Prêle restio

Prêle restio, Elegia capensis
Prêle restio, Elegia capensis

Botanique

Nom latin  : Elegia capensis
Famille  : Restionacées
Origine  : Afrique australe
Période de floraison : étalée
Couleur des fleurs  : brune
Type de plante : feuillage décoratif
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : pas de feuilles
Hauteur : 1,5 à 3 m

Planter et cultiver

Rusticité  : -2°C
Exposition  : ensoleillée à ombre légère
Type de sol : sableux et pauvre
Acidité du sol  : neutre
Humidité du sol  : frais mais drainé
Utilisation : massif, en isolé, bordure d’eau
Plantation, rempotage : printemps, automne

Elegia capensis, appelée plus couramment prêle restio ou restio, est une élégante plante vivace, cultivée pour son remarquable feuillage : une allure intermédiaire entre la prêle et le bambou, et des branches qui ondulent gracieusement au rythme du vent.

La prêle restio est originaire d’Afrique australe, d’un milieu typique appelé Fynbos. Le Fynbos est une lande balayée par les vents et régulièrement incendiés pendant la période de sécheresse. Elegia capensis est une superbe plante d’agrément pour les jardins où l’hiver est doux. Elle a particulièrement sa place au bord des plans d’eau ou des piscines, ou crée des fonds de massifs attrayants.

Description de la prêle restio

La plante croit sur un rhizome rampant souterrain, ramifié, de croissance assez lente. De ce rhizome émergent des tiges verticales cannelées, comme un bambou, et ramifiées à chaque nœud en nombreuses brindilles, qui sont disposées en verticilles dense. Le restio ne présente pas de feuille. Au début de la croissance des fines branches, une grande bractée papyracée enveloppe chaque verticille. La plante est alors très décorative, elle est utilisée en fleuristerie à ce stade. Les grandes bractées de papier produisent un bruissement doux et intriguant lorsqu’elles sèchent.

Les chaumes et les branches secondaires s’allongent et lui donnent alors cette allure de grande prêle. Les cannes font en générale 1m 50 de haut, mais bien arrosées, elles atteignent jusqu’à 3 m. La plante est de développement lent : 1 m de hauteur pour la première année, et 3 ans pour atteindre les 1 m 50. En largeur, si Elegia capensis n’est pas limitée, elle s’élargit sur 3 à 5 m. La plante bien installée prend donc une certaine place.

La floraison s’étale le long de la saison chaude, en bractée apicale brunes, les fleurs sont pollinisées par le vent, et produisent des fruits ressemblant à de petites noix ailées.

Comment cultiver Elegia capensis ?

Elegia capensis demande un sol drainant, sablonneux mais régulièrement arrosé. Dans les régions sèches en été, une irrigation permet d’obtenir de meilleurs résultats. La plante met au moins 3 ans à s’installer, puis supporte mal la division ou la transplantation. Si les branches sont petites et peu fournies, c’est signe d’un manque d’eau. Si les branches prennent une teinte jaune, il faut lui apporter de l’engrais azoté.

Entretien de la prêle restio

Chaque année de nouvelles pousses de chaume vont étoffer la plante. Les chaumes d’ Elegia capensis restent beaux durant 3 ans, puis il vieillissent ; on les enlève donc, en les coupant à la base.

Comment reproduire Elegia capensis ?

La prêle regio souffre si on touche à son rhizome, donc le meilleur moyen de la reproduire est de la semer. Le semis est assez simple. Cependant, les graines germent bien seulement si elles sont fumées, car dans leur milieu naturel, les germinations ont lieu après les incendies.

Le saviez-vous ?

Le nom de genre Elegia, fait référence au chant des lamentations, en grec elageia, on pense que le murmure créé par le bruissement des bractées papyracées est à l’origine de ce nom.

Espèces et variétés de Elegia

32 espèces dans ce genre, Elegia grandispicata, utilisé pour les toits de chaume, Elegia persistance, aux bractées ocres

Lire aussi
Le purin de prêle Le purin de prêle

La prêle des champs ou queue de renard est une plante à rhizome qui a de tout temps été utilisée par l'Homme. Au jardin, elle est d'un grand secours car son purin constitue un produit antifongique...

Installation d'un arrosage automatique pour le potager Installation d'un arrosage automatique pour le potager

Mr Collinet habitant à Marseille : Je souhaite mettre en place dans mon jardin un arrosage automatique (goutte à goutte) pour le potager. Comment faut-il faire ? Les 3 principales contraintes...

Un potager au balcon Un potager au balcon

Nulle raison de se priver de la joie de récolter des légumes frais cultivés de façon naturelle sous prétexte que vous ne possédez qu'un simple balcon. A la fois décoratif et utile, cet aménagement...

Le calendrier du potager Le calendrier du potager

Ce tableau donné à titre indicatif présente les périodes de semis, de repiquage et de récolte pour les principaux légumes et pour un climat moyen (type Ile-de-France). Pour chaque espèce, il existe...

Vos commentairesAjouter un commentaire