Arbre au caramel, arbre pain d'épice, arbre à gâteaux, katsura

Arbre au caramel, arbre pain d'épice, arbre à gâteaux, katsura, Cercidiphyllum japonicum

Botanique

N. scientifique Cercidiphyllum japonicum
Origine Japon, Chine et Taïwan
Floraison Fin février
Fleurs Rouge (minuscules et sans réel intérêt)
TypeArbre
VégétationVivace
Feuillage Caduc
Hauteurde 6 à 15 m (jusqu’à 30 m dans le biotope)
ToxicitéNon toxique

Planter et cultiver

Rusticité Bonne, environ -20°C
Exposition La mi-ombre est idéale ; éviter le soleil trop fort
SolFrais et bien drainé, humifère
Acidité Tous les pH conviennent ; il donnera toutefois de meilleurs résultats de feuillage dans un sol légèrement acide
Humidité Supporte mal la sécheresse, plutôt frais mais sans excès d'humidité
UtilisationEn isolé ou dominant dans un massif ou une haie
PlantationA l'automne ou au printemps impérativement
MultiplicationDès la maturité des graines on peut opter pour le semis, en terrine et sous châssis froid. En mai-juin on peut réaliser des boutures herbacées ou semi-ligneuses vers le milieu de l'été. Pour le bouturage il vaut mieux le réaliser en terrine à l'étouffée et utiliser un poudre d'hormones.
Sensibilité Aucun
Arbre au caramel, arbre pain d'épice, arbre à gâteaux, katsura, Cercidiphyllum japonicum
Saint-Bruno

L'arbre au caramel est un très bel arbre qui fait parti des grands classiques dont les amateurs ne sauraient se passer. Les feuilles caduques, de 5 à 10cm de long sont cordiformes avec un bord délicatement ondulé à crénelé (elles rappellent un peu celles du Cercis siliquastrum mais sans la pliure à l'axe). De couleur bleuté voire blanchâtre au revers, elles sont d'un vert tendre à légèrement glauque à l'avers. Au printemps elles sont d'abord rose-violet et enfin, à l'automne, elles varient dans les teintes éclatantes de rouges, de jaune-orangé virant même au rose. On trouve une seule feuille par pousse de rameau.

Les fleurs précoces (fin d'hiver) sont rouge vif, sans pétale et naissant directement sur les rameaux. Sur les arbres femelles elles sont suivies de bouquets de cosses de 2cm de long environ protégeant des graines ailées.

Le tronc possède une écorce gris-brun plutôt régulière mais qui se couvre progressivement de rides superficielles. Avec les années elle s'exfolie légèrement.

Mais la particularité la plus séduisante de cet arbre c'est son feuillage d'automne qui émet une odeur de caramel (rappelant celle d'un gâteau sortant du four) à la chute des feuilles, ce qui lui vaut ses différents noms vernaculaires. Une fois au sol les feuilles dégagent une odeur encore plus prononcée lorsqu'on les piétine ou les remue.

Le port de l'arbre au caramel forme une couronne large et conique, ce qui accompagné d'un tronc multiple (on le trouve souvent en cépée, même naturellement) fait de lui l'un des arbres les plus ornementaux pour parcs et jardins.

Où et avec quoi planter mon Cercidiphyllum japonicum ?

En solitaire sur une belle pelouse il sera du plus bel effet. On le préfèrera en cépée ou ne baliveau ramifié, où il pourra laisser s'exprimer son beau port large. Compte tenu de la caractéristique de son feuillage automnal, on recommandera de laisser les feuilles mortes au sol afin de laisser la fragrance se diffuser au rythme des allées et venues autour de l'arbre. Par une belle journée d'automne, rien de plus agréable de jardiner en présence de ce charmant petit arbre.

Si l'on veut varier ses utilisations il pourra être choisi comme point dominant d'un massif d'arbustes et de vivaces asiatiques par exemple ou dans une haie vive aux intérêts décoratifs évoluant au fil des saisons.

Les feuilles de mon Cercidiphyllum restent ternes en automne : est-ce la variété ?

C’est sans doute parce que l’arbre a manqué d’eau durant les chaudes journées de l’été. Dans les régions au climat chaud, il est préférable de planter le Cercidiphyllum au bord d’un plan d’eau. Si ce n’est pas le cas, il faut prévoir de lui fournir au moins 20 l d’eau chaque soir. Par ailleurs, dans un sol acide, les couleurs seront aussi plus vives.

Le saviez-vous ?

Les feuilles furent utilisées en Amérique pour faire des bonbons mais l'on constata que la substance qu'elle contenaient était potentiellement cancérigène.

Histoire et étymologie…

L'arbre caramel fut introduit en Amérique en 1865 et en Europe en 1881. La variété sinense a elle été rapportée de Chine en 1907 par Ernest Wilson.

L'étymologie de son nom reste obscure même si l'explication la plus plausible est de faire simplement référence à ses feuilles qui ressemblent à celles du Cercis. Vient du grec kerkis, "navette de tisserand", la gousse du Cercis évoquant cet objet et de phullon, la feuille. Le "di" viendrait du grec dis, deux fois et s'expliquerait par le fait que les feuilles sont théoriquement opposées ; explication partielle puisque ses feuilles sont indifféremment opposées ou alternes.

Espèces et variétés de Cercidiphyllum

Le genre comprend moins de 10 espèces
- Cerciphyllum magnificum, qui pousse uniquement sur l'île japonaise de Honshu. Son écorce est lisse, les feuilles sont plus grandes et plus grossièrement dentées que sur Cercidiphyllum japonicum.
- Cerciphyllum sinense, originaire de Chine cette variété est de taille bien plus imposante et peut atteindre 40m de haut.
- Cerciphyllum japonicum 'Pendulum' dont le port est pleureur ; c'est très certainement un hybride des deux espèces ci-dessus, même si les japonais qui le cultivent depuis très longtemps le prétendent spontané.

Lire aussi
Arbre à miel, Arbre aux abeilles, Arbre aux cent mille fleurs, Tetradium danielii Arbre à miel, Arbre aux abeilles, Arbre aux cent mille fleurs, Tetradium danielii

Tetradium danielii est un arbre haut de 5 à 10 m en culture, mais de parfois plus de 15 m dans son aire naturelle. Il est caractérisé par un tronc assez bas[...]

Arbre aux pochettes, Arbre aux mouchoirs, Davidia involucrata Arbre aux pochettes, Arbre aux mouchoirs, Davidia involucrata

L'arbre aux pochettes est un arbre magnifique, adoré des jardiniers du monde entier. Il est le seul représentant de son genre. Il fait partie de la famille des Nyssaceae, connue[...]

Arbre bombardier, Bois diable, Pet du diable, Arbre dauphin, Sablier des Antilles, Hura crepitans Arbre bombardier, Bois diable, Pet du diable, Arbre dauphin, Sablier des Antilles, Hura crepitans

Hura crepitans est un arbre persistant appartenant à la grande famille des Euphorbiacées. Cet arbre de grand développement est issus des forêts tropicales humides américaines, dont entre-autres la...

Arbre aux cloches d'argent de Caroline, Perce-neige en arbre, Halesier, Halesia carolina Arbre aux cloches d'argent de Caroline, Perce-neige en arbre, Halesier, Halesia carolina

Peu commun en culture, l'arbre aux cloches d'argent apporte une floraison délicate et surprenante.

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Salika (Bretagne)
    Dommage je nai pas trouvé celui que je cherchais...
    Répondre à Salika
    Le 11/11/2014 à 18:35