Volubilis bleu, Ipomée bleu

Fleur du Volubilis bleu, Ipomée bleu, Ipomea indica

Botanique

Nom latin  : Ipomea indica
Synonymes  : Ipomea learii, Ipomea acuminata
Famille  : Convolvulacées
Origine  : Amérique du sud, naturalisée ailleurs
Période de floraison : Juin à octobre
Couleur des fleurs  : bleu
Type de plante : plante grimpante
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 3 à 10 m

Planter et cultiver

Rusticité  : peu rustique, -4°C
Exposition  : ensoleillée
Type de sol : tolérant, riche
Acidité du sol  : ph acide à neutre
Humidité du sol  : normal
Utilisation : haie, palissade, pergola, véranda
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : semis, marcottage

Le volubilis bleu, Ipomea indica, est une vigoureuse liane vivace, dont l’origine n’est pas claire, du fait de sa naturalisation dans presque toutes les régions tropicales ou subtropicales. Peu rustique, elle est à considérer comme une plante méditerranéenne, car en zone tempérée plus fraiche, l’ipomée bleu gèle et sera utilisée soit comme plante de véranda, soit en tant qu’annuelle.

Dans les régions peu gélives, l’ipomée bleue est si exubérante, qu’il faut parfois la limiter. En Australie où elle a été introduite, elle est considérée comme une plante invasive. En dehors de sa vigueur parfois débordante, cette plante grimpante est remarquable par sa floraison prolongée, et son feuillage vert frais qui apporte au jardin une réelle touche d’exotisme.

Description du volubilis bleu

Cette ipomée vivace montre des lianes volubiles souples de plusieurs mètres s’enroulant autour du moindre support à leur contact. Les longues tiges portent des feuilles alternes au long pétiole, large de 15 à 18 cm, soit en forme de cœur, soit trilobées. Sa croissance est très rapide, et demande à être maitrisée. Chaque branche proche de la terre est capable de s’enraciner : le marcottage est facile.

Les fleurs sont issues de l’aisselle des feuilles, ce sont de grandes trompettes de pétales soudés, bleues, faisant 8 à 10 cm de large. Les fleurs sont nombreuses, bien bleues le matin, elles s’éclairent de rose violacées, puis fanent. Ces fleurs d’un jour se succèdent sans discontinuer jusqu’à l’automne.

La fécondation par les insectes produit une capsule de quelques grosses graines noires ; cependant sous nos latitudes, l’ipomée vivace ne produit pas de graines. Les semis spontanés ne sont pas à craindre. Les jeunes tiges cassées produisent une sève laiteuse.

Comment cultiver l’ipomée bleue ?

Ipomea indica est une plante qui aime la chaleur, le soleil, la terre riche et un arrosage régulier.

Dans les régions méditerranéennes : Ipomae indica est vivace dans les régions peu gélives : les tiges aériennes gèlent à -4°C, la plante entière disparait avec une température inférieure. On la plante au printemps, en situation protégée du vent qui abime facilement les fleurs et les grandes feuilles. Pour être aussi exubérante, la plante demande un sol riche en terreau, éventuellement des apports d’engrais, et un arrosage régulier. Il ne faut pas hésiter à rabattre toutes les tiges trop longues à l’automne, ou partiellement si la plante déborde sur ses voisines en été. En effet les fleurs naissent sur les tiges nouvelles, la floraison n’en sera pas diminuée.

Dans les régions plus froides : Ipomea indica est utilisée comme annuelle. Elle peut être semée, en serre ou à l’intérieur, et mise en place au jardin quand il ne gèle plus. Elle se développe pendant l’été et disparait en hiver. Pour réussir le semis, les graines sont trempées une journée dans l’eau tiède, puis semée à 20-25 °c.

En véranda : le volubilis bleu fait une excellente plante de véranda que l’on peut conserver plusieurs années. Il faut lui apporter arrosages et engrais régulièrement.
Pour varier les couleurs, il existe quelques variétés horticoles, dont Ipomea indica ‘Zara Leander’ aux fleurs blanches teintées de rose.

Espèces et variétés de Ipomea

300 espèces dans ce genre, pour la plupart grimpantes. Autres espèces connues: Ipomea lobata, Ipomea coccinea, Ipomea batatas, la patate douce

Lire aussi
Interview d'Olivier de la pépinière du charbon bleu Interview d'Olivier de la pépinière du charbon bleu

Bonjour Olivier, pouvez-vous nous présenter votre entreprise ? La pépinière est née en 1999 dans le village de Chevrières, proche de Saint-Marcellin entre Grenoble et Valence. Les plantes vivaces,...

La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Leelith (Haute loire)
    Vous dites que sous nos latitudes l'ipomée vivace ne produit pas de graines. Hors celles que j'ai planté cette anne en jardinière dehors ( à 800 m d'altitude en haute loire) m'ont bien donné des graines d'ailleurs en réutilisant leur terre pour une plante d'intérieur la voilà joliment entourée de jeunes ipomées. Pourriez vous m'éclairer? Car si c'est "rare" je vais garder les graines précieusement.
    Répondre à Leelith
    Le 06/12/2016 à 02:00
  • Guy (PACA)
    Peut-on associer plusieurs ipomées de couleur ensemble dans un même pot au départ ?
    Répondre à Guy
    Le 12/08/2015 à 10:32
    Mamie fleure (Gironde)
    Bien sûr pas trop de graines dans le même pot !
    Répondre à Mamie fleure
    Le 08/10/2015 à 16:07