Mes conseils pour la culture de la mâche

La mâche se repique, aussi bien que n'importe quelle autre salade, dès que le plant a 4 feuilles. L'avantage du procédé est que le plant devient beaucoup plus gros (de la taille d'une assiette à dessert) et que deux ou trois par personne suffisent, d'où gain de temps à la cueillette, au tri, car il faut reconnaître que pour préparer une salade de mâche, il faut du temps et de la patience. Le procédé est simple, mais demande un peu de soin :
  • Tracez une plate bande de la largeur de votre choix, l'idéal étant de cinquante à soixante centimètres.
  • Avec un râteau, enlevez les cailloux et les mottes éventuelles, puis a l'aide d'une planche, tassez fermement la terre, sur toute la largeur.
  • Prélevez vos plants dans le semis juste après l'avoir arrosé, sans casser la racine, qui peut être assez longue.
  • Fabriquez-vous un plantoir, avec un bâtonnet d'environ un centimètre de diamètre et plantez vos salades a 10 -12 cm sur des lignes espacées d'autant. Arrosez chaque plant au pied, sans noyer les feuilles (un arrosoir d'appartement est conseillé étant donné la délicatesse de l'opération. Les jours suivants vous arroserez en pluie fine, de préférence tard le soir et seulement en cas de fortes chaleurs.
Il est à noter que la mâche une fois repiquée craint le gel. Si vous disposez d'un châssis ,mettez les dedans, à défaut ,couvrez avec une bâche plastique ou un film de forçage. Si vous avez un peu de temps et de la patience, allez-y, essayez mon truc et vous verrez, çà vaut le coup !

Ce truc a été envoyé par Bjp

Note :
53.505999999998
517 votes
1 2 3 4 5

Conseils pour de beaux hortensias

Les hortensias : mettre de l'ardoise pilée au pied, ce qui permet : - d'éviter aux mauvaises herbes de pousser - de pailler le sol en conservant l'humidité et en le protégeant des rayons U.V. - de faire bleuir certaines variétés (ex: blue deckel) dans des terrains neutres par la libération de sulfate d'alumine contenu dans les ardoises

Envoyé par Samuel Leroux

Une roue de vélo pour la culture des haricots

Pour faire "monter" les haricots, je place une perche enfoncée dans le sol, sur laquelle j'attache une roue de vélo (de récupération), ensuite aux rayons je tends des cordes que je fixe au sol avec des bouts de fil de fer et a chaque fil je sème 3 à 4 graines (laissez un passage pour se faufiler à l'intérieur et y récupérer les haricots) succès garanti.

Envoyé par Patricia (belgique)

Conseils pour orchidées

Si l'on a un Paphiopedilum et que la température est un peu haute un conseil "faire toucher les feuilles sur la vitre de la fenêtre" ce qui va changer le métabolisme de la plante et la possibilité d'avoir des fleurs. C'est faisable avec d'autres orchidées.

Envoyé par Jouanneau

Divers trucs pour le bassin

J'ai un bassin d'environ 3.5 de long sur 1.20 a 1.40 de large suivant les endroits. Quelques trucs qui me sont venu a l'idée :

  • Déjà l'histoire de la moquette en dessous me parait bien, personnellement j'ai pris de la bâche (agriculteur) qui couvre les ballots dans les champs. Doubler en 4-5 épaisseurs coûte bien moins cher que la feutrine.
  • Pour faire des jets d'eau , si vous êtes un peu bricoleur ,je vous conseille une pompe de puits que l'on peut acheter partout et qui coûte dans les 300-450 frs, bien moins cher qu'une pompe spécial bassin de même puissance, celle ci peut se monter en aval du filtre, ou bien faites comme moi en bricolant avec des tuyaux et des robinets quelconque deux ou trois sorties qui vous feront des jets d'eau réglables sortant comme moi d'une statue ou d'un jet sortant d'une jarre.
  • Pour cacher cette pompe à puits, j'ai construit un carré de parpaings sur 3 hauteurs puis recouvert tout le tour de pierre de meulière de façon a cacher le côté des parpaings et devant, faire une cascade ( prendre le soin de mettre une bâche dessous les pierres a sceller pour éviter la perte d'eau )

Envoyé par Titus

Récupération de l'eau de pluie pour le bassin

Il existe des kits qui permettent de dévier l'écoulement de la gouttière de la maison ou d'un bâtiment. Cette technique permet de brancher un tuyau qui fera s'écouler l'eau de pluie dans le bassin. Vous aurez toujours une eau claire et pure à moindre frais.

Envoyé par Philippe Lfr

Conserver son purin d'orties et de consoude

Je conserve ces purins dans des cubitainers anciens en matière plastique qui s'ecrasent, avec le robinet orienté de façon adéquate pour avoir le vide d'air. J'ai conservé ces purins dix mois séparément ou mélangés suivant les plantes à arroser (azote?). Avec des résultats étonnants à l'usage !

Envoyé par Cabret Pierre

Faites des confitures avec vos tomates vertes

En fin de saison, ou pour varier les goûts, lorsque vous avez beaucoup de plants de tomates, faites des confitures avec vos tomates vertes. Même proportion de sucre que pour un autre fruit. Ma mère rajoute un filet de jus de citron et c'est vraiment délicieux ! Lorsque vous avez beaucoup de pots de confiture maison et que vous avez peur de la perdre, mettez en quelques pots au congélateur, même entamés ! Elle résiste très bien et lorsque vous la sortez, même plusieurs mois après, on y voit que du feu ! Ainsi, vous pouvez profiter de ces délices tout au long de l'année !!!

Envoyé par Bérénice

Ma recette de purin comme engrais et répulsif

Voici ma recette personnelle. C'est comme dans Pagnol: vous prenez un bon tiers d'orties plus ou moins coupés en morceaux d'une vingtaine de centimètres, un bon tiers de feuilles tiges et fleurs de grande consoude également coupées en gros morceaux et un petit tiers de tout ce qui a le culot (ou la bonne idée) de pousser dans le jardin: pissenlits, plantins, renoncules, liseron, séneçon, rumex, chardons... Il faut évidemment les choisir sans graines ni traces de maladies. Tout se transforme en un engrais exactement adapté au jardin. La plante qui en raffole le plus est la consoude, qui pousse 10 fois plus vite après, jusqu'à former un mastodonte de 80 cm de haut et d'un mètre de large, assez envahissant mais dont on enlève quelques feuilles chaque semaine pour en faire du nouveau purin et ainsi de suite. Je pense avoir trouvé le système idéal, en tout cas très pratique. J'utilise une petite citerne ronde en plastique, destinée à la récolte des eaux de pluie, d'une contenance de 30 "gallons" soit environ 200 litres et munie d'un robinet à quelques cm du fond. Comme la cuve est surélevée d'une trentaine de cm, il n'y a qu'à mettre l'arrosoir au pied de la cuve, et la potion magique tombe directement dedans, filtrée par le robinet. Il n'y a plus qu'à finir le remplissage avec le tuyau d'eau (de pluie), et c'est prêt. Surtout ne pas remuer les herbes pendant les quelques minutes qui précèdent le soutirage ! Si le robinet se bouche malgré tout, pas de panique, inutile de mettre les mains dans le jus ! Il suffit de prendre un morceau de tuyau d'arrosage de la taille du robinet, de souffler de toutes ses forces en même temps que l'on ouvre le robinet, et la pression de l'air suffit à faire reculer les morceaux qui encombrent le passage du liquide. Résultats garantis sur tomates, rosiers, choux (je crois que c'est un peu répulsif pour les papillons qui rodent autour des choux), épinards, courgettes et potirons, poireaux et tout ce qui est assez vorace ou pas trop décidé à pousser. Ne pas se laisser tenter d'en rajouter trop souvent, juste pour voir, car il semble tout de même y avoir des limites: les céleris, qui poussent comme des champignons et sans aucune tache jusqu'au début de la mauvaise saison auraient plut&ôt tendance à avoir un goût un peu trop prononcé, et les courgettes et potirons trop gorgés d'eau se conservent moins bien si on dépasse la dose raisonnable. Mais on n'est pas là pour produire des légumes "forcés", bien sûr !

Envoyé par Annie

» Proposer votre truc

Lire aussi
Conseils pour la plantation d'une haie libre Conseils pour la plantation d'une haie libre

La haie libre apporte une haie variée qui vous gratifiera de couleurs et de formes différentes tout au long de l'année. À quelle période planter une haie ? De mi-octobre à fin mars, vous pouvez...

Conseils pour un arrosage efficace Conseils pour un arrosage efficace

L'arrosage est nécessaire pendant la période estivale. Mais l'eau est une ressource désormais chère et rare, il convient donc qu'il soit économique et efficace. Quelques conseils pour économiser...

Vos trucs pour la culture des pommes de terre Vos trucs pour la culture des pommes de terre

Retrouvez vos trucs pour la culture de la pomme de terre... Pour éviter les doryphores, je coupe les fanes de pommes de terre dès la fin de la floraison. Ainsi elle grossissent + et c'est moi qui...

Vos trucs pour la culture du haricot Vos trucs pour la culture du haricot

Retrouvez tous vos trucs pour la culture du haricot... Pour faire "monter" les haricots, je place une perche enfoncée dans le sol, sur laquelle j'attache une roue de vélo ( de récupération ),...