Aéonium tabuliforme

Aeonium tabuliforme
Aeonium tabuliforme

Botanique

Nom latin  : Aeonium tabuliforme
Famille  : Crassulacées
Origine  : Iles Canaries
Période de floraison : été
Couleur des fleurs  : jaune
Type de plante : plante grasse
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : feuilles épaissies, persistantes
Hauteur : 5 cm de hauteur et jusqu’à 50 cm de large

Planter et cultiver

Rusticité  : non rustique -12°C minimum
Exposition  : ombre lumineuse
Type de sol : drainant
Acidité du sol  : acide à neutre
Humidité du sol  : sec à normal
Utilisation : plante de rocaille hors-gel, plante d’intérieur
Plantation, rempotage : d’avril à août
Méthode de multiplication : semis

Aeonium tabuliforme est une plante grasse de la famille des Crassulacées. Ce célèbre aeonium très plat et très large est originaire des Iles canaries : il y croît souvent à la vertical, sur les falaises volcaniques.

Ce très bel aeonium se cultive facilement en plante d’intérieur, les conditions de la maison correspondent assez bien à ses besoins, mais c’est une plante de vie brève, qui vit en moyenne 2 à 3 ans.

Description d’Aeonium tabuliforme

Aeonium tabuliforme forme une rosette de feuilles très plate de seulement de quelques cm de hauteur, mais s’élargissant jusqu’à 50 cm de diamètre. Elle apparait alors comme une assiette, dont les feuilles vert pâle, plates et ciliées dessinent un motif géométrique en spirale. Les feuilles sont bien moins épaisses que pour la plupart des plantes grasses. L’assiette de feuilles s’élargit avec l’âge, avec une petite dépression au niveau du bourgeon central.

Après 2 à 4 années de culture la rosette plate se modifie : le centre de la plante s’épaissit, signe que l’aéonium tabuliforme entre en phase de floraison. La plante est monocarpique, elle va fleurir, assurer sa descendance par une production de graines, puis mourir. La hampe florale s’élève sur 50 cm. Très ramifiée, elle se couvre de petites fleurs jaunes en étoile.

Culture d’aéonium tabuliforme

Aeonium tabuliforme demande une température moyenne de 20 à 30 °C en été et se maintient entre 12 et 15°C en hiver. Elle se cultive dans un mélange drainant, par exemple 1/3 de sable non calcaire, 1/3 de terreau et 1/3 de terre de jardin non calcaire ou de tourbe. La plante aime à être arrosée à l’eau douce toute l’année, tout en laissant presque sécher le mélange entre deux arrosages. L’eau ne doit jamais être en contact avec le dessus de la rosette, car cette rosette de feuilles serrées pourrit au contact de l’eau.

Sur ses falaises naturelles, la plantes est plaquée à la verticale, en culture Aeonium tabuliforme peut être aussi adossé à la verticale, les racines se développant entre deux pierres, ce qui évite le problème de l’eau dans le cœur de la rosette. Aeonium ne supporte pas le soleil direct qui le brule. Il est maintenu dans une ombre lumineuse.

Comment multiplier l’Aeonium tabuliforme ?

La nature veut que cette espèce d’aeonium monocarpique ne compte que sur les graines pour assurer sa descendance. Il produit de nombreuses et fines graines, qui germent facilement. Cependant en culture, si l’Aeonium tabuliforme fleurit à l’intérieur, il ne faut pas hésiter à le polliniser au pinceau pour assurer le rôle les insectes, afin d’obtenir de nombreuses graines. Lorsque les minuscules fruits sont secs, les graines sont matures et peuvent être semées tout de suite, ou conservée au frais et au sec jusqu’au printemps suivant. Les graines sont semées en surface d’un mélange de tourbe, de sable, et de terreau. Le semis est maintenu humide et entre 20 et 25°C, sans soleil direct dans un endroit aéré. Les plantules doivent apparaitre en 1 à 2 semaines. Après la germination, le semis est conservé plus au sec, mais arrosé dès que la terre semble sécher.

La bouture de feuille est possible, mais difficile. Les feuilles de base sont décrochées délicatement de la tige, il faut qu’elles soient entières, ce qui n’est pas évident ! Les feuilles produisent parfois de petites racines et une rosette en 1 mois lorsqu’elles sont conservées sur un mélange à cactée humide et recouvert de film plastique. L’atmosphère doit rester très humide. Cependant même ainsi, les feuilles, déjà programmées pour la mise en graines, démarrent parfois pour former une minuscule hampe florale et mourir.

Espèces et variétés de Aeonium

Le genre comprend une trentaine d'espèces
Aeonium nobile, une rosette géante et épaisse
Aeonium arboreum, espèce arborescente très décorative

Nos fiches
Lire aussi
Les dangers du jardinage Les dangers du jardinage

Gare aux outils de jardinage que nous laissons souvent traîner ici ou là, lorsque l'on a des enfants. Savez-vous que ce type d'accident est parmi les plus courant en France. Bien évidemment , on...

Le jardinage urbain Le jardinage urbain

Marre de la grisaille de nos villes ! Qu’à cela ne tienne, pourquoi ne pas créer un jardin sur le balcon, la terrasse ou même sur le toit des immeubles. Les citadins ont besoin de ce retour à...

Le jardinage avec les enfants Le jardinage avec les enfants

Le contact des enfants à la nature est spontané et intuitif. Naturellement portés à aller à la découverte des petites bêtes, des plantes, de l’eau et de la terre, les enfants éprouveront un...

La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale ! La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale !

Des grenades, des bombes... Voilà un artillerie bien lourde qui pourrait causer quelques dégâts si elle n'était destinée à fleurir nos villes de manière secrète et révolutionnaire. Focus sur les «...

Vos commentairesAjouter un commentaire