Saule blanc, Osier blanc

Saule blanc, Osier blanc

Botanique

N. scientifique Salix alba
Famille Salicacées
Origine Europe, Asie
Floraison mai
Fleurs vert-jaune
Typearbre de petit développement
Végétationarborée
Feuillage caduc
Hauteurentre 5 et 25 m

Planter et cultiver

Rusticité rustique jusqu'à -15 °C
Exposition ensoleillée à mi-ombre
Sollimono-argileux, graveleux ou calcaire
Acidité neutre à basique
Humidité frais à humide
Utilisationen isolé, en groupe, saule têtard, recépé, médicinal, mellifère, utilisé pour l'osier
Plantationautomne, printemps
Multiplicationbouturage
Saule blanc, Osier blanc

Salix alba, le saule blanc, est un arbre de petit développement appartenant à la famille des Salicacées. Le saule blanc est une de nos essences indigènes ; il est distribué d’Europe jusqu’en Asie. En France on le trouve dans les milieux humides et souvent calcaires, au sein des ripisylves, ou en espèces pionnières des milieux perturbés. Espèce médicinale (source d’aspirine végétale), mellifère et utilisée pour la vannerie, le saule blanc a une longue histoire commune avec l’homme. C’est un arbre gracieux, de croissance rapide mais ne vivant pas très longtemps.

Description du saule blanc

Salix alba est un arbre au tronc court et aux grosses branches basses. Il peut mesurer entre 5 et 25 m, en fonction de ses conditions de vie et de sa variété, mais aussi selon le mode de culture ; il se prête parfaitement à la culture en têtard ou à être recépé bien bas chaque hiver. Alors, ses jeunes rameaux sont particulièrement vigoureux, poussant bien raides, avec une écorce luisante et très colorée. Le saule blanc est singulièrement décoratif en hiver et lorsque ces jeunes rameaux, verts, jaunes ou rouges arborent au printemps leurs gros bourgeons doux et pelucheux, cet arbre est de toute beauté.

Ses feuilles sont alternes, lancéolées et effilées, longues de plus de 5 cm, vert grisâtre dessus et duveteuse au revers. Les fleurs minuscules sont réunies en chatons sexés. Elles sont mellifères.

Quelques variétés de saules blancs

  • Salix alba var caerulea ou var calva, montre un feuillage bleuté et des rameaux jaunes. Il est de croissance rapide. 10 m.
  • Salix alba 'Chermesina' montre des rameaux rouge orangé, très vifs. Il mesure entre 5 et 10 m.
  • Salix alba 'Britzensis', montre des rameaux de couleur pus vive encore que la forme Chermesina. Haut de 5 à 10 m.
  • Salix alba ‘Aurea’, de croissance modérée (2 à 5 m) est un probable hybride avec Salix fragilis. Son feuillage est doré en automne.
  • Salix alba ‘Tritis’, le saule pleureur doré, haut jusqu’à15 m, arbore de grosses branches droites et aux longs rameaux retombants jaunes.
  • Salis alba fo. Argentea, montre un feuillage argenté. Haut jusqu’à 20-30 m, il est excellent à conduire en arbre têtard. Les tailles sévères le forcent à faire un feuillage plus exubérant.
  • Salis alba var vitellina, est utilisé pour faire l’osier jaune.
  • Salix alba 'Dart’s Snake', est un vigoureux saule tortueux

Comment planter et cultiver le saule blanc ?

À partir du moment où votre jardin est calcaire ou argilo-limoneux et dispose d’une zone un peu fraiche à humide, le saule blanc est y parfaitement adapté. Il faut bien prévoir ce qu’on veut en faire, arbre de haut jet, à receper, ou arbre têtard, afin de le placer correctement en fonction de la place qu’il prendra.

Il est planté de préférence en automne ou au printemps. Il préfère une exposition ensoleillée ou mi-ombre, et supporte assez mal la concurrence de voisins arborés. Le saule blanc pleureur ou le saule blanc tortueux est mis en valeur plutôt en isolé. Les autres peuvent être éventuellement groupés ou alignés densément s’ils sont recépés, ou bien plus espacés pour en faire des saules têtards.

Taille du saule blanc

Le recépage annuel est fait au printemps. Les longues tiges taillées peuvent servir à faire des tuteurs, des arcs pour poser les filets à fraises, ou d’autres structures légères pour le jardin. Il faut juste penser à en écorcer la base enterrée pour éviter que la branche ne s’enracine.

Les branches d’un saule têtard sont généralement taillées en haut du tronc, tous les 3 ou 4 ans.

Comment multiplier le saule blanc ?

Il se multiplie très facilement par bouture, dans un verre d’eau ou en terre directement.

Espèces et variétés de Salix

300 espèces dans ce genre :

  • Salix silesiaca, saule de Silésie
  • Salix triandra, aux tiges noires
  • Salix babylonica, le saule pleureur
  • Salix integra ‘Hakuro Nishiki’, le saule crevette
  • Salix mastudana ‘Tortuosa Aurea’, le saule tortueux à branches jaunes
  • Salix mastudana ‘Tortuosa Pendula’, saule tortueux et pleureur
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Peuplier blanc, Blanc de Hollande, Franc picard, Populus alba Peuplier blanc, Blanc de Hollande, Franc picard, Populus alba

Populus alba, le peuplier blanc, est un grand arbre caduc appartenant à la famille des Salicacées, comme les saules. Le peuplier blanc est un arbre d'origine européenne et asiatique. En[...]

Cornouiller blanc, Cornus alba Cornouiller blanc, Cornus alba

Cornus alba, le cornouiller blanc est un arbuste caduc appartenant à la famille des Cornacées. Il vit en marge des forêts de feuillus en Sibérie, Mandchourie et Corée du Nord,[...]

Saule Marsault pleureur, Salix caprea 'Kilmarnock' Saule Marsault pleureur, Salix caprea 'Kilmarnock'

Le saule marsault pleureur, en latin Salix caprea 'Kilmarnock' ou Salix caprea 'Pendula' est une adorable forme horticole de saule, appartenant à la famille des Salicacées. Le saule marsault...

Saule crevette, Salix integra 'Hakuro Nishiki' Saule crevette, Salix integra 'Hakuro Nishiki'

Salix integra 'Hakuro Nishiki', le saule crevette, est un arbuste d'origine horticole appartenant à la famille des Salicacées. Cette variété de saule, très décorative, obtenue par les japonais à...

Vos commentairesAjouter un commentaire