Coléus, Coliole

Coléus, Coliole, Solenostemon
Coléus, Coliole, Solenostemon

Botanique

Nom latin  : Solenostemon
Origine  : forêt tropicale d'Afrique, d'Amérique et d'Asie (Java)
Période de floraison : été
Couleur des fleurs  : rose, fleurs sans intérêt
Type de plante : feuillage décoratif
Type de végétation : vivace, cultivée comme une annuelle
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : jusqu'à 50 cm
Toxicité : certains coléus sont toxiques

Planter et cultiver

Rusticité  : non rustique
Exposition  : mi-ombre, ombre
Type de sol : terreau
Acidité du sol  : neutre
Humidité du sol  : frais
Utilisation : bordure, rocaille, pot
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : semis au chaud au printemps, bouturage à l'eau très facile en automne ou au printemps à conserver à l'intérieur pour le printemps suivant
Taille : Pincez régulièrement les jeunes pousses pour que la plante garde un port compact
Maladies et ravageurs : les pucerons, les araignées rouges, les limaces

Le Coléus ou Coliole est une plante herbacée du genre Solenostemon, anciennement Coleus. Si dans leur milieu naturel, les Coléus sont des plantes vivaces, sous nos latitudes, ils se cultivent essentiellement comme des annuelles, pour la beauté du feuillage. Il faut dire que le grand nombre de variétés, d'hybrides et de cultivars, offre une palette de couleurs impressionnante : du jaune au vert, du rose pale au rouge foncé voire au violet, uni ou bicolore, parfois même tricolore.

Généralement dentées et ovales, les feuilles sont le seul attrait de la plante ; les fleurs, regroupées en petites grappes bleues, sont suffisamment insignifiantes pour qu'on les sacrifie au profit d'un feuillage davantage opulent. Attention ! Les tiges charnues sont cassantes.

Utilisations

Passé de mode pendant longtemps, le Coléus revient peu à peu illuminer les balcons ou les massifs des régions au climat doux. De très nombreuses variétés font régulièrement leur apparition en provenance d'Asie. La variété des couleurs et des formes de son feuillage en fait donc une plante idéale pour les pots et jardinières, pour garnir par exemple une potée de Bégonias installée dans un endroit ombragé. Mais vous pouvez également les utiliser pour réaliser des bordures, voire même un massif de mosaïque de couleurs.

Culture

De culture très facile, le Coléus apprécie la lumière, mais pas les rayons du soleil, trop brulants ; les feuilles perdraient alors leurs couleurs. Préférez donc une exposition mi-ombragée pour une culture extérieure. Si vous le cultivez à l'intérieur, installez-le dans une pièce lumineuse mais sans exposition directe au soleil. Dans ces conditions, vous pouvez alors obtenir une plante vivace.

Une terre bien drainée, riche et fertile est recommandée.

La plantation se fait entre avril et mai ; attention aux dernières gelées. Choisissez également un endroit à l'abri du vent. L'été, n'hésitez pas à l'arroser pour conserver un sol frais.

La plante n'apprécie pas les températures négatives ; aux premiers froids, le feuillage jaunit. Il est temps de l'arracher !

Côté multiplication, il est possible d'effectuer des semis mais le bouturage à l'eau est très facile : procédez en automne ou au printemps et conserver les boutures à l'intérieur pour le printemps suivant

Entretien

Pour les cultures en pots, de juin à septembre, apportez tout les quinze jours un peu d'engrais liquide.

Conservez la motte toujours humide et vider l'excès d'eau qui reste dans la soucoupe.

Pincez les jeunes tiges régulièrement pour obtenir une forme compacte. Il faut aussi supprimer les fleurs dès leur apparition.

Le saviez-vous ?

  • Il existe des variétés de Coléus qui forment des arbustes ; c'est le cas de Coleus barbatus

  • Coleus amboinicus possède des propriétés médicinales ; il est notamment antiseptique, fébrifuge, désinfectant et digestif

Espèces et variétés de Solenostemon

Le genre comprend environ 60 espèces

  • Coleus 'Aladin' au feuillage dentelé rouge foncé
  • Coleus 'Starpride' au feuillage multicolore jaune, vert et rose
  • Coleus 'Canin' surnommé "la plante antipisse" car il tient éloigné les chats et les chiens à cause de l'odeur désagréable dégagé par son feuillage
Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Le retour du printemps pour notre plante exotique Le retour du printemps pour notre plante exotique

Cet article fait suite à la fiche Protéger efficacement une plante exotique en hiver ou nous avions pris comme exemple la protection d'un jeune bananier, que nous retrouvons ici... Au début du...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

Vos commentairesAjouter un commentaire