Héliconia rostré, Pince de homard

Héliconia rostré, Heliconia rostrata, Pince de homard

Botanique

N. scientifique Heliconia rostrata
Famille Héliconiacées
Origine Amérique centrale et du Sud, Caraïbe
Floraison toute l'année
Fleurs bractées de couleur vives jaunes et rouges avec une touche de vert en bordure, petites fleurs ridicules
Typefleurs
Végétationvivace à rhizomes
Feuillage persistant
Hauteurde 1 à 6 m

Planter et cultiver

Rusticité 10°C minimum, 18°C toute l'année
Exposition soleil, mi-ombre
Solriche, drainé
Acidité neutre à légèrement acide
Humidité normal à légèrement humide
Utilisationbac, véranda, serre chaude, fleurs coupées de longue durée
Plantationprintemps
Multiplicationsemis au chaud ou division de la souche au printemps
Sensibilité les cochenilles, les araignées rouges
Héliconia rostré, Heliconia rostrata, Pince de homard

Heliconia rostata, l’héliconia pince de homard, est une plante vivace persistante appartenant à la famille des Héliconiacées, bien qu’il fut classé au préalable chez les Musacées (bananiers). C’est une plante tropicale de forêt humide, distribuée en Amérique centrale et du Sud, et dans quelques iles tropicales alentour. Les pinces de homard font de jolies plantes d’intérieur que l’on peut éventuellement estiver à l’extérieur. Bien que parfois de floraison capricieuse, elles sont solides et montrent un très beau feuillage.

Description de l’héliconia rostré

Heliconia rostrata est une plante rhizomateuse qui développe de multiples tiges. Ces tiges constituées de longues gaines foliaires, ce sont des stipes comme chez le bananier. Les limbes sont amples, allongés et pleins, d’un beau vert bleuté, portés par un long pétiole. En climat tropical, les stipes mesurent ente 1 et 6 m de hauteur, en culture en tant que plante d’intérieur, les pinces de homard dépassent rarement le mètre.

Les fleurs émergent à l’apex des tiges, sur de longues bractées cireuses et coriaces, très décoratives, car si les fleurs sont petites et jaunes, les longues bractées en échelle sont vivement colorées de jaune, rouge/rose et vert. Elles sont très utilisées en tant que fleurs coupées, se conservant 3 semaines à 1 mois en vase. Ces fleurs sont fécondées par les colibris.

Comment cultiver Heliconia rostrata ?

Pour être beau, L’héliconia pince de Homard demande de la chaleur et de l’humidité atmosphérique. Il aime une température supérieure à 18 °C (15 °C minimum en cours de croissance) et peut être sorti dans le jardin en été à partir du moment où les nuits ne sont plus trop fraiches. Il est exposé à une lumière vive sans soleil direct, sauf éventuellement le matin et le soir.

Il nécessite un sol riche et humifère, aéré, par exemple un terreau de bonne qualité. Pour qu’il montre une croissance luxuriante, il demande des arrosages réguliers à l’eau douce, à chaque fois que la terre est sèche en surface (généralement une fois par semaine) mais sans laisser d’eau stagner dans la soucoupe ou le cache-pot. Tous les 15 jours, un apport d’engrais liquide nourrit sa croissance, il peut être encore complété par un engrais à libération lente dans la terre ; c’est ce qui va permettre la mise à fleurs de cette plante un peu gourmande.

L’héliconia rostré a besoin d’une atmosphère humide (entre 50 et 80 % d’humidité), sans cela le contour de ses limbes se dessèche. Il peut être brumisé, entouré d’autres plantes souvent arrosées pour créer un microclimat plus humide, ou posé sur un plateau de billes d’argile et d’eau.

L’hiver est une période de repos sous nos latitudes ; le sol peut sécher davantage, les arrosages sont beaucoup plus limités. La température est tolérée plus basse, jusqu’à 10 ° C.

Comment multiplier l’héliconia rostré ?

Les rhizomes peuvent être divisés lors du rempotage printanier, avant la reprise de la végétation.

Le semis est possible à la chaleur et à l’étouffée

Le saviez-vous ?

Les héliconias sont pollinisés par les colibris ou oiseaux-mouches qui sont attirés par leurs nectars

Espèces et variétés de Heliconia

Le genre comprend plus de 100 espèces à rhizomes

  • Heliconia rostrata l'espèce type
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Balisier des Caraïbes, Heliconia caribaea Balisier des Caraïbes, Heliconia caribaea

Reconnaissable entre tous avec sa fleur aplatie d'un rouge tirant sur l'orange, le balisier des Caraïbes fait le bonheur des touristes de passage sur les îles lointaines. Il faut dire[...]

Oiseau de paradis, Strélitzie, Strelitzia reginae Oiseau de paradis, Strélitzie, Strelitzia reginae

L'oiseau de paradis... voilà un nom qui laisse rêveur ! Un nom qui provient de la forme curieuse de ses fleurs, semblables à une tête d'oiseau. Cette particularité fait de[...]

Oiseau du paradis blanc, Strelitzia nicolai Oiseau du paradis blanc, Strelitzia nicolai

Strelitzia nicolai est un parent proche de Strelitzia reginae, l'oiseau de Paradis. C'est une plante vivace herbacée de très haute taille, puisque dans son milieu d'origine elle peut atteindre 10[...]

Oiseau du paradis sans feuille, Strelitzia juncea Oiseau du paradis sans feuille, Strelitzia juncea

Moins connu que son célèbre cousin l'oiseau de Paradis, Strelitzia juncea est pourtant tout aussi ornemental. Une plante à découvrir... Une belle Sud Africaine Strelitzia juncea fait partie de la...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Bettina Bonello
    Je vis au Mexique. Ce sont des plantes frequentes ici. Je peux me renseigner pour savoir si je peux en envoyer en France.
    Répondre à Bettina Bonello
    Le 19/05/2012 à 04:51
  • Marie-claire Ladreyt
    Comment me procurer un "heliconia rostré" en plante, et un frangipanier ! Merci.
    Répondre à Marie-claire Ladreyt
    Le 17/05/2012 à 16:09