A LA UNE »
Far aux fraises

Cotonéastre de Franchet, Cotonéaster de Franchet

Le cotonéastre de Franchet est l'une des espèces couramment cultivées. C'est un bel arbuste pour la haie libre, persistant et décoratif avec ses fruits d'hiver.

Baies de Cotoneaster franchetii à l'automne

Botanique

N. scientifique Cotoneaster franchetii
Synonyme Cotoneaster amoenus
Famille Rosacées
Origine Chine, Tibet
Floraison avril, mai
Fleurs crème
Typearbuste à fructification ornementale
Végétationarbustive
Feuillage persistant
Hauteur2 à 5 m

Planter et cultiver

Rusticité très rustique, jusqu'à -20 °C
Exposition ensoleillée à mi-ombre
Soltolérant, riche ou pauvre
Acidité indifférent, acide ou calcaire
Humidité normal
Utilisationen isolé, haie, massif buissonnant, couvre-sol
Plantationprintemps, automne
Multiplicationbouture, semis
Baies de Cotoneaster franchetii à l'automne

Cotoneaster franchetii, le cotonéaster de Franchet est un arbuste au feuillage persistant appartenant à la famille des Rosacées. Il est originaire des pentes rocailleuses et encore un peu arborées de Chine et du Tibet. Cotoneaster franchetii est l’une des espèces couramment cultivées parmi les 90 qui constituent le genre. C’est un bel arbuste pour la haie libre, persistant et décoratif avec ses fruits d’hiver.

Description du cotonéaster de Franchet

Cotoneaster franchetii forme un arbuste multi tige plus haut que large. Avec le temps, il s’élève de 1,80 m à 2,50 m mais s’étale sur 3 à 4 m. il est capable de faire preuve d’une croissance assez rapide, cependant, comme il supporte très bien toute sorte de taille, il peut être modelé ou limité selon les besoins.

Le cotonéaster de Franchet développe un grand nombre de branches longues, souples et ramifiées très florifères et plutôt arquées. Ses feuilles sont petites, 2 à 4 cm de long, ovales, simples, de couleur vert argenté, car pubescentes. Le limbe est marqué de nervures latérales épaisses. Les fleurs s’étalent sur la longueur de la branche, en petits bouquets denses : des corymbes larges de 3 à 4 cm de 5 à 10 petites fleurs blanc-rosé peu ouvertes, mais odorantes. Elles sont fécondées par les insectes et produisent ensuite de petits fruits ovoïdes orange ou rouges selon les variétés, de 4 à 7 mm de diamètre.

Cotonaester franchetii fleurit en juin-juillet et ses fruits sont matures en septembre-octobre. Ils persistent longuement sur l’arbuste avant de servir de nourriture pour les oiseaux au plus froid de l’hiver. Les graines sont ainsi disséminées par les oiseaux.

Comment planter et utiliser le cotonéaster de Franchet ?

Cotoneaster franchetii  est un arbuste de culture aisée. Il est très tolérant sur la nature du sol, qu’il supporte riche ou pauvre, acide à basique, argileux ou calcaire. Ce qu’il supporte mal en revanche, ce sont des sols humides en permanence ou les sécheresses un peu longues. Il s’adapte à toutes les expositions : ombre peu profonde, mi-ombre, ou ensoleillement continu. Par contre, trop ombragé, il fleurit peu et ne produit pas de fruits.

Le cotonéaster de Franchet se plante dans un sol bien ameubli à partir d’arbustes en pot. Il peut être transplanté presque toute l’année sauf en période de gel, en période sécheresse ou de fortes chaleurs.

Il est utilisé en haie taillée 1 à 2 fois par an, en haie libre, ou en massif.

Comment tailler le cotonéaster de Franchet ?

Tailler le cotonéaster de Franchet n’est pas indispensable s’il est sous forme libre sauf pour former ou rééquilibrer l’arbuste. Sa silhouette et son encombrement peuvent être maitrisés par une taille habile ou régulière au printemps ou en été. La taille de printemps peut être assez sévère, selon les besoins, par contre pour la taille d’été, on prendra soin alors de ne tailler que les bouts de branches en s’arrêtant au niveau des fructifications pour pouvoir profiter de ses baies orange en hiver.

Multiplier le cotonéaster de Franchet ?

Il se bouture en été à l’étouffée ou en automne avec des boutures à talon de bois mûr.

Parfois, les graines germent spontanément à des endroits étonnants, après être passées dans le tube digestif d’un oiseau, ce qui aide à les faire germer. Les jeunes plants seront alors transplantés en automne.

Espèces et variétés de Cotoneaster

Le genre comprend une centaine d'espèces

  • Cotoneaster dammeri, cotonéaster de Dammer
  • Cotoneaster hummelii, plus rare et au beau feuillage automnal
  • Cotoneaster lacteus, cotonéaster de Pansey
  • Cotoneaster salicifolia, cotonéaster à feuilles de saule
  • Cotoneaster microphila, dense et compact
  • Cotoneaster frigidus, au port arborescent
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Cotonéaster de Parney, Cotonéastre laiteux, Cotoneaster lacteus Cotonéaster de Parney, Cotonéastre laiteux, Cotoneaster lacteus

Le cotonéaster lacté est très beau et de plus très tolérant en culture. Il peut bien sûr être utilisé en haie ou en culture isolée

Corokie cotonéastre, Corokia cotonéaster, Corokia cotoneaster Corokie cotonéastre, Corokia cotonéaster, Corokia cotoneaster

Le corokie cotonéastre est un arbuste de rusticité modérée, plutôt adapté en pleine terre pour les régions aux hivers doux. Il est tolérant à la sécheresse et aux sols pauvres.

Cotonéaster rampant, Cotoneaster horizontalis Cotonéaster rampant, Cotoneaster horizontalis

Le cotonéaster rampant, Cotoneaster horizontalis, est un arbuste caduc, très rustique, originaire d'Asie, de la famille des Rosacées. Il est introduit en Europe depuis des années, et il est...

Cotonéaster à feuilles de saule, Cotoneaster salicifolius Cotonéaster à feuilles de saule, Cotoneaster salicifolius

Le cotonéaster à feuilles de saule est une espèce très rustique très courante et existe en quelques variétés; couvre-sols arbustifs, arbustes dressés, utilisé en isolé, massif ou haie.

Vos commentairesAjouter un commentaire