Fleur de cire de Geraldton, Wax

Fleur de cire de Geraldton, Wax, Chamelaucium uncinatum

Botanique

Nom latin  : Chamelaucium uncinatum
Famille  : Myrtacées
Origine  : Australie
Période de floraison : mars à avril
Couleur des fleurs  : blanche, rose, ou mauve
Type de plante : arbuste d'ornement méditerranéen
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : jusqu'à 3 m

Planter et cultiver

Rusticité  : peu rustique, -5°C, à réserver en extérieur aux régions au climat doux
Exposition  : soleil à mi-ombre
Type de sol : graveleux, drainant
Acidité du sol  : acide à neutre
Humidité du sol  : sec à moyennement sec
Utilisation : isolé, massif, conteneur, bouquets, bonsaï
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : boutures, semis

Chamelaucium uncinatum, la fleur de cire de Geraldton est une espèce arbustive ornementale appartenant à la famille des Myrtacées.  Elle est originaire de la côte ouest de l’Australie. Bien qu’endémique de cette région, la fleur de cire de Geraldton est très cultivée sur ce continent : outre sa culture dans les jardins en tant qu’arbuste ornemental, elle est cultivé en masse, sous différents cultivars, pour la fleur coupée.  Ses fleurs sont en effet charmantes : elles rappellent dans leur forme épurée, la fleur naïve dessinée par les enfants, avec les pétales bien séparés.

Encore peu courant en Europe, Chamelaucium uncinatum est un arbuste de choix, à considérer comme  une plante méditerranéenne, ou comme une plante à cultiver en conteneur à hiverner à l’abri du gel. Elle est aussi remarquable en bonsaï.

Description de Chamelaucium uncinatum

La fleur de cire de Geraldton,  parfois appelé wax  (cire en anglais) est un arbuste grêle pouvant se développer  sur  1m 20 à 3 m de hauteur, un peu plus haut que large. Il exhibe un enchevêtrement de rameaux fins. Les feuilles persistantes sont elles aussi très étroites, opposées, presque cylindriques, avec une petite pointe recourbée, longues de 4 cm. Le feuillage est légèrement aromatique, il renferme une huile essentielle. Ses branches souples peuvent être facilement palissées sur un support.

Ce feuillage très léger, un peu transparent, est conçu pour supporter le vent, la sécheresse et les embruns, il  se pare d’une remarquable floraison de mars à avril. Les fleurs naissent en grappes.  D’une texture très ferme, elle mérite leur nom de fleur de cire : elles sont formées d’une corolle soudée en coupe qui s’étale sur 5 lobes arrondis bien séparés. Les coloris de la fleur vont du blanc pur au rose très foncé, il en existe même quelques variétés dans les tons de jaunes.

Cultiver la fleur de cire de Geraldton

Chamelaucium uncinatum demande une exposition ensoleillée, en lui évitant les heures les plus chaudes si possible. L’arbuste peut être cultivé  en pleine terre sur la côte d’Azur,  il montre toutefois une rusticité limitée : ses feuilles souffrent du gel et il ne supporte que des brève gelées. Certaines expériences de culture le mène cependant jusqu’à -7 °C. Il peut être palissé sur un mur  bien orienté, qui offre un support en même temps qu’une bonne protection contre le froid.

Le sol utilisé doit être acide, mais aussi très drainant, sablonneux ou graveleux : de la terre de bruyère mélangée avec du sable ou du gravier. La fleur de cire de Geraldton demande des arrosages  parcimonieux le temps de bien s’enraciner, puis devient résistante à la sécheresse.

Elle se prête bien  à la culture en pot et peut être rentré pour l’hiver en serre froide, ou véranda.

Chamelaucium  uncinatum peut être taillé  sans problème, si on le souhaite. Les branches apprécient une taille légère  juste après la fin de floraison.

Multiplication de la fleur de cire de Geraldton

Chamelaucium uncinatum se bouture assez facilement. On peut profiter d’une taille de début d’été (juste après les fleurs) pour bouturer les jeunes pousses.  Les boutures de bois mi- mûr sont faites en aout. Les boutures sont enfoncées dans du sable légèrement humide, et ombragées.

Le saviez-vous ?

Chamelaucium uncinatum est appelé fleur de cire ; cette dénomination  peut  toutefois porter à confusion puisqu’elle est prêtée à d’autres espèces très éloignées, telles que  Hoya carnosa, une belle plante d’intérieur ou Kirengeshoma palmata, une plante vivace d’ombre.

Espèces et variétés de Chamelaucium

20 espèces dans ce genre :
Chamelaucium drumondii, petite espèce pour sol sablonneux
Chamelaucium uncinatum ‘Purple Pride’, à grandes fleurs mauve violacé
Chamelaucium uncinatus ‘Alba’, aux fleurs blanches à cœur jaune

Lire aussi
La structure d'une fleur La structure d'une fleur

Comportant une énorme diversité de formes, de coloris, de parfums et de tailles, les fleurs ont pourtant toutes la même structure leur permettant d'abriter les organes sexuels et donc de produire...

A quoi sert une fleur ? A quoi sert une fleur ?

Qu'elles possèdent une exubérante beauté ou qu'elles soient très discrètes, les fleurs ont toutes la même fonction : celle d'abriter les organes reproducteurs de certaines plantes ayant évolué au...

L'eau de fleur d'oranger L'eau de fleur d'oranger

Merveilleuse fragrance se développant dans les pâtisseries ou les entremets, l'eau de fleurs d'oranger n'a pas son pareil pour sublimer les recettes de sa note toute en fraîcheur et en subtilité....

La fleur de sel n'est pas une fleur La fleur de sel n'est pas une fleur

On pourrait aisément imaginer une délicate fleur faite de cristaux de sel à la manière des flocons de neige... Mais cette image n'est valable que dans le monde de la poésie car la réalité est toute...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Zabou2a (Corse du Sud)
    Je viens d'acquérir un chamaelacium uncinatum Wax Flower White, très joli petit arbuste, j'espère qu'il va se plaire dans mon jardin. Merci pour tous ces bons conseils
    Répondre à Zabou2a
    Le 15/04/2016 à 09:41