Flamboyant bleu, Jacaranda bleu

Le flamboyant bleu est un arbre exotique et populaire, cultivé partout où l’hiver est doux. La Côte d’Azur et les départements d’outre-mer peuvent accueillir cet arbre florifère et de croissance rapide.

Flamboyant bleu, Jacaranda bleu, Jacaranda mimosifolia

Botanique

N. scientifique Jacaranda mimosifolia
Synonymes Jacaranda acutiloba, Jacaranda chelonia, Jacaranda ovalifolia
Famille Bignoniacées
Origine Brésil, Paraguay, Uruguay, Bolivie, Argentine
Floraison de la fin d'hiver jusqu'au début de l'été
Fleurs bleu
Typearbre à fleurs pour climat méditerranéen
Végétationarborée
Feuillage caduc
Hauteur10 à 20 m

Planter et cultiver

Rusticité peu rustique, jusqu'à -7 °C
Exposition soleil à mi-ombre
Solriche et drainant
Acidité acide à neutre
Humidité frais à normal
Utilisationarbre en isolé
Plantationprintemps
Multiplicationsemis, bouturage
Flamboyant bleu, Jacaranda bleu, Jacaranda mimosifolia

Le flamboyant bleu, Jacaranda mimosifolia, est un arbre exotique et populaire, cultivé partout où l’hiver est doux. La Côte d’Azur et les départements d’outre-mer peuvent accueillir cet arbre florifère et de croissance rapide ; il demande juste à être correctement taillé pour devenir splendide.

Jacaranda mimosifolia, le jacaranda bleu ou flamboyant bleu est un arbre caduc de taille moyenne, appartenant à la famille des Bignoniacées comme la bignone ou le Paulownia. Il est originaire d’Amérique du Sud, mais est si vigoureux et si florifère, qu’il est aujourd’hui cultivé partout où c’est possible : en effet, impossible de rester insensible à son impressionnante floraison bleu lavande.   Ce spectacle est cependant réservé aux climats peu gélifs.

Description du flamboyant bleu

Le flamboyant bleu est un arbre de croissance plutôt rapide. S’il peut dépasser les 20 m dans sa région natale, en culture, il sera généralement limité à une douzaine de mètres en hauteur, ne serait-ce que parce qu’il est sensible au vent.

Il produit un tronc assez court et porte une couronne régulière conique à arrondi. Ses grandes feuilles sont composées ; elles mesurent de 25 à 50 cm de long et sont formées d’une multitude de folioles velues.

La floraison est longue, parfois en 2 vagues, l’une en fin d’hiver et la seconde en fin de printemps et début d’été. Les fleurs sont groupées en panicule large de 20 à 30 cm. Les fleurs, assez grandes, sont tubulaires et irrégulières, s’ouvrant sur 5 lobes courts et arrondis. Elles sont bleu lavande et très abondantes. Particulièrement mellifère, le jacaranda bleu est pollinisé par les abeilles et les bourdons ; il produit ensuite de nombreux de fruits qui prennent la forme d’une petite coquille d’huître, qui sèchent et s'ouvrent pour libérer de nombreuses petites plates.

Comment cultiver le flamboyant bleu ?

Bien qu’il soit rustique jusqu’à -6 °C, voire -12 °C ponctuellement sur les sujets âgés, Jacaranda mimosifolia souffre des gelées à partir de -4 °C, qui détruit une grande partie de bourgeon de fleurs. Au-delà, des branches même peuvent être touchées. Cependant, le jacaranda bleu se régénère assez facilement ; un recépage complet par le gel permet même d’obtenir un feuillage exotique très ample, mais pas de fleurs.

Il apprécie une terre riche et drainante, mais surtout, en bonne espèce tropicale, qui ne se dessèche pas en été. Donc une culture sur la Côte d’Azur oblige à lui offrir des apports d’eau supplémentaires en été. Il a besoin d’une exposition ensoleillée, protégée des vents violents. Par contre, le flamboyant bleu supporte la pollution atmosphérique.

Il sera merveilleusement mis en valeur sur une pelouse ou le tapis de fleurs tombées ne gêne pas, mais produit au contraire un effet miroir (comme s’il se mirait dans l’eau).

Taille et forme du jacaranda bleu

Lorsque le jacaranda bleu est jeune, il doit être formé de manière à être adapté à son emplacement : forme parasol avec un tronc à hauteur d’homme, étêté plus bas ou multitroncs dès la base, selon les goûts. Étêter pour l’obliger à se ramifier à hauteur d’homme est sans doute la forme la moins encombrante, mais la mi-hauteur permet d’admirer ses fleurs de plus près.

Ensuite, vous devrez veiller à ne conserver que quelques branches charpentières solides qui équilibrent l’arbre : en effet, cet arbre est cassant, donc fragile au vent violent.

Une fois formé le Jacaranda mimosifolia, autant que possible, ne sera plus vraiment taillé (sauf pour ôter le bois mort). Ses branches s’allongent pour cascader vers le bas dans un spectacle magnifique. Par contre, une taille du branchage, très bien supportée au demeurant, produit un effet balais de sorcière beaucoup moins esthétique.

Comment multiplier le flamboyant bleu ?

Les graines germent très facilement après avoir connu une période de froid (entre 0 et 4 °C). Elles sont semées en automne et germent durant le printemps.

Les boutures de bois mures ou semi-lignifiées sont possibles, en fin d’été ou en automne.

Espèces et variétés de Jacaranda

Une cinquantaine d’espèces dans ce genre

Lire aussi
Volubilis bleu, Ipomée bleu, Ipomoea indica Volubilis bleu, Ipomée bleu, Ipomoea indica

Le volubilis bleu, Ipomoea indica, est une vigoureuse liane vivace, dont l'origine n'est pas claire, du fait de sa naturalisation dans presque toutes les régions tropicales ou subtropicales. Peu...

Mouron de Monnellus, Mouron de monel, Anagallis bleu, Mouron bleu, Lysimachia monellii Mouron de Monnellus, Mouron de monel, Anagallis bleu, Mouron bleu, Lysimachia monellii

Anagallis monellii, le mouron de monel, ou encore mouron bleu est une petite plante vivace à vie brève d'origine méditerranéenne. Le mouron de monel appartient à la famille de Primulacées.[...]

Palmier bleu du Mexique, Brahea armata Palmier bleu du Mexique, Brahea armata

Palmier idéal à isoler sur une pelouse dans les régions où le climat reste doux, le palmier bleu du Mexique est un sujet ornemental de premier ordre. Un palmier bleu Le palmier[...]

Palmier nain bleu, Chamaerops humilis var cerifera Palmier nain bleu, Chamaerops humilis var cerifera

Chamareops humilis var cerifera, le palmier nain bleu, est une variété de l'espèce Chamareops humilis, le palmier de méditerranée. Il appartient à la famille des Arécacées. Le palmier nain bleu[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Lisette (Loiret (forêt d'Orléans))
    Merci pour votre réponse J'ai lu que la floraison ne se fera que dans 10 ans
    Répondre à Lisette
    Le 18/08/2020 à 15:36