Framboisier-fraise japonais, Framboisier à feuilles de sorbier

La framboise fraise, Rubus illecebrosus, est une plante couvre-sol ornementale, une petite ronce décorative pour son feuillage, ses fleurs et ses fruits comestibles qui attirent les oiseaux. Basse, avec un feuillage soigné, elle s’étale avec la vigueur du framboisier.

Framboisier-fraise japonais, Framboisier à feuilles de sorbier, Rubus illecebrosus

Botanique

N. scientifique Rubus illecebrosus
Synonymes Rubus sorbifolius, Rubus commersonii var. illecebrosus
Famille Rosacées
Origine Japon
Floraison mars, avril
Fleurs blanc
Typearbuste sarmenteux à petits fruits
Végétationvivace
Feuillage semi-persistant
Hauteur30 à 60 cm

Planter et cultiver

Rusticité très rustique, jusqu'à -24 °C
Exposition ensoleillée à mi-ombre
Soltolérant
Acidité faiblement acide à moyennement basique
Humidité normal
Utilisationpetits fruits, palissé sur un mur ou un grillage, libre sur un talus
Plantationde novembre à mars
Multiplicationmarcottage
Framboisier-fraise japonais, Framboisier à feuilles de sorbier, Rubus illecebrosus

Rubus illecebrosus, la framboise fraise ou encore le framboisier à feuilles de sorbier est une plante vivace appartenant à la famille des Rosacées. La framboise fraise est endémique du Japon, croissant sur les zones perturbées des iles de Honshu, Kyushu et Shikoku. La framboise à feuilles de sorbier s’est quelque peu naturalisée en Amérique du Nord et du Sud (introduite au début du 20e siècle), au Danemark et en Tchéquie.

Cette ronce ou encore framboisier à feuilles de sorbier n’est pas vraiment arbustive, elle offre une agréable couverture végétale assez basse en été, où se mêlent fleurs, fruits et feuillage.

Description de la framboise fraise

Rubus illecebrosus est une plante à peine arbustive : feuilles et tiges sont caduques, détruites par le gel, parfois à l’exception d’un petit moignon bas et lignifié. Le sol fait donc place nette en hiver jusqu’à la repousse printanière. En revanche, des tiges souterraines lui permettent de s’étaler, elle revient un peu plus large chaque printemps.

La framboise fraise produit des tiges longues de 30 à 90 cm, mais le plus souvent qui s’allongent et rampent. Elles sont grêles, glabres, pourvues de petits aiguillons crochus. Le feuillage de Rubus illicebrosus est décoratif, bien dessiné et étalé : les feuilles alternes sont composées de 7 folioles vert clair à bleuté, régulières, ovales, pointues et dentées, une forme de feuille qui rappelle beaucoup celle du sorbier.

Comme chez de nombreuses ronces, le revers des feuilles présente des nervures courtement épineuses.

Les branches florifères de Rubus illecebrosus sont dressées et courtes, de 30 à 60 cm de hauteur ; elles fleurissent de juin jusqu’aux gelées, et fructifient donc également tout l’été, à la manière des framboisiers remontants, ce qui fait que fleurs et fruits sont produits en même temps.

Les fleurs de ce framboisier japonais sont grandes pour le genre, de forme délicate, typique des Rosacées, bien blanches et larges de 5 cm, solitaires ou par 2 ou 3, légèrement retombantes, car accrochées à une assez longue tige florale.

Mellifères et nectarifères, elles sont fécondées par les insectes et se transforment en fruit de 2 à 3 cm, de même structure que la framboise, mais aussi épais que long, charnu et bien arrondi, rouge vif.

Fleurs et fruits sont placés aux extrémités des pousses, au-dessus du feuillage, ce qui rend cette plante particulièrement séduisante.

Comment cultiver et utiliser la framboise fraise ?

Rubus illecebrosus est une espèce très rustique, supportant le froid jusqu’à -24 °C, bien protégée sous terre.

Cette espèce est facile à cultiver, mais préfère une exposition bien ensoleillée et ne supporte pas les terres humides. Elle croît en sol moyen et ordinaire, mais un minimum drainant. En revanche, sa croissance peut être ralentie par un une terre trop calcaire. Dans les conditions optimums et en sol riche en matière organique, cette espèce peut devenir très vigoureuse et parfois envahissante.

