A LA UNE »
Histoires de Frêne

Hypericum Hidcote, Millepertuis arbustif, Millepertuis doré

Le millepertuis 'Hidcote' est un millepertuis arbustif au port naturellement arrondi des plus satisfaisants. Ni taille ni soins particuliers ne sont nécessaires pour profiter de son abondante floraison.

Hypericum Hidcote, Millepertuis arbustif, Millepertuis doré, Hypericum patulum 'Hidcote'

Botanique

N. scientifique Hypericum patulum 'Hidcote'
Synonymes Eremanthe pathula, Comana pathula, Hypericum argyi
Origine Est de l'Asie
Floraison juillet à septembre
Fleurs jaune
Typearbuste ornemental
Végétationarbustive
Feuillage tout à fait persistant jusqu'à -5 °C
Hauteur0.90 à 1 m 50

Planter et cultiver

Rusticité très rustique, jusqu'à -20 °C
Exposition ensoleillée, mi-ombre, ombre claire
Soltolérant
Acidité moyennement acide à moyennement basique
Humidité un peu frais
Utilisationen isolé, en haie, ou large bordure
Plantationautomne jusqu'en avril
Multiplicationboutures, semis
Hypericum Hidcote, Millepertuis arbustif, Millepertuis doré, Hypericum patulum 'Hidcote'

Hyperycum patulum, le millepertuis arbustif ou millepertuis doré est plus connu en horticulture sous le nom Hyperycum ‘Hidcote’. Il appartient à la famille des Hypéricacées. C’est un bel arbuste rond originaire d’Asie. On le croit plus précisément originaire du Sichuan en Chine, croissant au bord des routes comme dans les ravines, parfois à haute altitude. Il s’est plus largement répandu en Asie au fil des siècles, souvent cultivé en raison de sa beauté. Il est présent chez nous sous l’appellation millepertuis ‘Hidcote’, une forme propagée à partir de celle du manoir de Hidcote.

Hypericum Hidcote est l’arbuste idéal pour les amateurs de fleurs jaunes : beau, florifère, facile à cultiver et à transplanter, non envahissant.

Description du milllepertuis arbustif

Hypericum patulum Hidcote est un arbuste au feuillage persistant quand les hivers ne sont pas trop froids. Il forme un arbuste aux jeunes branches rayonnantes et assez souples, un peu plus large que haut, d’une hauteur maximale de 1,50 m. Ses jeunes branches sont quadrangulaires, puis s’arrondissent en s’endurcissant. Elles portent des feuilles sur les 4 côtés, donc disposées avec une régularité graphique. Ces feuilles lancéolées sont épaisses et vert sombre. La forme naturelle en dôme régulier, dense et bien arrondi est mise en valeur lors de la floraison estivale, quand un grand nombre de fleurs sont réparties sur les bouts des branches.

Les fleurs du millepertuis doré sont en coupe large de 4 à 6 cm : 5 pétales d’un jaune chaleureux entourent un cercle de 50 à 70 étamines, aussi longues que les pétales chez l’espèce chinoise, et peut-être un peu plus courtes chez ‘Hidcote’. Ces fleurs sont bisexuées, nectarifères et mellifères, et se transforment en petits fruits.

Comment cultiver le millepertuis arbustif Hidcote ?

Hypericum patulum est un arbuste sans histoire, très facile à cultiver. Il est particulièrement tolérant sur la nature du sol, tant que celui-ci n’est ni excessivement acide ni trop calcaire et qu’il ne se dessèche pas en été. Il accepte l’ombre, le plein soleil ou la mi-ombre, sachant qu’il est plus florifère avec du soleil et que ses fleurs semblent plus lumineuses à l’ombre. Le plein soleil en région chaude est cependant déconseillé. Il est rustique jusqu’à -20 °C, mais peut perdre ses feuilles à partir de -5 °C.

Le millepertuis doré est planté de préférence entre octobre et avril : il faudra l’arroser la première année pendant les mois les plus secs. Transplanté plus tard en saison, c’est plus compliqué, car il aura besoin d’arrosages rigoureusement suivis et nombreux : la motte de racines ne doit pas sécher. 

Hypericum patulum croit environ de 40 cm par an. Il prend naturellement sa belle forme arrondie si on lui laisse suffisamment d’espace : une surface au sol d’un minimum de 1,80 m  de diamètre.

Cependant, si on veut le garder en boule moins large, il peut être taillé de 1/3, car il se régénère facilement.

Très sage, il ne stolonise pas, ne rampe pas, et ne se ressème pas (ou peu) spontanément. C’est un arbuste de longue vie qui se rajeunit facilement lorsqu’il devient trop imposant.

Comment multiplier Hyperycum patula ?

Les graines du millepertuis arbustif germent tranquillement au printemps à 10 °C.

Les boutures sont de reprise assez facile. On peut le bouturer à partir de rameaux semi-lignifiés à talon de 10/12 cm en juillet/aout, en pot couvert, ou à partir de boutures lignifiées, à talon, en octobre novembre  et directement en pleine terre.

Espèces et variétés de Hypericum

400 espèces dans ce genre, annuelles, vivaces ou arbustives

  • Hypericum calycinum, un excellent couvre-sol
  • Hypericum perforatum, le millepertuis commun médicinal

et nombreuses variétés :

  • Hypericum x inodorum, plante semi-arbustive à jolis fruits
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Millepertuis inodore, Hypericum x inodorum Millepertuis inodore, Hypericum x inodorum

Hypericum x inodorum, le millepertuis inodore, est une plante semi-arbustive de la famille des Hypéricacées. C'est un hybride entre deux espèces : Hypericum androsaemum X Hypericum hircinum. Cet...

Millepertuis, Hypericum Millepertuis, Hypericum

Qui dit millepertuis pense d'abord à ses fleurs jaune vif à la générosité exemplaire qui durent toute la belle saison sans efforts d'arrosage ou de suppression des parties fanées ![...]

Févier d'Amérique doré, Févier sans épine doré, Gleditsia triacanthos f. inermis 'Sunburst' Févier d'Amérique doré, Févier sans épine doré, Gleditsia triacanthos f. inermis 'Sunburst'

Glesitsia triacanthos f. inermis 'Sunburst', le févier d'Amérique doré est un arbre caduc ornemental appartenant à la famille des Fabacées. Gleditsia triacanthos est originaire du sud et de l'est...

Euphorbe Diamond Frost, Euphorbia hypericifolia 'Diamond Frost' Euphorbe Diamond Frost, Euphorbia hypericifolia 'Diamond Frost'

Euphorbia hypercifolia, l'euphorbe à feuilles de millepertuis est une plante subtropicale appartenant à la famille des Euphorbiacées. L'euphorbe à feuilles de millepertuis est plutôt un complexe de...

Vos commentairesAjouter un commentaire