Souci

Fleur de souci, Calendula officinalis

Botanique

N. scientifique Calendula officinalis
Origine Europe
Floraison d'avril aux gelées
Fleurs jaune, orange
Typefleur
Végétationannuel
Feuillage caduc
Hauteurjusqu'à 70 cm, selon les variétés
Toxicitéles fleurs et les boutons floraux sont comestibles

Planter et cultiver

Rusticité gélif
Exposition soleil, mi-ombre
Solordinaire
Acidité neutre
Humidité normal
Utilisationbordure, massif, rocaille, fleurs coupées
Plantationprintemps
Multiplicationsemis en place en avril
Sensibilité l'oïdium
Fleur de souci, Calendula officinalis
Souci, Calendula officinalis
Calendula officinalis souci de mon jardin
Souci officinal (Calendula officinalis) photographié au domaine du château de Chamarande, dans une prairie naturelle créée pour les insectes butineurs

Portant mal son nom, le souci est une plante à la couleur fort gaie qui, bien loin d'attirer les problèmes, repousse les parasites au potager et soulage les petit problèmes de santé.

Une plante aux coloris flamboyants

Le souci, Calendula officinalis, est une plante annuelle de taille moyenne (entre 40 et 60 cm selon les espèces) faisant partie de la famille des Astéracées. Son beau feuillage vert vif laisse apparaître des fleurs aux coloris éclatants de juin aux premières gelées. La couleur des pétales et du cœur se décline du jaune pâle à l'orange flamboyant.

Le souci est très utile dans les bordures et les massifs auxquels il apporte une note de gaieté surtout lorsqu'il est planté en vaste groupes. Sur un balcon, il fera merveille en jardinières accompagné par exemple de surfinias blancs ou à l'arrière plan de pourpiers multicolores. Sa tenue en vase en fait une fleur à couper excellente en bouquets, un avantage de plus pour cette plante au charme incontestable.

Une plante sans souci !

Le souci n'est pas difficile à cultiver.

Plantez-le au soleil ou à la mi-ombre dans une terre drainée. Le souci tolère les sols passablement fertiles, même un peu calcaires et supporte la pollution et les embruns.

Une fois bien installé, il n'est pas très gourmand en eau et peut se contenter d'un arrosage copieux par semaine en pleine terre si la chaleur n'est pas écrasante.

En pot, l'évaporation étant plus rapide, il sera nécessaire d'arroser le souci plus souvent et de faire quelques apports d'engrais pour le voir fleurir plus longtemps et plus abondamment. L'entretien se limite ensuite à la taille des fleurs fanées à la fois pour des raisons esthétiques mais aussi pour induire la formation de nouveaux boutons. Seul bémol, le souci est sensible à quelques maladies cryptogamiques si le sol est mal drainé ou en cas d'arrosages trop copieux sur le feuillage. Pensez à pulvériser du purin de prêle sur la plante tous les quinze jours de manière préventive.

Multiplication du souci

Le souci doit être semé en place, à partir d'avril jusqu'au mois de juin pour échelonner les floraisons. Un éclaircissage des plantules sera alors nécessaire pour ne garder qu'un plant vigoureux tous les 10 à 15 cm.

En automne, laissez les graines se former : vos soucis se ressèmeront d'eux-même !

Propriétés spécifiques

Le souci émet une substance faisant fuir les insectes, ce qui en fait une plante idéale à installer au potager.

Plante médicinale aux multiples vertus, Calendula officinalis possède des propriétés astringentes, purifiantes, cicatrisantes, fongicides et anti-inflammatoires. En usage externe, elle soigne les problèmes dermatologiques tels que l'acné, les coups de soleil, les petites blessures et les champignons. En usage interne, elle traite les troubles digestifs et sert de dépuratif du foie et de la vésicule. Cette plante est aussi connue pour réguler le cycle menstruel et pour atténuer les douleurs dues aux règles.

Espèces et variétés de Calendula

Le genre comprend une vingtaine d'espèces

  • Calendula officinalis 'Baby orange' aux fleurs doubles
Lire aussi
Souci d'eau, Populage, Caltha palustris Souci d'eau, Populage, Caltha palustris

Illuminant les zones peu profondes du bassin de sa floraison dorée très précoce, le souci des marais est une plante facile à cultiver.

Céleri perpétuel, Livèche, Ache des montagnes, Levisticum officinalis Céleri perpétuel, Livèche, Ache des montagnes, Levisticum officinalis

Le céleri perpétuel, Livesticum officinalis, encore appelé livèche ou ache des montagnes est une plante vivace appartenant à la famille des Apiacées, les ombellifères, au même titre que l'angélique...

Guimauve, Mauve officinale, Althaea officinalis Guimauve, Mauve officinale, Althaea officinalis

Althaea officinalis, appelée couramment guimauve ou mauve officinale, est une plante vivace de la famille des Malvacées. La guimauve est une plante originaire d'Europe et d'Asie occidentale, et se...

Fumeterre officinale, Herbe à jaunisse, Fiel de terre, Herbe à la veuve, Pisse-sang, Fumaria officinalis Fumeterre officinale, Herbe à jaunisse, Fiel de terre, Herbe à la veuve, Pisse-sang, Fumaria officinalis

La fumeterre (Fumaria officinalis) est une plante annuelle faisant partie de la famille des Papavéracées. Envahissante, elle colonise les champs de céréales, les potagers, les grandes cultures,...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Bryan Defre
    Hop au jardin
    Répondre à Bryan Defre
    Le 30/06/2013 à 20:32
  • Marie Noëlle Depardieu Strhan
    Je vais essayer le semls contre les maladies
    Répondre à Marie Noëlle Depardieu Strhan
    Le 09/05/2013 à 16:18
  • Roberte Tuulaki
    Je me suis coupée légèrement, et comme je suis "sous kardégic" , lorsque je me blesse, le sang suinte toute la journée...J'ai pris une feuille de calendula officinalis, je l'ai triturée entre mes doigts, j'a
    Répondre à Roberte Tuulaki
    Le 08/09/2012 à 09:39