Utilisation

Rubus illecebrosus végétalise très agréablement les jardins qui se veulent naturels, jolie en large couvre-sol, d’autant que fleurs et fruits attirent les insectes et les oiseaux.

Le port des tiges plus longues et retombantes de cette ronce japonaise peut être utilisé pour planter un endroit du jardin en surplomb, un talus ou une allée de garage creusée.

Ce framboisier japonais restant toujours assez bas, il est parfois aussi utilisé comme strate basse, au pied des haies fruitières, côté soleil.

Laissant la place en automne hiver et début de printemps, la framboise fraise peut être associée à des plantes au cycle inversé, telles que les bulbes printaniers, des Arums italicum, des myosotis ou les jolies ficaires horticoles.

Entretien 

  • chaque automne, les branches détruites par le gel sont éventuellement nettoyées de la souche.
  • chaque printemps, lorsque les jeunes pousses réapparaissent, si besoin, l’endroit où on veut délimiter les framboises fraises est travaillé à la bêche quand on veut éviter qu’elles ne s’étalent trop.

Le fruit de la ronce framboise fraise

Les fruits se cueillent comme les framboises, matures lorsqu’ils acceptent de se détacher de l’arbuste. Aussi remarquable qu’elle soit, la framboise fraise crue n’égale en goût ni la framboise ni la fraise, cependant très charnue, elle est tout de même assez agréable en bouche. Ces fruits manquent un peu d’acidité et de sucre. Cependant, il semblerait qu’ils révèlent davantage d’arômes en les cuisinant, relevés de citron et de sucre, ou encore cuits en compote, confiture ou tarte.

Comment multiplier les framboisiers à feuilles de sorbier ?

Les framboises fraises se multiplient par division au printemps, quand les nouvelles poussent émergent à peine, ce qui permet de savoir où précisèrent planter la bêche, ou encore en automne avant que les tiges ne gèlent et disparaissent complètement.

Les boutures de bois semi-lignifiées s’enracinent en août, à l’étouffée.

Étant une espèce botanique et naturelle, ce framboisier japonais peut bien sûr être semé. Les graines que l’on débarrasse de la chair du fruit sont semées en automne. Elles doivent subir une stratification froide avant d’être capables de germer au printemps.

Espèces et variétés de Rubus

900 espèces de Rubus environ

  • Rubus idaeus, le framboisier
  • Rubus fruticosus, la ronce commune, considérée comme un complexe d’espèces
  • Rubus caesius, la ronce bleue
  • Rubus saxatilis, la ronce des rochers
  • Rubus chamaemorus, la ronce des tourbières ou platebière ou mûre blanche
  • Rubus hirtus, la ronce hérissée
  • Rubus ulmifolius, la ronce à feuilles d’orme
  • Rubus tomentosus, la ronce tomenteuse
  • Rubus arcticus, la ronce arctique
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Framboisier (Framboise), Rubus idaeus, Rubus strigosus Framboisier (Framboise), Rubus idaeus, Rubus strigosus

Le framboisier appartient à la famille des Rosacées. Le nom d'espèce idaeus fait référence au fait que les Anciens croyaient que le mont Ida en Crête était le lieu d'origine[...]

La plantation du framboisier La plantation du framboisier

Arbuste à petits fruits goûteux, le framboisier rappelle les doux parfums de l'enfance et le plaisir de picorer directement sur la plante les délicieuses framboises. Variez les plaisirs avec les[...]

Bouturer le framboisier Bouturer le framboisier

Il existe plusieurs méthodes pour bouturer le framboisier et obtenir ainsi, à partir d'un unique pied-mère, de nombreux autres plants que vous pourrez très bientôt installer au potager. Mode...

Sorbier fausse spirée, Sorbaire à feuilles de sorbier, Sorbaria sorbifolia Sorbier fausse spirée, Sorbaire à feuilles de sorbier, Sorbaria sorbifolia

La fausse spirée à feuilles de sorbier, Sorbus sorbifolia est un arbuste multi-tiges offrant un feuillage plumeux et une floraison de spirée. Très rustique, il est parfait dans les grands[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire