Calebassier, Arbre à calebasses

Calebassier, Arbre à calebasses, Crescentia cujete

Botanique

N. scientifique Crescentia cujete
Famille Bignoniacées
Origine Amérique centrale et du sud
Floraison mars à juillet
Fleurs jaunâtre, verte, ou rosâtre
Typeplante tropicale
Végétationarborée
Feuillage persistant
Hauteur6 à 9 m
Toxicitétoutes les parties de l'arbre à calebasses sont toxiques à l'ingestion

Planter et cultiver

Rusticité non rustique, 2°C minimum
Exposition soleil
Solbien drainé
Acidité neutre à basique
Humidité normal à frais
Utilisationvéranda, serre chauffée
Calebassier, Arbre à calebasses, Crescentia cujete

Le calebassier, Crescentia cujete est un arbre tropical de la famille des Bignoniacées. L’arbre à calebasses est originaire des régions tropicales de l’Amérique centrale et de l’Amérique du sud, il est très commun dans les Antilles françaises. Introduit dans un grand nombre de régions tropicales, il est parfois considéré comme invasif. Crescentia cujete n’est pas rustique en France métropolitaine, sauf en zone méditerranéenne très protégée où il ne gèle pas du tout.

Description de l’arbre à calebasse

Crescentia cujete est un arbre de 5 à 9 m, atteignant plus rarement 12 m. il forme un tronc court rapidement ramifié, mais l’arbre se travaille aisément si on veut en obtenir un tronc plus haut. L’écorce est grise et ridée, le bois assez tendre. Les branches, peu ramifiées, s’écartent rapidement du tronc formant une couronne large et irrégulière. Les grandes feuilles persistantes sont obovales, de 10 à 20 cm de longueur, vert clair, finissant en pointe, souvent groupées en verticilles. L’ombre des cet arbre à calebasses, étalé et peu dense, est modérée.

Le calebassier est capable de fleurir toute l’année, mais la floraison est plus importante de mars à juillet. Les fleurs sont courtement pédonculées, elles sont campanulées, divisées en 5 lobes se terminant en pointe. Les filets des étamines aux anthères sombres sont soudés à la corolle. La couleur des fleurs est très variable, de blanc crème, à rosâtre, parfois unie, parfois fortement veinées de rouges ou de violet. Ces fleurs sont assez étonnantes et semblent éclore directement appuyées sur les branches épaisses. Elles dégagent un parfum agréable.

Monocarpiques, les fleurs fécondées produisent un fruit ovale, et énorme : la calebasse. La calebasse peut atteindre jusque 40 cm de longueur. Comme la fleur, elle semble directement collée à la branche.

Culture de l’arbre à calebasse

En climat non gélif, le calebassier est facile de culture, il demande une exposition ensoleillé, un sol de neutre à basique, connaissant une certaine fraicheur, mais avec un bon drainage. Les apports en eaux doivent être réguliers, bien que Crescentia cujete soit capable de subir quelques sécheresses.

L’arbre nécessite de la place dans le jardin pour être beau. Le jeune arbre à calebasses se travaille pour obtenir une couronne plus régulière et une belle silhouette. Le jeune tronc peut être mené un peu plus haut que naturellement en ôtant les jeunes ramifications basses. D’autre part, à hauteur de couronne une taille régulière des quelques branches de l’arbre permet d’augmenter le nombre de ramifications, et de provoquer l’épaississement des branches principales.

Pour une culture en conteneur, le calebassier est cultivé dans un mélange de sable, de terreau et de terre de jardin. Le mélange doit à peine sécher entre 2 arrosages.
Utilisation des calebasses

Les fruits vidés et séchés forment de magnifiques récipients pour l’usage alimentaire, parfois admirablement décorés. Les calebasses sont également utilisées pour fabriquer des instruments de percussion.

Le saviez-vous ?

A ne pas confondre : la calebasse est aussi le nom de la vigne calebasse, Lagenaria siceraria une courge africaine (Cucurbitacée), dont les fruits sont également des calebasses.

Presque toutes les parties de l’arbre à calebasses sont toxiques à l’ingestion, mais les feuilles semblent avoir un effet local antiinflammatoire.

Espèces et variétés de Crescentia

6 espèces dont

  • Crescentia alata la calebasse mexicaine
  • Crescentia portoricensis, endémique de Porto Rico
Lire aussi
Arbre au caramel, arbre pain d'épice, arbre à gâteaux, katsura, Cercidiphyllum japonicum Arbre au caramel, arbre pain d'épice, arbre à gâteaux, katsura, Cercidiphyllum japonicum

L'arbre au caramel est un très bel arbre qui fait parti des grands classiques dont les amateurs ne sauraient se passer. Les feuilles caduques, de 5 à 10cm de long sont[...]

Arbre à miel, Arbre aux abeilles, Arbre aux cent mille fleurs, Tetradium danielii Arbre à miel, Arbre aux abeilles, Arbre aux cent mille fleurs, Tetradium danielii

Tetradium danielii est un arbre haut de 5 à 10 m en culture, mais de parfois plus de 15 m dans son aire naturelle. Il est caractérisé par un tronc assez bas[...]

Arbre aux pochettes, Arbre aux mouchoirs, Davidia involucrata Arbre aux pochettes, Arbre aux mouchoirs, Davidia involucrata

L'arbre aux pochettes est un arbre magnifique, adoré des jardiniers du monde entier. Il est le seul représentant de son genre. Il fait partie de la famille des Nyssaceae, connue[...]

Arbre bombardier, Bois diable, Pet du diable, Arbre dauphin, Sablier des Antilles, Hura crepitans Arbre bombardier, Bois diable, Pet du diable, Arbre dauphin, Sablier des Antilles, Hura crepitans

Hura crepitans est un arbre persistant appartenant à la grande famille des Euphorbiacées. Cet arbre de grand développement est issus des forêts tropicales humides américaines, dont entre-autres la...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Cemea (GUYANE)
    Est-il possible de faire pousser le calebassier à partir d'une branche de l'arbre, ou encore d'effectuer des greffes ?
    Répondre à Cemea
    Le 05/12/2019 à 16:53