Amaryllis Bogota

Amaryllis Bogota, Hippeastrum cybister 'Bogota'

Botanique

Nom latin  : Hippeastrum cybister 'Bogota'
Famille  : Amaryllidacées
Origine  : horticole
Période de floraison : printemps, été
Couleur des fleurs  : rouge et verte
Type de plante : plante à bulbe, plante d'intérieur
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : environ 70 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : 10°C
Exposition  : lumière vive, soleil à mi-ombre
Type de sol : très drainant
Acidité du sol  : ph acide à neutre
Humidité du sol  : normal ou sec, selon les saisons
Utilisation : culture en pot
Plantation, rempotage : été
Méthode de multiplication : division

L’amaryllis cybister Bogota est une plante à bulbe appartenant à la famille des Amaryllidacées. Rappelons qu’Amaryllis est le nom de genre d’une espèce africaine, l’amaryllis des jardins. Tandis que les amaryllis cultivées en pot, originaires d’Amérique du Sud font partie du genre Hippeastrum. L’amaryllis Bogota, est un hybride horticole issu de l’espèce Hyppeastrum cybister : son nom latin est Hippeastrum cybister ‘Bogota’. Le cybister ‘Bogota’ est un hybride facile à cultiver.

Description de l’amaryllis cybister Bogota

Hippeastrum cybister ‘Bogota’ possède un bulbe épais en forme d’ampoule. Il est généralement vendu sous forme de bulbe au repos, sans racines. Un bulbe sain doit être ferme, blanchâtre, entouré d’une ou deux écailles fines et sèches. Il ne doit pas être desséché ni montrer de traces de moisissure ou de pourriture.

Le bulbe développe en terre des racines blanches et épaisses. Les feuilles sont longues et rubanées, vert vif. Les nouvelles feuilles se développent pendant ou après la floraison. Amaryllis cybister Bogota ne perd pas toujours toutes ses feuilles durant sa période de repos.

La floraison intervient juste après la période de repos, sèche et un peu plus fraiche en température, soit généralement de janvier à mars, mais peut être forcée en décembre. La ou les hampes florales s’élèvent d’environ 60 cm et portent 3 à 5 fleurs de grande taille. Les tépales sont rouges en haut tandis que la partie inférieure de la fleur est saumonée, les tépales latéraux sont des deux couleurs, comme coupés en deux. La forme des segments floraux s’effile en pointe, héritage de l’espèce cybister.

Cultiver l’amaryllis ‘Bogota’

Hippeastrum cybister ‘Bogota’ se plante en pot, dans un terreau riche et drainant. Le bulbe est enterré au 2/3, le col du bulbe largement dépassant de terre. Il doit rester environ 3 à 4 cm de surface de terre entre le bord du pot et le bulbe.

L’amaryllis Bogota, se plait entre 13 et 25° C. Il se plait en intérieur en hiver et en extérieur durant la belle saison.

Une fois installé en pot, le bulbe au repos est éveillé par quelques légers arrosages, l’amaryllis Bogota est maintenue dans une pièce entre 15 et 20 °C. Dès l’apparition de pousses, il est arrosé fréquemment pour que le sol reste frais à humide, l’eau en excès s’écoulant librement sous le pot. Les fleurs se développent, puis les feuilles. Juste après la floraison un apport d’engrais sera bénéfique. Le cybister Bogota apprécie alors une température douce, et une lumière vive, mais sans soleil direct. Il peut être installé dehors en ombre claire dès qu’il ne gèle plus.

Une période de repos de 6 à 8 semaines est indispensable pour induire la floraison hivernale. En septembre, les arrosages sont stoppés, le bulbe maintenu dans le pot, mais complètement au sec, entre 10 et 15 ° C. L’obscurité n’est pas indispensable.

Transplantation, rempotage et division de l’amaryllis Bogota

Toutes ces activités se feront à la fin de la saison de repos. Cependant les racines sont fragiles et gagnent à ne pas être perturbées. Les transplantations se font au maximum tous les 3 ans, le renouvellement du terreau en surface peut suffire pendant longtemps. Les bulbilles peuvent être séparées ou laissées autour de la plante mère, elles finiront par fleurir aussi au bout de quelques années.

Espèces et variétés de Hippeastrum

Plus de 90 espèces d’Hippeastrum,

  • Hippeastrum cybister, superbe espèce aux fleurs effilées
  • Hippeastrum papillio, l’amaryllis papillon
  • Hippeastrum puniceum, espèce à fleurs rouges
  • Hippeastrum petiolatum, une petite plante
  • Hippeastrum striatum, petite plante aux nombreuses bulbilles et fleurs orange

Les hybrides de H. cybister sont appelés couramment «  les Cybisters »

  • Hippeastrum cybester ‘Chico’, probable variant géographique, plutôt qu’hybride
  • Hippeastrum cybister ‘Evergreen’, croisement avec Hippeastrum papilio
  • Hippeastrum ‘Emerald’, ‘Jungle Star’, ‘Lima’ sont d’autres hybrides cybister
Nos fiches
Lire aussi
L'Amaryllis, pour les fêtes L'Amaryllis, pour les fêtes

C’est pendant les sombres mois d’hiver que l’Amaryllis en pot apparait le plus majestueux. Les variétés rouges et blanches de ce bulbe à fleurs d’intérieur s’adaptent...

Impressionnantes amaryllis Impressionnantes amaryllis

Des bulbes géants pour des fleurs surprenantes, les amaryllis sont sans conteste des plantes spectaculaires ! Cultivés en intérieur dans des vases ou en potées sur un rebord de fenêtre, les...

Multiplier les amaryllis par semis Multiplier les amaryllis par semis

Le semis de graines d'amaryllis est à réserver aux expérimentateurs patients. Souvent aléatoire, ce type de multiplication demande un certain savoir-faire et beaucoup de temps pour assister à la...

La structure d'une fleur La structure d'une fleur

La fleur se décomposent en différentes parties : Anthère : partie terminale de l'étamine contenant le pollen Bractée : élément à la base du pédoncule ou de la fleur Calice : l'ensemble des sépales...

Vos commentairesAjouter un commentaire