Plante à monnaie chinoise, Plante du missionnaire, Piléa à feuilles de pépéromia

Pilea peperomioides, la plante de monnaie chinoise, est une adorable plante d’intérieur succulente, extrêmement graphique, solide et très facile à cultiver. Elle est facile à multiplier aussi et tant mieux : dès qu’on la voit, on en convoite une bouture. Son histoire est extraordinaire !

Plante à monnaie chinoise, Plante du missionnaire, Piléa à feuilles de pépéromia, Pilea peperomioides

Botanique

N. scientifique Pilea peperomioides
Famille Urticacées
Origine Sud-est de la Chine
Floraison printemps
Fleurs vert/rose, insignifiante
Typesous-arbustive
Végétationvivace
Feuillage persistant
Hauteurjusqu'à 50 cm

Planter et cultiver

Rusticité 10° C, mais finalement sans doute rustique à quelques degrés sous zéro
Exposition ombre claire, mi-ombre, soleil non brûlant
Solterreau un peu tourbeux
Acidité légèrement acide à neutre
Humidité normal
Utilisationplante d'intérieur
Plantationprintemps
Multiplicationbouture, division
Plante à monnaie chinoise, Plante du missionnaire, Piléa à feuilles de pépéromia, Pilea peperomioides

Pilea peperomioides, la plante monnaie chinoise ou plante du missionnaire ou encore parfois appelée plante ovni, est une plante d’intérieur appartenant à la famille des Urticacées, tout comme les orties, bien qu’elle ne pique pas. Pilea peperomioides est originaire du sud de la Chine, présente au Yunnan et au Sichuan, vivant sur les rochers moussus, parfois à haute altitude là où il neige, jusqu’au contour de la ville de Dali, alors à basse altitude avec un climat plus chaud, où elle croit sous les arbustes et accrochée aux murs de pierre.

Pilea peperomioides est une plante succulente extrêmement populaire, car elle concilie une forme particulièrement originale et graphique, facile à reconnaître, très décorative et une simplicité de culture hors norme : l’histoire de sa culture en Europe et de sa détermination le démontre finalement très bien.

D’où ses nombreux noms d’usage cités au-dessus, auxquels s’ajoutent encore la plante pancake, le pilea porte-bonheur et bien sûr, en plus « botanique » : le piléa à feuilles de pépéromia.

Description de la plante monnaie chinoise

Pilea peperomiodes produit une tige rigide dressée, épaisse de 1 cm environ qui brunit et se lignifie à la base tandis que les feuilles du bas ont tendance à pâlir, jaunir puis tomber pour dégager un petit tronc sombre marqué de cicatrices foliaires. 

Cette tige porte des feuilles alternes, succulentes, dont le limbe forme un disque large de 10 cm (6 à15 cm), porté par de longs pétioles rigides, qui espacent ces disques verts très harmonieusement. Ces feuilles ont une tendance à s’orienter toutes vers la lumière.

Le piléa à feuilles de pépéromia dessine une superbe plante grasse, haute jusqu’à 50 cm, (éventuellement 80 cm) extrêmement décorative, graphique et même fascinante, puisque toute personne aimant les plantes la convoite immédiatement !

Et c’est d’autant plus aisé de faire plaisir à ses amis, que Pilea peperomioides produit plusieurs rejets chaque printemps, sortant de terre à quelques centimètres du tronc.

La floraison de Pilea peperomia en intérieur est plutôt rare

Les inflorescences apparaissent éventuellement au printemps. Les fleurs mâles et femelles sont séparées : elles sont minuscules, verdâtres à rosées, et apparaissent sur le même pied, mais sur des inflorescences différentes. En revanche, les inflorescences femelles sont beaucoup plus rares.

Petite curiosité : les fleurs mâles ont du mal à s’ouvrir, mais si on les tient dans la paume de la main ou si on les trempe dans l’eau tiède, elles expulsent des nuages de pollen, comme chez le piléa feu d’artifice (Pilea microphylla).

Au premier abord, la plante à monnaie chinoise ressemble à un pépéromia, notamment à Peperomia plybotrya.

Quelques variétés de plantes du missionnaire

  • Pilea Peperomioides ‘White Splash’ et ‘Sugar’ sont des versions horticoles dont les feuilles sont éclaboussées de petites tâches claires, montrant parfois une feuille vraiment panachée de blanc et vert clair.
  • Pilea peperomioides ‘Variegata’ ou ‘Mojito’ est finement tacheté de vert clair.

Comment cultiver la plante monnaie chinoise ?

Pilea peperomioides, particulièrement solide et tolérant, se cultive très facilement en plante d’intérieur, dans un pot de terreau de pH neutre ou à tendance acide (tourbeux). Donnez un peu de place autour du tronc, car à partir de 20 cm de hauteur de tige, le piléa à feuilles de pépéromia est capable de faire quelques rejets.

Cette jolie plante supporte l’ombre claire ou la mi-ombre, et même un peu de soleil direct, du moment qu’on ne la change pas d’exposition brutalement. Ses feuilles sont probablement plus larges en situation d’ombre claire.

