Meliosma pinnata var oldhamii

Meliosma pinnata var Oldhamii au jardin botanique de Strasbourg

Botanique

Nom latin  : Meliosma pinnata var oldhamii
Synonyme  : Meliosma oldamii (Miq ex Maxim)
Origine  : Chine
Période de floraison : juin
Couleur des fleurs  : blanc
Type de plante : arbre
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 20 m

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique -12°C
Exposition  : soleil à mi-ombre
Type de sol : sol humifère
Acidité du sol  : légèrement acide à neutre
Humidité du sol  : frais
Utilisation : isolé
Plantation, rempotage : novembre à mars
Méthode de multiplication : semis

Meliosma pinnata var oldhamii, parfois appelé plus simplement Meliosma oldhamii, est un arbre appartenant à la famille des Sabiacées, mais certains taxonomistes ont placés les Meliosma dans leur propre famille, les Méliosmacées. Ce genre est ancien puisque les espèces de Meliosma se retrouvent sous forme de fossile, dans des roches de plus de 120 millions d’Années. Meliosmia oldhamii est originaire de Chine, croissant dans les massifs forestiers des plaines ou des montagnes, mais aussi en milieux plus ouverts, en altitude ou au bord des rivières.

Meliosma pinnata var oldhamii est très peu connu en Europe, on peut le voir dans quelques jardins botaniques. Cependant certain pépiniéristes commencent à le proposer en culture. Cet arbre rare, est intéressant pour son beau feuillage qui se colore à l’automne, mais aussi sa multitude de fleurs et ses fruits décoratifs.

Description de Meliosmia oldhamii

Meliosma pinnata var oldhamii est un arbre qui pousse en hauteur lorsqu’il est jeune, puis devient presque plus large que haut ensuite. Si, dans ses contrées d’origine, il est capable d’atteindre 20 m de hauteur, en culture en Europe, il reste plus modeste (de 4 à 7 m) et forme une belle couronne arrondie.

Meliosma oldhamii montre un tronc très droit, gris, avec peu de relief. Le houppier s’étend facilement sur 6 à 8 m de large. Les feuilles sont grandes, longues de 15 à 30 cm, composées de multiples folioles étroits et ovales de 3 à 5 cm, d’une fine texture de papier. Les jeunes feuilles se développent avec une belle teinte bronze puis deviennent vert clair. Les feuilles sont caduques, et se parent d’une couleur dorée en automne. Les fleurs se développent au printemps à l’aisselle des feuilles. Les fleurs, agréablement parfumées, sont disposées en panicules de 15 à 30 cm de long, dressés au-dessus des branches. Les fleurs sont minuscules mais nombreuses, elles éclosent en juin. Elles ont la particularité de posséder un mécanisme pour expulser le pollen au loin, comme si les anthères explosaient. Les fruits, de petites drupes arrondies de 5 mm de diamètre, sont rouges, puis à noires à maturité.

Culture de Meliosma pinnata var oldhamii

Bien qu’il n’y ait encore que peu d’expériences culturales pour cette espèce en France, sa rusticité est entendue jusqu’à -12°C, et certain la donne pour -22°C. Un spécimen se développe au jardin botanique de Strasbourg.

Meliosma odhamii demande un sol profond et humifère, ainsi qu’une exposition ensoleillée à mi-ombre. Il est relativement indifférent à la composition du sol, si celui-ci n’est pas trop alcalin. En revanche Meliosma odhamii étant issus de milieux montagneux ou proches de cours d’eau, il convient de lui garder une bonne fraicheur au sol. Les courants d’air glacés en hiver sont susceptibles d’abimer les bourgeons à fleurs. Il sera donc plutôt planté à l’abri du vent froid.

L’arbre est planté à l’automne de préférence dans une fosse profonde, contenant un mélange de terre du jardin avec une part de terreau. La fraicheur au sol est conservée en été par un paillage organique épais, le temps que l’enracinement soit suffisamment profond.

Espèces et variétés de Meliosma

50 espèces dans ce genre
Meliosma herbetii, l’Aguacatillo, espèce persistante
Meliosma obtusifolia, appelé Cacaiollo en anglais
Meliosma veitchiorum, petit avec des énormes feuilles

Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Le retour du printemps pour notre plante exotique Le retour du printemps pour notre plante exotique

Cet article fait suite à la fiche Protéger efficacement une plante exotique en hiver ou nous avions pris comme exemple la protection d'un jeune bananier, que nous retrouvons ici... Au début du...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

Vos commentairesAjouter un commentaire