Aceracées / Aceraceae

Erable de Crête, Acer sempervirens

La famille des Aceraceae est une famille de plantes dicotylédones ligneuses, comprenant principalement les arbres, petits ou grands. Elle appartient à l’ordre des Sapindales. Les Aceracées sont une petite famille, bien connue cependant, car ses arbres, petits ou grands, font partie de notre quotidien.

Les plantes populaires : L’érable japonais Acer japonica, le sycomore Acer pseudoplatanus

Place de la famille parmi les autres et distribution

Les Acéraceae sont apparentés aux Sapindacées comme l’arbre à litchi ou le xanthocéras Xanthoceras sorbifolium et aux Hippocastanacées (marronnier d’Inde). Selon les classifications phylogéniques, les Acéracées sont incorporées dans la famille des Sapindacées. Bien que plus ancienne, cette famille s’est diversifiée et dispersée surtout pendant l’oligocène (-33 à -23 millions d’années).

Les Acéracées sont des espèces forestières ou des espèces de zones ouvertes, le plus souvent montagnardes. Elles sont distribuées dans tout l’hémisphère nord, en Amérique du Nord, au nord-ouest de l’Afrique, en Europe, en Asie et en Indonésie, presque toujours en climat tempéré. Par contre, ils sont les plus diversifiés sur le continent asiatique, où leur distribution s’étend jusqu’en climat subtropical. De nombreuses espèces sont donc originaires de Chine.

Caractères généraux des Acéracées 

Les Acéracées sont des espèces lignifiées, arbustives et arborées, généralement à feuilles caduques, mais parfois persistantes. Leurs feuilles sont simples la plupart du temps ou composées comme chez Acer negundo ou chez Dipteronia, opposées, palmées ou palmatilobées, avec une base de pétiole renflée, le plus souvent sans stipule.

Les inflorescences sont réunies en corymbe fasciculé ou rameux. Les fleurs sont régulières (actinomorphes), bisexuées ou sexuées, mais les arbres sont rarement dioïques. Il existe de nombreux cas de fleurs mâles uniquement avec un ovaire réduit. Corolles et calices sont minuscules et verdâtres, souvent à 4 ou 5 segments, parfois la corolle est réduite à un disque. Les fleurs présentent le plus souvent 8 étamines.

La fécondation, de même que la dispersion des graines, est faite grâce au vent. Les graines sont des samares (graines à ailettes) soudées par 2.

Les plantes appartenant à la famille des Acéracées

La famille des Aceraceae compte environ 170 espèces séparées en seulement 2 genres :

Le genre Acer, appelé couramment les érables, dont les ailettes sont allongées. Ce genre est principalement asiatique puisque plus d’une centaine d’espèces sont originaires de Chine, dont beaucoup assez peu connues dans les jardins comme Acer davidii au tronc très intéressant, Acer negundo, Acer tataricum…, une quinzaine proviennent du Japon dont Acer capillipes au tronc en peau de serpent ou le fameux érable japonais Acer japonica qui existe en tant de variétés colorées et le délicat Acer Shirasawanum. En France, l’érable champêtre Acer campestris est indigène, alors que l’érable sycomore Acer pseudoplatanus est introduit et naturalisé. 12 espèces proviennent d’Amérique du Nord, dont le précieux érable à sucre Acer sachharum. Quelques-unes sont présentes en Europe centrale, et Asie Mineure.

Le genre Dipteronia, ne comprend que 2 espèces seulement de 10 à 15 m, caractérisées par de longues feuilles composées pennées et des graines entourées d’une membrane circulaire. Ces espèces sont localisées dans le centre et le sud de la Chine : Diptonia sinensis et Diptonia Dyeriana.

Utilisation

En agroforesterie, Acer saccharum, Acer nigrum et Acer rubrum sont cultivés pour récolter leur sève à forte teneur en sucre. À partir de cette sève est produit le sirop d’érable, le sucre mou, le sucre dur, et une sorte de pâte à tartiner.

Le bois d’érable (souvent Acer pseudoplatanus), est résistant au choc, il est utilisé pour fabriquer des instruments de musique ou des planches de skateboard.

Dans le domaine de la culture ornementale, nombre d’érables japonnais ou chinois existent en feuillage coloré (pourpre, doré ou panaché), en feuilles plus finement dé coupées, géants ou nains, au port retombant ou fastigié. Avec son feuillage palmé, l’érable est esthétique et plaît aux jardiniers, il prend de plus de très belles teintes autonnales.

Nos fiches de culture

Acer

Lire aussi
Les dangers du jardinage Les dangers du jardinage

Gare aux outils de jardinage que nous laissons souvent traîner ici ou là, lorsque l'on a des enfants. Savez-vous que ce type d'accident est parmi les plus courant en France. Bien évidemment , on...

Le jardinage urbain Le jardinage urbain

Marre de la grisaille de nos villes ! Qu’à cela ne tienne, pourquoi ne pas créer un jardin sur le balcon, la terrasse ou même sur le toit des immeubles. Les citadins ont besoin de ce retour à...

Le jardinage avec les enfants Le jardinage avec les enfants

Le contact des enfants à la nature est spontané et intuitif. Naturellement portés à aller à la découverte des petites bêtes, des plantes, de l’eau et de la terre, les enfants éprouveront un...

La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale ! La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale !

Des grenades, des bombes... Voilà un artillerie bien lourde qui pourrait causer quelques dégâts si elle n'était destinée à fleurir nos villes de manière secrète et révolutionnaire. Focus sur les «...