L’arrosage est facile à gérer : la plante monnaie de Chine aime profiter d’une terre humidifiée, mais sans trop tremper dans l’eau. Vous pouvez attendre que la surface du terreau soit sèche avant de réarroser. Cela revient à une périodicité d’environ 2 fois par semaine pendant la saison chaudes et 1 fois par semaines en hiver. On l’arrose de préférence avec de l’eau douce, eau de pluie ou de récupération du sèche-linge, de manière à hydrater tout le pot, mais sans laisser tremper plus de 2 heures dans la soucoupe. De toute façon, lorsque Pilea peperomioides a soif, il vous le dit : ses pétioles ploient vers le bas.

La plante du missionnaire se comporte très bien en intérieur, mais elle pourrait supporter davantage le froid qu’on le pense, puisque certaines régions asiatiques où elle croit sont enneigées l’hiver.

À partir de 50 cm, ce piléa peut avoir besoin d’un tuteur pour ne pas s’affaler.

L’induction florale a lieu avec une période hivernale plus fraîche, de 2 mois à 10 °C.

Pilea peperomioides peut être nourri de quelques apports d’engrais pour plante verte, plutôt légers, mais il appréciera davantage un rempotage avec un terreau neuf chaque année. 

Comment multiplier Pilea peperomioides ?

Les rejets autour du tronc se transplantent facilement dès qu’ils comportent un minimum de 3 cm de tige, tandis que les divisions de jeunes plantes avec des tiges de 10/15 cm font tout de suite de jolies petites nouvelles plantes.

Les boutures de morceaux de tiges s’enracinent dans du terreau humide.

Préférez faire cette multiplication végétative d’avril à septembre.

L’étrange histoire de la plante ovni 

Pilea peperomioides, s’appelle «Plante du missionnaire », car il est arrivé en Norvège, apporté par le missionnaire Agnar Espegren et sa famille, en 1946, revenant du Yunnan avec un unique échantillon de cette plante succulente. Non seulement cette plante solide a survécu au voyage et au climat nordique, mais en plus sa forme très originale, plutôt frappante, fait que tout le monde l’admire et l’envie. Et comme elle est généreuse en rejets et se multiplie facilement, elle s’est peu à peu répandue, de la main à la main, en Norvège, puis en Suède et enfin dans le reste de l’Europe, finalement couramment cultivée dans ces pays sans jamais être connue des jardins botaniques, ni même produite et commercialisée !

Pilea peperomioides avait déjà été tout de même herborisé en 1906 par le botaniste Forest, puis nommée en 1912 mais cette planche de description était trop bien rangée, et la plante est restée ainsi méconnue et non déterminée jusqu’en 1984, une inconnue créant un certain émoi parmi les botanistes ! 

Il est fascinant de penser que tous ces très nombreux amateurs de plante verte cultivent un seul et même individu : le même bouturé depuis 70 ans ! Si vous avez cette plante ovni, vous cultivez probablement une bouture de la plante historique qu’Agnar Espegren a rapportée d’Asie.

Espèces et variétés de Pilea

Le genre comprend plus de 600 espèces

  • Pilea cadierei, Plante aluminium, piléa du père Cadier 
  • Pilea involucrata, aux belles feuilles très texturées
  • Pilea matsudai, cultivée en plante vivace d’ombre
  • Pilea insolens, le piléa extravagant, rustique jusqu’à -5°
  • Pilea microphylla, plante feu d’artifice, un petit bonsaï d’intérieur
  • Pilea muscosa, la plante d'artillerie. 
  • Pilea depressa, autre plante d’intérieur courante
  • Pilea glauca, pilea à petites feuilles bleutées
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Piléa à involucre, Pilea involucrata Piléa à involucre, Pilea involucrata

Pilea involucrata est une petite plante d'intérieur au feuillage fascinant, plutôt facile à cultiver. Ses feuilles très régulières au limbe profondément texturé offrent un feuillage attrayant et...

Papyrus à feuilles alternes, Souchet à feuilles alternes, Plante ombrelle, Cyperus involucratus Papyrus à feuilles alternes, Souchet à feuilles alternes, Plante ombrelle, Cyperus involucratus

Le papyrus à feuilles alternes, Cyperus involucratus, est une plante vivace de la famille des Cypéracées, proche des Graminées. Originaire des Iles de Madagascar, de la Réunion, et de Maurice,[...]

Pépéromie, Peperomia graveolens Pépéromie, Peperomia graveolens

Peperomia graveolens est une plante grasse cultivée en plante d'appartement, elle appartient à la famille des Pépéromiacées ou Pipéracées. Bien que ressemblant aux Crassulacées, nos plantes...

Plante des savetiers, Bergénie à feuilles cordées, Bergenia cordifolia Plante des savetiers, Bergénie à feuilles cordées, Bergenia cordifolia

Bergenia cordifolia, la plante des savetiers, ou bergénie à feuille cordées, est une plante vivace appartenant à la famille des Saxifragacées. Cette belle plante au feuillage persistant  est...

Vos commentairesAjouter un commentaire