Lupin blanc

Lupin blanc, Lupinus albus

Botanique

Nom latin  : Lupinus albus
Synonymes  : Lupinus sativus, Lupinus termis
Origine  : Europe du Sud, Asie
Période de floraison : juin à juillet
Couleur des fleurs  : blanc
Type de plante : plante utile, un peu ornementale
Type de végétation : annuelle
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 0,90 à 1,20 m

Planter et cultiver

Rusticité  : peu rustique, jusqu'à -4 °C
Exposition  : ensoleillée
Type de sol : argileux, limoneux ou sablonneux
Acidité du sol  : très acide à basique
Humidité du sol  : normal
Utilisation : potager, prairie fleurie, sol pauvre, engrais vert, légume sec, plante médicinale
Plantation, rempotage : printemps, automne
Méthode de multiplication : semis

Lupinus albus, le lupin blanc, est une plante annuelle appartenant à la famille des Fabacées (les légumineuses). Il est originaire du sud de l’Europe jusqu’en Asie. Il est cultivé sur tous les continents, consommé comme légume sec, et utilisé en engrais vert.

Description du lupin blanc

Lupinus albus est une espèce plutôt variable et cultivée sous de nombreuses variétés. C’est une plante velue, érigée et buissonnante, à la croissance rapide, atteignant environ 1,20 m à la floraison. Il développe une puissante racine pivotante qui s’enfonce en profondeur.

Ses feuilles sont alternes, composées de 5 à 9 folioles spatulées. Ses inflorescences sont en épis terminaux un peu lâches, hauts de 5 à 30 cm, composés de verticilles de fleurs papilionacées blanches le plus souvent, bien que certaines souches sauvages soient violacées.

Les fleurs attirent les butineurs et évoluent en gousses aplaties renfermant 3 à 6 grosses graines en forme de pavé au contour arrondi, blanc jaune, parfois tachetées.

Cultiver, semer le lupin blanc

Le lupin blanc a besoin de soleil pour se développer. Il a besoin d’apports réguliers en eau et supporte mal la concurrence lorsqu’il est jeune. Pour le sol, s’il préfère une terre acide et légère, il est capable de croître partout, même dans les sols ingrats.

Le lupin blanc supporte très mal la transplantation, il est donc semé directement en place. Les graines germent en 15 jours après avoir été trempées 24 heures dans l’eau.

Utiliser le lupin blanc comme engrais vert

Du fait de la présence de rhizobiums symbiotiques dans des nodules racinaires, le lupin blanc est fixateur d’azote atmosphérique. Les bactéries symbiotiques transforment cet élément en molécules métabolisables par les végétaux. Le lupin blanc enrichit donc la terre en azote.

Lupinus albus utilisé en engrais vert est semé en automne dans les régions aux hivers doux, ou au printemps dans les climats plus rudes. Il est alors planté en inter-culture (entre 2 cultures à récolter). Les semis sont de croissance rapide, en 2 à 3 mois les plantes sont bien développées. Pour maintenir le maximum de richesse dans le sol, seules les parties aériennes du lupin sont coupées tandis que les racines sont laissées à se décomposer dans la terre, libérant ainsi l’azote assimilable.

Le lupin blanc s’utilise aussi en culture inter-rang : au milieu des vignes, du blé ou des oliviers, par exemple.

Ces techniques agricoles peuvent être adaptées à plus petite échelle au potager.

Le lupin blanc, plante comestible

Dans de nombreuses régions du globe, le lupin a son importance dans l’alimentation, ce sont notamment les graines qui sont consommées, contenant protéines et glucides, avec une part modérée en graisses. Cette source de nourriture est d’autant plus intéressante, que le lupin blanc supporte les environnements difficiles : sol salé, trop pauvre, trop acide…

La graine du lupin renferme des alcaloïdes toxiques pour l’homme. Plus son gout est amer, plus les alcaloïdes y sont concentrés. En trempant les graines 2 à 3 jours dans une eau souvent renouvelée, ces alcaloïdes se diluent et la graine perd sa nocivité. Cependant des cultivars de lupin blanc appelés lupins doux, sont sélectionnés pour être dépourvus de ces toxines : le cultivar ‘Kiev’, par exemple.

Lupin blanc en tant que plante médicinale

Lupinus albus est entre autres une plante antibiotique désinfectante ; sa farine est parfois utilisée pour soigner les infections de peau, faire murir les furoncles. Il joue aussi un rôle de vermifuge.

Espèces et variétés de Lupinus

Environ 200 espèces dans ce genre

  • Lupinus mutabilis, le lupin changeant
  • Lupinus luteus, le lupin jaune
  • Lupinus nanus, le lupin de Douglas
  • Lupinus constancei, une espèce rare et naine
  • Lupinus arboreus, le lupin en arbre
  • Lupinus polyphyllus, le lupin des jardins, espèce à l’origine des lupins de Russel
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Les jardins du Quai Louis Blanc (72) Les jardins du Quai Louis Blanc (72)

Entre histoire et modernité... Si la ville du Mans est plus connue pour ses spécialités culinaires ou sa course de 24 heures, c’est aussi une ville riche en histoire. Le vieux Mans, la...

Le mur végétal par Patrick BLANC Le mur végétal par Patrick BLANC

Véritable fresque vivante, le mur végétal imaginé par Patrick BLANC est basé sur une nouvelle technique de culture qui permet de végétaliser n'importe quelle surface verticale en s'affranchissant...

La larve du hanneton (vers blanc) La larve du hanneton (vers blanc)

Souvent présente dans la terre du potager ou même dans le compost, la larve de hanneton s'avère d'une voracité hors norme. Les dégâts sont alors conséquents. Voyons comment la reconnaître et...

Le lupin indigo, Baptisia australis Le lupin indigo, Baptisia australis

Thierry DENIS de la pépinière LES JARDINS DU MORVAN nous présente le Baptisia australis, une espèce de lupin Le Baptisia australis est une espèce de lupin qui comme tous les lupins pousse...

Vos commentairesAjouter un commentaire