C’est une clématite du groupe 3 : sa floraison dure tout l’été, et est issue des nouvelles pousses de l’année. Toutes les branches peuvent donc être rabattues à la fin de l’hiver, à 20 -30 cm au-dessus du sol, au-dessus d’une paire de bourgeons bien développés.

Le saviez-vous ?

Le nom d’espèce de cette clématite, flammula, qui signifie flamme, fait référence à la sensation piquante que procurent les feuilles lorsqu’on les goûte. C’est d’ailleurs un bon critère pour différencier cette espèce.

Espèces et variétés de Clematis

plus de 200 espèces dans ce genre, pour la plupart grimpantes. Autre espèce sauvage francaise: Clematis vitalba

  • Clematis flammula ‘Rubra Marginata’ ou ‘Rubra’, aux fleurs roses
Nos fiches
Lire aussi
La structure d'une fleur La structure d'une fleur

Comportant une énorme diversité de formes, de coloris, de parfums et de tailles, les fleurs ont pourtant toutes la même structure leur permettant d'abriter les organes sexuels et donc de produire...

A quoi sert une fleur ? A quoi sert une fleur ?

Qu'elles possèdent une exubérante beauté ou qu'elles soient très discrètes, les fleurs ont toutes la même fonction : celle d'abriter les organes reproducteurs de certaines plantes ayant évolué au...

L'eau de fleur d'oranger L'eau de fleur d'oranger

Merveilleuse fragrance se développant dans les pâtisseries ou les entremets, l'eau de fleurs d'oranger n'a pas son pareil pour sublimer les recettes de sa note toute en fraîcheur et en subtilité....

La fleur de sel n'est pas une fleur La fleur de sel n'est pas une fleur

On pourrait aisément imaginer une délicate fleur faite de cristaux de sel à la manière des flocons de neige... Mais cette image n'est valable que dans le monde de la poésie car la réalité est toute...

Vos commentairesAjouter un commentaire