Saule pourpre, Osier rouge, Osier des tonneliers

Le saule pourpre, Salix purpurea est un arbuste au feuillage caduc indigène, d’aspect fin, rougeâtre en hiver, peu exigeant et facile à utiliser : Haie base, haie mixte, maintient de la terre ou végétalisation d’une zone humide. Il est favorable à la biodiversité.

Saule pourpre, Osier rouge, Osier des tonneliers, Salix purpurea

Botanique

N. scientifique Salix purpurea
Famille Salicacées
Origine Europe, Afrique du Nord et Asie
Floraison avril, mai
Fleurs jaune, rouge
Typearbuste cultivé pour son feuillage
Végétationarbustive
Feuillage caduc
Hauteur1 à 6 m

Planter et cultiver

Rusticité rustique jusqu'à -25 °C
Exposition ensoleillée
Soltolérant, supporte les sols lourds
Acidité légèrement acide à basique
Humidité normal à frais
Utilisationen isolé, en massif, en haie
Plantationautomne, printemps
Multiplicationbouture, semis
Saule pourpre, Osier rouge, Osier des tonneliers, Salix purpurea

Salix purpurea le saule pourpre ou l’osier rouge est un petit saule arbustif indigène. Il appartient à la famille des Salicacées. Bien connu en France, l’osier rouge se rencontre au bord des cours d’eau sur les chemins ou à la lisière des bois, le plus souvent en groupement arbustif bas. C’est aussi une espèce pionnière.

Cette robuste plante facile à cultiver est décorative en bois nu en hiver, et porte un agréable feuillage bleuté en été. C’est un arbuste de haie taillée ou libre très peu exigeant.

Description du saule pourpre

Salix purpurea est un agréable arbuste paysager, car il est naturellement touffu avec un port souvent en boule. Il est haut de 1 à 6 m, mais se limite selon les envies.

Ses rameaux, couverts d’une écorce décorative luisante brun rouge, sont fins et souples. Ils portent des feuilles presque opposées, sessiles, longues de 3 à 10 cm, mais étroites, souvent de couleur vert bleuté.

Il fleurit en mars avril avant l’apparition du feuillage caduc. Les osiers rouges sont dioïques, soit mâles, soit femelles. Les arbres mâles ont un charme supplémentaire lorsqu’ils fleurissent ; leurs longs chatons pelucheux sont alors jaunes, rehaussés d’étamines pourpres, bien visibles sur les branches nues.

Ces fleurs sont mellifères et fécondées par les insectes. Les graines sont mûres 2 mois plus tard, dispersées par le vent.

Quelques variétés de Saules pourpres

  • Salix purpurea ‘Nana’, est saule pourpre nain à feuilles plus courtes.
  • Salix purpurea var. ‘Gracilis’ est idéal pour faire une haie basse sur un sol humide.
  • Salix purpurea ‘Pendula’ : ce saule pourpre peut être greffé en haute tige comme un petit arbre pleureur, mais aussi être utilisé en couvre-sol, simplement comme arbrisseau rampant.

Comment cultiver le saule pourpre ?

Peu exigeant, le saule pourpre se plaît en terre riche, humide ou non, de peu acide à très calcaire. Il demande une exposition ensoleillée ou mi-ombre. Il se plante en automne ou en fin d’hiver.

Pour limiter sa hauteur ou en faire une haie basse avec de nombreuses tiges pourpres et luisantes, il suffira de le recéper en début de printemps, juste avant l’arrivée des feuilles.

Autres utilisations du saule pourpre :

  • vannerie, le saule pourpre est très utilisé en vannerie : les tiges de l’année sont très souples et les tiges de 2 ans permettent un maintient plus solide
  • l’écorce de Salix purpurea contient de la salicine, et son effet thérapeutique se rapproche de celui de l’aspirine
  • maintient des berges ou des pentes
  • plante mellifère

Comment multiplier le saule pourpre ?

Toute bouture, longue de 30 cm à 1 m est susceptible de s’enraciner dans une terre humidifiée, ou même dans un verre d’eau..

Espèces et variétés de Salix

300 espèces dans ce genre

  • Salix alba, le saule blanc
  • Salix babylonica, le saule pleureur
  • Salix hastata, le saule hasté
  • Salix fragilis, le saule cassant
  • Salix cinerea, le saule cendré
  • Salix caprea, le saule marsault
  • Salix magnifica, très belle espèce chinoise
  • Salix integra ‘Hakuro Nishiki’, le saule crevette
  • Salix mastudana ’Tortuosa’, le saule tortueux
  • Salix rosmarinifolia, saules à feuilles de romarin
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Saule blanc, Osier blanc, Salix alba Saule blanc, Osier blanc, Salix alba

Salix alba, le saule blanc, est un arbre de petit développement appartenant à la famille des Salicacées. Le saule blanc est une de nos essences indigènes ; il est distribué[...]

Séverine et Patrick BOYER, producteurs d'osier Séverine et Patrick BOYER, producteurs d'osier

Séverine et Patrick BOYER, producteurs d'osier répondent à nos questions sur l'osier, sa culture et leur métier.

L'osier L'osier

Très utilisé dans l'art de la vannerie traditionnelle, l'osier trouve de nouvelles applications de nos jours. De quelle plante est-il issu, comment se travaille-t-il et quelles sont les diverses...

Saule Marsault pleureur, Salix caprea 'Kilmarnock' Saule Marsault pleureur, Salix caprea 'Kilmarnock'

Le saule marsault pleureur, en latin Salix caprea 'Kilmarnock' ou Salix caprea 'Pendula' est une adorable forme horticole de saule, appartenant à la famille des Salicacées. Le saule marsault...

Vos commentairesAjouter un commentaire