Prêle d'hiver, Prêle de l'Himalaya, Prêle géante

Prêle d'hiver, Prêle de l'Himalaya, Prêle géante, Equisetum hyemale

Botanique

Nom latin  : Equisetum hyemale
Synonyme  : Equisetum japonicum
Famille  : Equisétacées
Origine  : Amérique du nord, Eurasie
Période de floraison : été
Couleur des fleurs  : épi sporifère jaune à brun
Type de plante : vivace de bassin
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 1m 50

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique, -19°C
Exposition  : ensoleillée
Type de sol : terre humide à immergée
Acidité du sol  : ph acide à neutre
Humidité du sol  : aquatique
Utilisation : bassin, mare, étang, zone humide
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : éclat de rhizome

Les prèles, encore appelées écouvillons ou queue de renard, sont des plantes très anciennes, qui sont proches de la famille des fougères. Ce ne sont pas des plantes à fleurs : leurs système de reproduction sexué est assuré par des spores et des cellules sexuelles qui se déplacent dans l’eau, ce qui est un signe de plantes peu évoluées. Les prèles ont un bel aspect décoratif, cependant leur propension à être envahissantes freine l’engouement des jardiniers.

Equisetum hyemale est une plante majestueuse et très graphique avec ses tiges nues et dressées, mais elle ne fait pas exception et demande à être sévèrement maitrisée. Elle est superbe en bordure de bassin, apportant un contraste intéressant avec les autres plantes.

Description d’Equisetum hyemale

La prèle d'hiver se présente sous forme de tiges très raides d’un beau vert, haute jusqu’à 1m 50 et de diamètre approchant 1 cm ; pour que la plante soit belle les tiges doivent être nombreuses et serrées. Chaque tige est faite d’articles cylindriques, séparés par une rangée d’écailles noires, tous les 3 à 10 cm : l’article est long quand il a fini de croitre, et court lorsqu’il croit encore, notamment vers le sommet.

Les tiges poussent le long d’un rhizome traçant vigoureux pouvant atteindre 1 m de long. Des racines sortent au niveau de chaque nœud écailleux.

La reproduction sexuée se fait grâce à un épi sporifère, qui apparait au sommet de certaines tiges, en un petit cône jaunâtre haut de quelques cm. Les spores sont libérées un jour de pluie. Ils se fécondent et se dispersent à l’aide de l’eau.

La reproduction asexuée, donc végétative, est importante. En cas de culture, elle est à maitriser absolument : les rhizomes tracent et se ramifient dès qu’ils ont trouvé un milieu qui leur convient.

Installation et culture de la prèle d'hiver

Inféodée au milieu aquatique, Equisetum hyemale est une excellente plante de bassin. Elle demande une terre moyennement riche et à tendance acide, avec une présence de cilice (par exemple de l’argile). Du fait de sa croissance, il faut absolument l’installer dans une zone limitée. En plus de l’empêcher d’envahir un trop grand espace, cela permet de faire se densifier les tiges, ce qui est plus joli. Sa place est en bordure du bassin, de la zone juste humide à une immersion de 5 cm. En zone humide, un lit de pouzzolane concassée en surface met encore davantage en valeur la couleur et la texture des tiges.

Equisetum hyemale, une plante invasive

Il vaut mieux éviter l’installation en pleine terre de la prèle d'hiver dans un jardin à tendance humide. En effet, celle-ci est particulièrement envahissante si le milieu lui est favorable, ses rhizomes croissant à travers toutes les autres plantes. Elle est considérée comme invasive dans plusieurs régions. Ses tissus riches en silice en font une plante particulièrement résistante à l’herbicide.

Une plante médicinale

Les prèles furent longtemps utilisées comme plante médicinale. Leur richesse en silice en faisait un bon fortifiant, parfois utilisé pour la sensibilité des dents, ou aussi pour les douleurs des rhumatismes.

Le saviez-vous ?

La prèle était utilisée autrefois pour récurer les casseroles et les étains.

Espèces et variétés de Equisetum

25 espèces de vivaces dans ce taxon
- Equisetum hyemale 'Japonicum' est la prêle japonaise parfois nommée Equisetum japonicum

Lire aussi
Le purin de prêle Le purin de prêle

La prêle des champs ou queue de renard est une plante à rhizome qui a de tout temps été utilisée par l'Homme. Au jardin, elle est d'un grand secours car son purin constitue un produit antifongique...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

La culture des plantes d'intérieur en hiver La culture des plantes d'intérieur en hiver

Il n'est pas toujours facile de réussir à faire passer la période hivernale à nos plantes d'intérieur ou aux plantes d'extérieures que nous avons rentrées à la maison. Nombreuses sont les questions...

La culture des plantes d'intérieur en hiver (suite) La culture des plantes d'intérieur en hiver (suite)

Suite de notre sujet sur la culture des plantes en intérieur; l'arrosage, l'engrais, la lumière et le rempotage... » La culture des plantes d'intérieur en hiver (début) L'arrosage, le bon dosage...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Poubelle (Savoie)
    Je trouve que c'est bien sauf qu'il n'y a pas tout
    Répondre à Poubelle
    Le 09/05/2014 à 14:46